fbpx
EN FR
Home   Nouvelles   El Tabakh : Atteindre les Finales de la Fed Cup « serait extraordinaire »

El Tabakh : Atteindre les Finales de la Fed Cup « serait extraordinaire »

04 Fév 2020
written by: Tennis Canada
written by: Tennis Canada

Après 12 mois exceptionnels de tennis, le Canada pourrait atteindre les Finales de la Fed Cup à Budapest, ce qui constituerait un pas de plus vers la réalisation de son objectif de devenir un chef de file mondial au tennis.

« Ce serait extraordinaire », confirmait la capitaine de l’équipe, Heidi El Tabakh, lors de son point de presse. « L’objectif est évidemment de participer aux Finales. Le tennis canadien a connu une incroyable année et si nous continuons de nous améliorer et d’obtenir de bons résultats, ça serait magnifique. »

Toutefois, pour atteindre cet objectif, le Canada doit d’abord prendre part à une rencontre de qualification contre une solide équipe suisse, à Bienne. Le capitaine suisse, Heinz Günthardt, dirige une formidable équipe composée de Belinda Bencic, Jil Teichmann, Timea Bacsinszky, Stefanie Voegele et Victorija Golubic.

« C’est une excellente équipe », mentionnait Heidi. « Je pense que ce sont leurs meilleures joueuses et que nous avons un défi de taille à relever, surtout que nous les affrontons sur leur terrain. Mais je pense aussi que nos filles sont prêtes. La tâche ne sera pas facile, mais nous sommes prêtes pour la bataille. »

Équipe Canada — formée de Bianca Andreescu, Gaby Dabrowski, Eugenie Bouchard et Leylah Annie Fernandez — s’entraîne sur les terrains de surface dure du Swiss Tennis Arena depuis quelques jours. Pendant ce temps, les médias se sont surtout intéressés à la question de savoir si la première championne canadienne d’un Grand Chelem sera assez en forme pour jouer après avoir raté le début de la saison 2020 en raison d’une blessure. « Elle s’améliore de jour en jour ; nous prenons ça un jour à la fois », commentait Heidi à propos des chances d’Andreescu. « Il lui reste encore quelques jours avant le début de la rencontre. Pour l’instant, nous n’avons pas encore pris de décisions concernant l’équipe, mais nous le ferons le moment venu. »

Pour El Tabakh, cette rencontre à Bienne représente sa troisième à titre de capitaine de l’équipe canadienne. Sa première expérience dans ce rôle a été un succès retentissant alors qu’elle menait l’équipe vers une impressionnante victoire de 4-0 contre les Pays-Bas en février dernier. Sa deuxième rencontre a été une épreuve beaucoup plus difficile : un affrontement sur la route contre la République tchèque, championne en titre. Le Canada avait alors subi un revers de 4-0.

« Je trouve ça génial », a-t-elle répondu lorsqu’on lui a demandé si elle aimait son rôle. « J’aime vraiment beaucoup ça. Chaque rencontre est une expérience d’apprentissage. Je suis très chanceuse d’être entourée d’une superbe équipe. Nathalie (Tauziat) est à mes côtés, elle est une excellente mentore, et j’ai beaucoup appris de Sylvain (Bruneau), l’ancien capitaine de l’équipe. » « C’est un rôle qui me plait beaucoup, je connais bien les filles et c’est dommage que ce ne soit que deux fois par année, mais j’attends toujours ces rencontres et la semaine qui les précède avec impatience. »