• EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   Le bonheur des quarts, Milos, comme les séries sans le CH et… Félix est ok

Le bonheur des quarts, Milos, comme les séries sans le CH et… Félix est ok

11 Juil 2018
written by: Mario Brisebois
written by: Mario Brisebois

On en a encore eu la preuve mercredi, à Wimbledon : le meilleur billet au tennis, soit celui qui donne le plus d’action pour le rapport qualité et quantité, est celui de la journée des quarts de finale.

Pour les quatre matchs, ce n’est rien de moins que 18 manches qui ont été disputées, notamment cinq par Roger Federer dans une cause perdante.

« Yes indeed! » comme ils disent, à Londres, ce n’était certainement pas la journée pour être une balle de tennis…

Ainsi donc, les jeux sont faits en prévision du carré d’as.

Roger étant reparti à la maison, ce sera au retour de John Isner, tombeur de Milos, face au très surprenant et aussi très solide Kevin Anderson dans le haut du tableau avec Rafa et Djoko dans le bas pour assurer le vedettariat.

MILOS N’A PAS REMPORTÉ L’ESSENTIEL

Milos a enlevé le concours des aces avec 31 contre 25, mais à la fin, c’est John Isner qui a gagné sa place en demi-finale dans cet affrontement entre deux des plus puissants serveurs de l’ATP.

C’était pourtant bien amorcé pour Milos, qui a ravi la manche d’entrée 7-6, sauf que tout s’est compliqué par la suite alors qu’il laissait le géant américain de 6’8 » et 236 livres ravir les trois suivantes 6-7, 6-4 et 6-3.

Il n’avait jusque-là concédé qu’une manche.

Bien qu’il se soit accroché, le corps a commencé à bouger moins aisément.

D’ailleurs, il a demandé deux fois la visite du physio pour soigner sa cuisse.

Treizième tête de série, Milos tentait d’obtenir son troisième carré d’as à Wimbledon alors qu’il s’agit du premier pour Isner.

Comme prévu, les points ont été expéditifs compte tenu des styles service-volée des deux rivaux.

Le commentateur d’ESPN est devenu tout excité au 2e acte lorsqu’un point a demandé huit échanges, ce qui est n’est pas survenu souvent après ce moment.

LA VICTOIRE AU BOUT DE LA RAQUETTE

Évidemment que le choc du jour et de l’ensemble de Wimbledon 2018 est ce départ hâtif de Roger Federer, qui était en mission pour conquérir un neuvième titre sur le célèbre gazon anglais.

Kevin Anderson n’avait jamais battu le plus grand de tous les temps avant de le faire tomber en des comptes de 2-6, 6-7(5), 7-5, 6-4 et 13-11 dans un marathon de 4 h 14.

Federer en était seulement à son troisième revers depuis ses débuts lorsqu’il était en avance de deux manches à zéro.

Il y a deux coups qu’il paierait très cher pour reprendre. D’abord, cette balle de bris échappée à 4-3 du cinquième acte. Et que dire de la balle de match gaspillée à la troisième manche pour perdre la rencontre deux heures tard ? Des occasions de la sorte n’existeront pas pour toujours, à bientôt 37 ans, ce qui explique son côté piteux.

Malgré l’ampleur de la défaite, reconnaissons qu’Anderson, 8e tête de série, n’a pas à être gêné d’avoir sorti le numéro un pour accéder à sa première demi-finale d’un Grand Chelem. Il n’a jamais cessé d’appliquer de la pression avec le résultat que l’on connaît.

Rafa s’en est sorti in extremis 7-5, 6-7(7), 4-6, 6-4 et 6-4 devant Juan Martin del Potro même si la surface n’est pas la sienne, préférant le gazon vert rasé lorsqu’il joue… au golf.

