• EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   La sortie d’Eugenie met fin à une longue séquence en Australie !

La sortie d’Eugenie met fin à une longue séquence en Australie !

18 Jan 2018
written by: Mario Brisebois
written by: Mario Brisebois

La cheville foulée de sa rivale, pas plus que l’exemple de deux têtes de série (Garbine Muguruza et Johanna Konta) tombées plus tôt dans la journée devant des négligées ou le souvenir de sa victoire en quarts de finale n’auront suffi pour pousser Eugenie Bouchard dans la bonne direction.

Deux petites manches de 2-6 ont suffi à Simona Halep pour l’emporter jeudi soir à Melbourne au deuxième tour des Internationaux d’Australie, mettant ainsi fin à une belle séquence canadienne.

En ajoutant l’élimination expéditive de son chef de file masculin Milos Raonic dès le tour initial, la défaite crève-cœur de Denis Shapovalov, la veille, et cette sortie d’Eugenie, c’est la première fois depuis 2011 qu’une raquette d’ici n’atteint pas au moins le troisième tour du premier Grand Chelem de la saison.

UN SERVICE, SVP

Photo : Andy Brownbill / Associated Press

Halep, numéro un mondial, n’a mis qu’une heure et cinq minutes pour se débarrasser de sa rivale. Elle a été un véritable mur sur les retours, même si elle ne mesure que 5’6 », bien étirée.

Eugenie a été victime de la Roumaine et de son service.

Elle a concédé son service à sept reprises. De fait, il a fallu patienter au troisième jeu de la deuxième manche pour qu’elle remporte enfin son service pour la seule fois de la rencontre.

Victorieuse lundi pour la première fois depuis l’été dernier devant Océane Dodin, Eugenie a plutôt bien maintenu la cadence dans les échanges, bien qu’elle demeure à ce jour à la recherche du coup gagnant qu’elle possédait et maîtrisait lors de son carré d’as en Australie en 2014.

On peut sentir que le travail qu’elle effectue en compagnie de l’ancien joueur Harold Salomon commence à porter ses fruits, mais les vrais résultats tardent à venir.

Mais ce n’est assurément pas avec une anémique moyenne de 25 % (6 en 24) au deuxième service et en concédant 14 balles de bris qu’on peut espérer gagner, surtout face à la numéro du monde.

AUTRE PERTE DE POINTS ET FED CUP

Pour la suite, il faut s’attendre à un autre glissement au classement.

Même si on ne parle pas d’une vertigineuse perte de 29 rangs pour être reléguée 112e après avoir été 5e, Eugenie laisse en Australie 70 des 130 points qu’elle avait à défendre à Melbourne, ce qui devrait l’amener aux alentours du 120e échelon

Il faudra voir ce que feront les autres filles, mais Françoise Abanda n’a jamais été aussi proche avec sa 121e place.

Toujours dans la catégorie à surveiller, il faut attendre les alignements du capitaine canadien Sylvain Bruneau et ceux de la Roumanie. Eugenie et Simona, championne de la Coupe Rogers à Montréal en 2016, pourraient bientôt se retrouve face à face à la Fed Cup, les 10 et 11 février.

La semaine prochaine, ce sera Frank Dancevic, nouveau capitaine de la Coupe Davis, qui annoncera son personnel contre la Croatie pour la rencontre prévue du 2 au 4 février.

GABRIELA EN SOLITAIRE

Photo : TVA Sports

Pour revenir à l’Australie, sachez que la représentation canadienne devient mince.

En plus d’Eugenie, nos spécialistes du double Daniel Nestor, Vasek Pospisil et Adil Shamasdin ont perdu dès le départ.

En attendant de connaitre la représentation au volet junior la semaine prochaine, Gabriela Dabrowski est la seule survivante canadienne en double (une victoire) et en double mixte qui n’est pas encore entrepris.

Allez, Gaby !

 

Photo en vedette : Getty

instagram takipçi satın al

Depresyon Nedir?

Ansiyete Bozukluğu