fbpx
EN FR
Home   Nouvelles   7 raisons pour lesquelles Djokovic a signé la meilleure saison de tous les temps

7 raisons pour lesquelles Djokovic a signé la meilleure saison de tous les temps

14 Déc 2015
written by: Rob Cianfarani
written by: Rob Cianfarani
filed in:

Avons-nous été témoins d’une nouvelle page de l’histoire du tennis?

En 2015, Novak Djokovic a été impitoyable, éliminant tous ses rivaux du revers de la main. Les qualités offensives et défensives du Serbe de 28 ans neutralisent tous ses adversaires.

Après avoir analysé la saison 2006 de Roger Federer, nous jouons à l’avocat du diable pour démontrer que Novak Djokovic surpasse le maître suisse.

Qualité des tournois

Fiche de Djokovic en 2015 : 82-6, trois Grands Chelems, six (!) des neuf titres du Circuit Masters 1000 – un record – et quatre couronnes consécutives du tournoi de fin de saison – un autre record. Un total de 10 GRANDS titres, ce qui éclipse les huit de Federer en 2006. Novak est sur une autre planète. Les voici encore une fois :

Surface

En 2006, Federer n’avait pas remporté un seul titre sur la terre battue alors que Nole a été couronné champion à Monte-Carlo et à Rome. Il est devenu le deuxième joueur seulement à battre Rafael Nadal à Roland-Garros. Djokovic peut maintenant se vanter d’être le meilleur joueur du monde sur toutes les surfaces : en salle, à l’extérieur, sur ciment, sur terre battue, sur gazon. En 2006, Federer n’avait pu se vanter de cela à cause de Rafa :

Adversaires du Top 10

Cette année, Novak a affronté plus de joueurs du Top 10 que tout autre de ses collègues. Il est le premier numéro un à accumuler 30 victoires aux dépens des neuf autres joueurs du Top 10. Il possède un taux de réussite de 86,1 % face au Top 10, soit quatre pour cent de plus que Federer en 2006. En plus de faire face à une compétition plus solide, il a aussi gagné plus de fois.

Compétition

Dans les classements de la fin de saison de 2006, il y avait deux champions de Grands Chelems (autre que Federer) dans le Top 10 : Rafa et Andy Roddick. En 2015, il y en a quatre (à part Novak) en plus de Marin Cilic au 13e rang. Encore plus impressionnant, en 2006, le Top 10 comptait 23 titres du Circuit masters 1000, tandis que ce total est de 93 en 2015.

Finales

Nole a atteint la finale de tous les tournois auxquels il a participé, sauf à celui de Doha où il s’est incliné en quart de finale face à Ivo Karlovic. Sept des onze titres de Novak ont été obtenus aux dépens du deuxième ou troisième meilleur joueur du monde. En 2006, Federer n’avait conquis que deux trophées en battant le numéro 2 ou 3.

Points ATP

Novak détient une avance de 7 915 points sur Andy Murray, ce qui représente presque quatre Grands Chelems – le plus important écart de l’histoire. Même si on harmonisait le système de points de 2006 à celui d’aujourd’hui, Roger serait à plusieurs centaines de points derrière Djokovic.

Force mentale

Affronter Nole est comme jouer contre un mur – la balle revient tout le temps. Il peut sauter, se contorsionner et faire le grand écart pour retourner la balle. Son style de jeu n’est pas aussi élégant que celui de Roger, mais cela prend une force mentale et physique à toute épreuve pour jouer comme ça. La preuve : même une vilaine chute ne peut l’empêcher de remporter son dixième grand titre.

Djokovic l’a si bien dit : « C’est la meilleure année de ma carrière. Aucun doute. Tout fonctionne à merveille, »

À vous de choisir :