fbpx
  • EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   Besogne vite et bien faite par Bianca et Shapo alors que l’effort n’a pas suffi pour Vasek

Besogne vite et bien faite par Bianca et Shapo alors que l’effort n’a pas suffi pour Vasek

30 Août 2019
written by: Mario Brisebois
written by: Mario Brisebois

Soyez certains que Bianca Anrdreescu et Denis Shapovalov ne sont pas aux Internationaux des États-Unis pour prendre du soleil.

C’est en des manches consécutives que les deux ont atteint jeudi le troisième tour du dernier Grand Chelem de l’année.

Bianca n’a eu besoin que d’une petite heure et vingt-quatre minutes pour avoir le dessus 6-2 et 7-5 devant la Belge Kirsten Flipkens. Shapo n’a guère lésiné plus longtemps, seulement une heure et 55 minutes lui ayant été nécessaires pour évincer le Suisse Henri Laaksonen 6-4, 7-6 (2) et 6-4.

Vrai que les deux rivaux proviennent des préliminaires, mais à la vitesse que les têtes de série disparaissent à New York cette année, il n’y a vraiment pas de risque à prendre.

Dominic Thiem, Stefanos Tsitsipas, Karen Khachanov, Simona Halep et Petra Kvitova sont tous des membres du top dix ayant plié bagage.

PRESQUE LE TOUR DU CHAPEAU

Photo : Mauricio Paiz

En soirée, Vasek Pospisil a tenté de compléter le tour du chapeau canadien du jour. L’effort y était pour le Britanno-Colombien, classé 210e en raison d’une opération au dos, qui s’est battu pendant deux heures et 53 minutes avant de baisser pavillon devant Tennys Sandgren, un Américain occupant le 72e échelon, par des pointages de 6-3, 6-7(4), 6-3 et 6-4.

De retour sur la scène compétitive après avoir été huit mois sur le carreau, Pospisil avait causé une surprise mardi en éliminant d’entrée la neuvième tête de série Khachanov.

PAS AUSSI IMPECCABLE QUE CONTRE FÉLIX, MAIS…

Shapo a complété le travail face à son opposant, 119e à l’ATP, avec brio sur son 14e ace de la rencontre.

Après une disette de quatre maigres victoires entre mars et avril avant sa demi-finale à Winston-Salem la semaine passée, l’Ontarien en remporte donc une deuxième en 48 heures.

Sa collaboration avec l’ex-huitième mondial Mikhail Youzhny, dit le colonel, semble fonctionner.

Son jeu n’a pas été aussi destructeur que face à Félix Auger-Aiassime, qu’il a détruit 6-1, 6-1 et 6-4, mais…

« Je ne m’attends pas non plus à jouer tous mes matchs comme je l’ai fait contre Félix. Il y avait le vent aujourd’hui », de raconter Shapo à TSN.

« L’essentiel est d’avoir du plaisir sur le terrain », d’ajouter du même souffle le 33e mondial.

À l’instar de Bianca, Shapo joue aussi en double à Flushing Meadows.

On le reverra en simple samedi, cette fois devant Gaël Monfils (13e).

UNE CANDIDATE POTENTIELLE AU TITRE

Photo : Mauricio Paiz

C’est une 26e victoire, le deuxième plus haut total sur ciment de l’ensemble du tennis féminin, que Bianca Andreescu a enregistrée jeudi.

Sa qualification au 3e tour de ces Internationaux américains représente un autre sommet personnel dans les Grands Chelems.

L’Ontarienne de 19 ans, qui sera nommée révélation de l’année de la WTA, à moins d’un vol monumental, n’a pas lambiné.

Bianca n’a rien de rassurant côté santé lorsqu’elle arrive sur le court avec des bandages aux deux jambes, mais attention lorsqu’elle passe à l’action avec son jeu axé sur l’attaque.

Sa rivale belge Kirsten Flipkens peut en témoigner à la suite de sa défaite sans appel.

Bianca s’est retrouvée en déficit 0-2 au début de la deuxième manche, mais ce ne fut qu’une frayeur passagère, sa fiche de 27 coups gagnants, dont six aces, et de 18 fautes directes, a vite réglé l’affaire à la faveur de la protégée de l’entraîneur Sylvain Bruneau.

Elle a aussi eu le dessus 4-1 dans les bris de service.

Une repêchée des qualifications (lucky loser) classée 110e, Flipkens possède l’expérience des grands rendez-vous ayant été demi-finaliste à Wimbledon en 2013.

« Ce n’est pas pour rien qu’elle (Bianca) est la 15e tête de série. C’est une joueuse complète. Elle est une “outsider” (candidate potentielle] pour l’emporter », de déclarer la vétérane de 33 ans.

Tombeuse de la junior Katie Volynets 6-2 et 7-5 en ouverture mardi, Bianca Andreescu reviendra maintenant samedi en simple pour affronter l’ex-numéro un Caroline Wozniacki.

MÉLODIE AU TABLEAU PRINCIPAL

Mélodie Collard, de Gatineau, est arrivée à New York jeudi en vue des épreuves juniors des Internationaux des États-Unis. Elle se joint ainsi au Lavallois Taha Baadi.

Il faudra attendre la sortie du tableau, mais il semble que Mélodie n’aurait pas à se soumettre aux qualifications en vertu de son 46e rang mondial.

 

*Photo en vedette : Mauricio Paiz