Trois fois titulaire à Wimbledon, Djoko continue d’afficher des signes de relance avec cette autre victoire de 6-3, 3-6, 6-2 et 6-2 devant Kei Nishikori et même sans pression, il n’est pas le joueur de jadis ou du moins pas encore.

Quoique ces deux grands noms vont aider à conserver l’intérêt, la donne change assurément pour la suite.

Que voulez-vous, savoir que Roger ne sera pas de la finale c’est comme voir le Canadien rater les éliminatoires en ce sens qu’on ne s’habitue jamais.  

VOILÀ GABI EN DEMIE

Parlez-moi d’une parfaite façon de rebondir !

Moins de 24 heures après son élimination au troisième tour du double mixte avec Mate Pavic, Gabriela Dabrowski a atteint le carré d’as du double féminin en compagnie de la Chinoise Yifan Xu dans un match vraiment pas facile.

Opposées à Bethanie Mattek-Sands et Lucie Safarova, deux rusées spécialistes et surtout des ex-championnes de Grands Chelems, les sixièmes têtes de série ont dû batailler ferme pour arracher une victoire de 5-7, 6-4 et 6-2 dans un affrontement de 2 h 2.

Dabroswki, d’Ottawa, compte deux titres majeurs, mais est toujours en quête de son premier en double féminin. Pourquoi pas cette fois-ci ?

À propos de Leylah Annie Fernandez, la Lavalloise de 15 ans est encore en lice en double chez les juniors. C’était congé pour elle mercredi.

QUELLE COUPE DU MONDE ?

Quand on dit que la tradition est bien ancrée à Wimbledon, sachez que cela couvre beaucoup plus large que le port obligatoire des vêtements blancs.

Même si c’est la finale de la Coupe du monde de soccer, et même si l’Angleterre, lointaine gagnante en 1996 qui a de bonnes chances d’atteindre la deuxième finale de son histoire, il n’est pas question de changer l’heure de la finale.

Ce sera à 9 h (heure du Québec) dimanche, alors que celle du soccer est à 11 h.

Comme les matchs de championnat durent toujours plus de deux heures, sauf pour de rares exceptions comme Roger Federer et Marin Cilic l’an dernier, il est sûr (ou presque) qu’un événement va empiéter sur l’autre à la télé.

Dans les explications des autorités de Wimbledon, j’ai lu sur le site de BBC « nos billets sont vendus à l’avance et l’intérêt est massif. Nous n’avons absolument aucune intention de changer les plans », a dit Richard Lewis, le patron du All England Club.

Avouons que le message est clair !

PAS DE SOUCI AVEC FÉLIX

Il était justifié de s’inquiéter du forfait de Félix Auger-Aliassime à 4-6, 2-4 mardi, au premier tour du Challenger de Bastad, en Suède, contre le Français Constant Lestienne.

Après tout, une blessure lui avait fait rater la Coupe Rogers à Montréal l’an dernier et la saison estivale en entier.

Mais pas de souci, nous annonce Valérie Tétreault, de Tennis Canada.

« Pas de blessure. Le retrait était préventif. Félix vient d’obtenir la confirmation qu’il aura un laissez-passer pour le tableau principal du tournoi ATP d’Umag », nous dit Valérie.

Tant mieux !

 

*Photos : Mauricio Paiz

Instagram Takipçi

instagram takipçi satın al

instagram takipçi satın al

instagram türk takipçi satın al

instagram oto beğeni satın al

instagram beğeni satın al

instagram aylık beğeni al

Instagram İzlenme Satın Al

instagram hizmetleri

instagram takipçi hizmetleri

Instagram 1k Takipçi Hilesi

instagram 5000 takipçi hilesi

instagram takipçi arttırma

Sosyal Medya Danışmanlığı

instagram hashtag

Depresyon Nedir?

Cinsel Yolla Bulaşan Hastalıklar

Uyku Bozuklukları

Anksiyete Bozukluğu

Döner Kurutucu

takipçi satın al, oto beğeni satın al, hashtag,