EN FR
Home   Nouvelles   Auger-Aliassime, Bester et Shapovalov à la tête du contingent canadien à Gatineau

Auger-Aliassime, Bester et Shapovalov à la tête du contingent canadien à Gatineau

18 Fév 2016
written by: Tennis Canada
written by: Tennis Canada

La liste des joueurs inscrits au Futures de Gatineau présenté par Groupe Turpin, Financière Banque Nationale a été dévoilée jeudi. Sanctionné par la Fédération internationale de tennis (ITF), le tournoi, qui offre maintenant une bourse totale de 25 000 $ US, soit 10 000 $ US de plus que lors des dernières éditions, se déroulera du 27 février au 6 mars 2016, à la Sporthèque de Hull.

Cette année, le contingent canadien sera mené par Philip Bester (Vancouver, BC), âgé de 27 ans et présentement 277e joueur mondial. Le Vancouvérois est pressenti pour être la deuxième tête de série du tournoi. L’an dernier, Bester a connu beaucoup de succès en sol canadien. En plus d’être couronné champion du Futures de Richmond, en Colombie-Britannique, il s’était incliné en finale ici même à Gatineau. Mais c’est à Granby qu’il avait été le plus impressionnant en accédant à la finale du Challenger Banque Nationale, doté d’une bourse totale de 100 000 $ US. Il sera entouré par les jeunes étoiles montantes Félix Auger-Aliassime et Denis Shapovalov, le premier ayant accédé directement au grand tableau, et le second récipiendaire d’un laissez-passer pour le tableau principal. Auger-Aliassime et Shapovalov, respectivement âgés de 15 et 16 ans, ont uni leurs efforts l’automne dernier pour, d’abord, remporter l’épreuve du double des Internationaux juniors des États-Unis, puis pour donner au Canada son tout premier titre de la Coupe Davis junior. Malgré son jeune âge, Auger-Aliassime a déjà prouvé qu’il avait le calibre pour évoluer chez les professionnels. En effet, le natif de Québec, qui est présentement 11e mondial chez les juniors, était devenu le plus jeune joueur de l’histoire à se qualifier pour un tournoi Challenger. Il avait réussi l’exploit à Drummondville, en mars 2015, avant de faire encore mieux quelques mois plus tard à Granby, où il avait atteint les quarts de finale. Trois autres joueurs canadiens se verront octroyer un laissez-passer pour le tableau principal au cours des prochains jours.

« Le tennis masculin se porte bien au Canada alors que plusieurs athlètes prometteurs font présentement leur marque sur le Circuit junior de l’ITF. Les amateurs de la région auront la chance de voir à l’œuvre plusieurs de ces étoiles montantes au Futures de Gatineau, un peu comme ils l’ont déjà fait avec Milos Raonic et Vasek Pospisil, » mentionnait Richard Quirion, directeur du Futures de Gatineau.

Dix pays sont déjà assurés d’être représentés à l’édition 2016 du tournoi. Il faudra entre autres surveiller le Belge Germain Gigounon, un habitué du tournoi, qui devrait être le favori cette année grâce à son 266e rang au classement de l’ATP World Tour. Le champion de l’édition 2014, le Britannique Daniel Smethurst, fera également un retour à Gatineau. Finalement, deux ex-numéros deux mondiaux chez les juniors tenteront de se démarquer, soit l’Américain Stefan Kozlov, qui vient tout juste de fêter ses 18 ans, et le Britannique Liam Broady, âgé de 22 ans.

Le Futures de Gatineau présenté par Groupe Turpin, Financière Banque Nationale est le premier d’une série de trois tournois consécutifs qui seront disputés dans la province au mois de mars, les deux autres étant le Futures de Sherbrooke et le Challenger Banque Nationale de Drummondville.