• EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   Fini Noël en juillet ; le vrai Wimbledon commence pour Milos

Fini Noël en juillet ; le vrai Wimbledon commence pour Milos

09 Juil 2018
written by: Mario Brisebois
written by: Mario Brisebois

Bonnes et moins bonnes nouvelles, lundi, à Wimbledon à propos de Milos Raonic.

Pour la quatrième fois en cinq ans, il s’est qualifié pour les quarts de finale, ce qui est très valeureux en matière de constance. En revanche, son vrai Wimbledon commence maintenant.

Lors des quatre premiers matchs, il n’a joué que des cols bleus classés centièmes à l’ATP, favorisé comme personne par le tirage.

C’était de nouveau le cas lundi contre l’Américain Mackenzie McDonald, 103e, qui participait à Wimbledon pour la première fois. Raonic a eu raison de son rival de 23 ans en des comptes de 6-3, 6-4, 5-7 et 6-2.

C’était la deuxième fois seulement que Milos laissait filer une manche en cette année de surprises sur le gazon anglais. Il n’a toutefois jamais été inquiété.

Comment l’être avec 37 aces — pour un total de 117 — sans tenir compte des autres services retournés à bout de bras ou de peur, ce qui est pas mal pareil.

« Mackie » est certes un gentil garçon. Il voulait bien, mais il avait souvent l’air d’un lutin ne possédant pas encore les outils pour rivaliser.

Noël en juillet est toutefois terminé pour Milos cette semaine !

Mercredi, son rival sera John Isner, 9e tête de série, alors que Milos est 13e.

Ce match ne sera assurément pas un classique à la Rod Laver, Bjorn Borg ou Roger Federer. Le tennis sera brutal.

Un géant de 6’1O » et 238 livres, Isner est le meneur dans la catégorie des bras bioniques avec 135 aces. Comme Milos arrive deuxième, allez donc dépoussiérer tout de suite vos calculatrices pour compter les aces !

GABY EN QUARTS AUSSI DANS UN PROGRAMME DOUBLE… EN DOUBLE

Photo : Mauricio Paiz

Gabriela Dabrowski a dû aller sur le court deux fois, lundi, mais elle ne s’en plaindra pas parce que ce n’est pas le caractère de la fille d’Ottawa toujours courtoise et aussi parce qu’elle a été gagnante les deux fois.

En début de journée, Gaby et Yifan Xu se sont aussi taillé une place en quart de finale dans un gain de 6-3 et 6-3 devant Vania King et Katarina Srebotnik.

En fin de journée, Gaby et Mate Pavic (ils sont les favoris) l’ont emporté par forfait face à Lyudmyla Kicenok et à Artem Sitak.

C’EST BIEN ENTREPRIS CHEZ LES JUNIORS

C’était aussi lundi le jour de la rentrée de la Lavallaoise Leylah Annie Fernandez chez les juniors à Wimbledon.

Demi-finaliste à Roland-Garros, la jeune fille de 15 ans a eu besoin de comptes de 6-4 et 7-6 (2) pour vaincre Violet Apisah, de Papouasie–Nouvelle-Guinée, âgée également de 15 ans. Elle est la plus jeune des trois sœurs Apisah dans les registres de l’ITF.

Plus tard dans la semaine, Leylah jouera aussi en double en compagnie de l’Américaine Gabriella Price.

Photo : Mauricio Paiz

SURTOUT PAS DE VACANCES POUR POLANSKY À WINNIPEG, GATINEAU ET GRANBY !

Une bonne semaine vous attend avant les vacances qui approchent, dites-vous ? Sachez qu’un gros mois de juillet attend Peter Polansky.

De retour du tableau principal de Wimbledon, son troisième Grand Chelem consécutif cette année en étant repêché des qualifications chaque fois, il entreprend la série de trois tournois Challenger Banque Nationale, à commencer par celui de Winnipeg cette semaine avant d’enchainer à Gatineau et à Granby.

La besogne est d’autant plus importante pour le 110e mondial, lequel cogne à la porte du Top 100 pour la première fois à 30 ans, qu’il a 114 points à défendre à titre de finaliste à chacun des trois endroits.

Polansky sera néanmoins le favori devant Marcel Granollers, lequel s’est toutefois situé une couple d’années entre les 30e et 40e échelons de l’ATP avant de décliner au 1176e rang, ce qui explique sa participation au rendez-vous manitobain doté d’une bourse de 75 000 $.

Ex-membre de la Coupe Davis, l’Espagnol de 32 ans compte quatre titres à son palmarès au grand circuit et occupe aussi le 22e rang du double.

Félix Auger-Aliassime reste en Europe tout le mois de juillet pour y jouer sur la terre battue. Demi-finaliste la semaine dernière au Challenger de Marboug, en Allemagne, Félix est maintenant en Suède afin d’y disputer l’épreuve de Bastad.

Finaliste à Kelowna et quart de finaliste à Saskatoon ces deux dernières semaines, Alexis Garlanaeu a obtenu une invitation au tableau principal.

Le jeune homme de 19 ans a aussi fait la finale du double à Saskatoon en compagnie de Benjamin Sigouin.

DEUX NUMÉROS UN CANADIENS

Les trois Challengers canadiens ont cette particularité d’être des épreuves mixtes avec 25 000 $ en bourse du côté féminin. À l’instar de Polansky, Bianca Andreessu, 151e, coiffe le classement des têtes de série, ce qui n’est pas fréquent non plus à ce niveau.

Aleksandra Wozniak n’a pas fait le déplacement à Winnipeg. Elle soigne une blessure à l’abdomen dans l’espoir de défendre son titre à Gatineau la semaine prochaine.

 

*Photo en vedette : Sarah-Jade Champagne