fbpx
  • EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   Chronique d’avant matchs de ce soir ou cette nuit

Chronique d’avant matchs de ce soir ou cette nuit

16 Jan 2019
written by: Mario Brisebois
written by: Mario Brisebois

Le grand Stade Rod Laver aura des allures canadiennes, ce soir et cette nuit, pour la conclusion du deuxième tour des Internationaux d’Australie, premier tournoi du Grand Chelem de la saison.

En effet, Milos Raonic y affronte l’ex-champion Stanislas Wawrinka pour le deuxième duel de la séance commençant à 11 h, jeudi, à Melbourne. Cela signifie que nous le verrons vers 21 h sur les ondes de RDS et de TSN.

Un affrontement contre Serena Williams garantit une présence sur le court central partout sur la planète et Eugenie Bouchard évoluera donc dans la grande enceinte dès le début de la séance de soirée, soit à 19 h ou 3 h chez nous.

Bianca Andreescu lancera la journée canadienne à une heure plus civilisée pour les amateurs canadiens, car elle sautera sur le court 3 à 11 h (19 h au Québec) pour se mesurer à la 13e tête de série Anastasija Sevastova.

Quant à Denis Shapovalov, il croisera le fer avec Taro Daniel dans le quatrième match prévu sur le court 1573 (c’est le nom d’une populaire liqueur chinoise), soit vers minuit pour nous.

EUGENIE PARLE DE SERENA ET VICE-VERSA 

EUGENIE À PROPOS DE SERENA : « J’admire sa longévité, sa dominance, sa façon de revenir de blessures, d’une grossesse… Elle est la plus grande (“greatest”) d’entre toutes. »

« Je suis excitée de l’affronter. On joue les grands tournois pour se mesurer aux meilleures. »

SERENA AU SUJET D’EUGENIE : « J’aime ce qu’elle fait. Plusieurs l’avaient rayée de la carte sans que cela la dérange. Elle a continué en faisant les choses à sa façon. ».

EUGENIE PARLE… D’EUGENIE : « J’ai vécu de durs moments, mais là, j’ai le sentiment de m’améliorer beaucoup. J’ai été solide lors de mes récents matchs. J’éprouve du plaisir sur le terrain et c’est la chose la plus importante. »

LAISSONS MAINTENANT PARLER LES CHIFFRES : Serena possède une fiche parfaite de deux victoires contre Eugenie. En 2013, à Cincinnati, elle avait gagné 4-6, 6-2 et 6-2, puis, en 2014, elle avait eu raison de la Canadienne en deux manches identiques de 6-1 lors des Finales de la WTA, à Singapour.

TENNIS ET CUSINE AVEC MILOS 

Sachez que les questions en Australie peuvent provenir de toutes les directions et Milos Raonic peut en témoigner.

« Tu as déjà dit que tu voyageais avec ton propre chef. Est-ce parce que tu es nul pour cuisiner ? », lui a demandé la télé australienne après son match.

« Euh… C’est parce que je suis trop paresseux pour sortir. Il y a de la très bonne nourriture ici. Je suis allé au restaurant la semaine dernière, mais c’est maintenant le temps d’hiberner. J’aime que mon repas soit prêt. Je n’aime pas attendre au restaurant », a-t-il répondu.

Sachez que Milos, 16e tête de série, accuse un déficit 2-4 aux dépens de Stanislas Wawrinka, champion australien de 2014 qui occupe maintenant le 59e échelon.

SHAPO ET LES MÉDIAS SOCIAUX

Photo: Getty Images

Un autre potin australien explique pourquoi Denis Shapovalov n’est plus sur Twitter (62 000 membres) depuis un moment.

« Cela fait quatre mois qu’on m’a débranché. Je pense que j’étais trop jeune quand j’ai créé mon compte et là, ils me demandent une autorisation parentale », a-t-il mentionné en point de presse.

Cela dit, il reste actif sur Instagram (261 000 amis).

Des quatre Canadiens en lice, Shapo, 25e tête d’affiche, a le deuxième match le plus prenable face à Taro Daniel (82e). Il faut donc qu’il profite pleinement de cette occasion.

Une victoire pourrait le placer face à Novak Djokovic.

TOP CENT ET SUPERSTITION POUR BIANCA

Vous êtes surpris des succès vertigineux de Bianca Andreescu, finaliste à Auckland après avoir éliminé Caroline Wozniacki ainsi que Venus Williams et maintenant au deuxième tour d’un Grand Chelem après avoir dû se soumettre aux qualifications ? Sachez qu’elle l’est aussi.

« Oh, my gosh! Je ne le crois pas », a été la toute première réaction de la jeune étoile de 18 ans lorsque Tom Tebbutt lui a appris qu’elle était assurée de joindre le Top 100 aux prochains classements de la WTA.

Pour les fervents de chiffres, la jeune étoile effectuera sa 13e sortie de l’année (huit matchs à Auckland et le prochain sera le cinquième à Melbourne) contre la 13e mondiale Anastasija Sevastova, laquelle est née un 13 avril pour le trio complet.

Souhaitons donc que Bianca Andreescu ne soit pas superstitieuse. Du moins, pas trop !

PREMIÈRE FINALE CANADIENNE GRÂCE À LA JEUNE FERNANDEZ

Leylah Annie Fernandez a déjà procuré une première finale canadienne en Australie. Dans la nuit de mardi à mercredi, la Lavalloise a disputé le match de championnat des Internationaux juniors de Traralgon, dernière étape préparatoire avant les Internationaux juniors d’Australie. Elle s’est inclinée 6-2 et 6-3 face à la favorite Clara Tauson, du Danemark.

Jusque-là, Leylah Annie, classée 4e et âgée de 16 ans, n’avait concédé aucune manche.

Les habitués des Internationaux juniors Banque Nationale de Repentigny connaissent bien Clara. La Danoise y avait été couronnée championne, l’an dernier.

 

Photo: Getty Images