fbpx
EN FR
Home   Nouvelles   Défaite crève-cœur d’Eugenie à Wimbledon

Défaite crève-cœur d’Eugenie à Wimbledon

02 Juil 2019
written by: Tennis Canada
written by: Tennis Canada

Eugenie Bouchard, qui ne disputait que son troisième match depuis la mi-mars et qui jouait sans douleur pour la première fois depuis des mois, a tout tenté pour revenir de l’arrière. Elle s’est toutefois inclinée en des comptes de 6-3, 5-7 et 8-6 aux mains de la 59e mondiale Tamara Zidansek.

Eugenie a montré des éclairs de brillance en début de rencontre. Après que Bouchard et Zidansek se soient échangé quelques balles de bris, la Montréalaise a fait son possible pour conserver son service à 3-4. Elle est parvenue à effacer une balle de bris avant que quelques fautes directes ne permettent à Zidansek de ravir son service et de servir pour la manche.

Toutefois, la joueuse de 25 ans s’est bien défendue au deuxième acte. Après avoir concédé son service à deux reprises pour tirer de l’arrière 3-0, Eugenie a ouvert la machine. Grâce à quelques coups gagnants opportuns de la Canadienne et à quelques fautes directes de la Slovène, Bouchard a réussi à remettre les pendules à l’heure en remportant quatre jeux consécutifs. Puis, alors qu’elle menait 6-5, elle a produit un magnifique retour du coup droit avant de ravir le service de son adversaire pour la troisième fois et ainsi s’emparer de la manche.

La Canadienne ne s’est cependant pas facilité la tâche à la manche ultime. Menée 4-1, elle a frappé le lob parfait avant que Zidansek ne frappe un revers dans le filet, offrant à Bouchard sa deuxième balle de bris de la manche. Eugenie a ensuite gagné quatre points de suite sur le service de la Slovène pour niveler la marque à 4-4. Toutefois, Zidansek est parvenue à briser Bouchard à 6-6 et à sceller l’issue de la rencontre sur ses propres offrandes.

Malgré la défaite, la finaliste de Wimbledon de 2014 a fait preuve de détermination. Il y a eu un total de 19 bris de service au cours du duel.

Le match était également le premier de Bouchard depuis sa défaite aux mains de la Française Fiona Ferro au tableau des qualifications du tournoi d’Eastbourne il y a moins de deux semaines. C’était d’ailleurs le seul tournoi auquel elle a participé avec le troisième Grand Chelem de la saison.

Avant cela, Bouchard souffrait d’une blessure abdominale qui l’avait aussi empêchée de prendre part à des tournois préparatoires en vue de Roland-Garros. Même si elle ne sera pas satisfaite de ses récents résultats, elle a mentionné à son arrivée à Wimbledon qu’elle ne ressentait pas de douleurs pour la première fois depuis des mois.

Denis surpris par Berankis au All England Club

Photo: Mauricio Paiz

Denis Shapovalov a eu ses chances, mais est finalement tombé 7-6(0), 6-4 et 6-3 aux mains du Lituanien Ricardas Berankis.

Le joueur de 20 ans a démarré lentement. Au jeu décisif de la manche initiale, Denis a commis quelques fautes directes qui ont permis à Berankis de marquer quatre mini-bris et de s’envoler avec la manche. Bien que Shapovalov a produit 12 coups gagnants de plus que son adversaire, il a également commis 11 fautes directes qui n’ont pas aidé sa cause.

Au deuxième acte, la 29e tête de série s’est efforcée de revenir dans le match. À 4-5, le Canadien a réussi à effacer deux balles de manche, mais Berankis a réalisé un magnifique passing du coup droit pour se forger une autre balle de bris et s’emparer de la manche.

Même s’il était mené par deux manches à zéro, Denis n’a jamais cessé de se battre. Lors du premier jeu de la troisième manche, il est passé bien près de ravir le service du Lituanien, mais Berankis a su résister. À 4-3, Berankis a dominé son jeune rival pour marquer un ultime bris avant de servir pour le match.

Par la suite, Shapovalov s’est entretenu avec Mark Masters de TSN au sujet de la motivation que lui inspirait le succès de son bon ami Félix Auger-Aliassime.

Au cours du duel, Shapovalov a produit 40 coups gagnants, soit 15 de plus que Berankis. Ce sont toutefois ses 33 fautes directes qui ont été la cause de son malheur.

Même s’il vit des mois difficiles, le Canadien a obtenu des résultats positifs. En effet, avant Wimbledon, Denis a remporté trois matchs lors du tournoi de démonstration Boodles — y compris un gain contre le champion en titre de Wimbledon, Novak Djokovic.

Denis était également l’un des trois Canadiens à faire partie des têtes de série du tableau masculin du simple de Wimbledon. C’est d’ailleurs la première fois que trois Canadiens ou plus sont parmi les têtes d’affiche d’une épreuve du Grand Chelem.

Brayden éliminé à Wimbledon

Photo: Mauricio Paiz

Brayden Schnur, qui faisait face à un adversaire aguerri, n’a pas été en mesure de trouver le moyen de franchir le premier tour au All England Club. À sa première présence au tableau principal d’un tournoi du Grand Chelem, le joueur de 23 ans, de Pickering, s’est incliné en trois manches de 6-2, 6-4 et 6-4 face à Marcos Baghdatis.

Même s’il a produit autant de coups gagnants (30) que son rival (31), Schnur n’a pas réussi à se débarrasser de Baghdatis. Le Canadien est parvenu à essuyer 11 des 16 balles de bris auxquelles il a fait face, mais n’a pu ravir le service du Chypriote qu’une seule fois en sept occasions.

Schnur a accédé à son premier tableau principal d’une épreuve du Grand Chelem après avoir été repêché des qualifications à la suite du retrait de Borna Coric. Bien qu’il ne sera probablement pas heureux du résultat, le Canadien peut ajouter cette expérience à sa liste grandissante de réalisations de 2019. Plus tôt cette année, Schnur a participé à sa première finale de l’ATP à l’Open de New York après avoir franchi avec succès les épreuves préliminaires. Il est également intéressant de souligner que la présence de Schnur au tableau principal portait à cinq le nombre de Canadiens au tableau principal de ce Grand Chelem, ce qui égalait le record de tous les temps.

(Photo : Mauricio Paiz)