• EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   En plus d’Indian Wells, Drummondville est en mode Challenger cette semaine

En plus d’Indian Wells, Drummondville est en mode Challenger cette semaine

11 Mar 2019
written by: Mario Brisebois
written by: Mario Brisebois

Avant de retourner à Indian Wells, prenons la direction du Centre-du-Québec.

Alors que les tournois internationaux, y compris la Coupe Davis et la Fed Cup, sont de plus en plus suivis par les amateurs de sports qui se joignent aux fervents de tennis fascinés par Bianca Andreescu et Félix Auger-Aliassime, Drummondville présentera son Challenger Banque Nationale cette semaine.

Le tennis professionnel a apporté beaucoup de changements cette année, mais cela ne perturbe pas du tout l’organisation dirigée par un trio composé d’Alain Caillé, Pierre Desrosiers et Stephan Hamel.

QU’EST-CE QUI CHANGE ?

TABLEAU PRINCIPAL : le nombre de joueurs augmente de 32 à 48, les 16 premières têtes de série obtenant une exemption au premier tour. L’ATP évalue que 2 400 joueurs de plus participeront aux épreuves partout dans le monde. Le double réunira 16 équipes.

HORAIRE : les tournois se dérouleront dorénavant sur sept jours au lieu de neuf. Il n’y aura plus de qualifications le premier week-end. Une mini-qualification le lundi est réduite à quatre aspirants pour deux places au grand tableau. L’idée ici est de réduire au plus strict minimum les dédoublements de tournois causant immanquablement des tracas majeurs pour arriver à temps au tournoi suivant.

HÉBERGEMENT : le coût des chambres d’hôtel est payé par les organisations (Tennis Canada au Québec) pour une augmentation de 20 000 nuitées.

DIFFUSION : le nombre de matchs diffusés par internet va doubler.

BOURSES : chaque joueur est assuré d’un chèque et l’ATP parle d’une majoration d’un million de dollars dans les bourses.

UN OURAGAN NOMMÉ… BIANCA

Photo : Mauricio Paiz

De retour à Indian Wells, où un ouragan a déferlé, dimanche. Son nom est Bianca. Moins d’une heure (soit 57 minutes), a suffi à Bianca Andreescu, 60e, pour devenir la première de la délégation canadienne à atteindre le quatrième tour.

Les comptes ont été de 6-1et 6-2 devant Stefanie Voegele.

Certains diront que la Suissesse est une lointaine 109e mondiale issue des qualifications. Ce qui est aussi vrai est que, 48 heures plus tôt, elle avait éliminé la quatrième tête de série Sloane Stephens 6-3 et 6-0.

Mardi, l’ouragan Andreescu affrontera la 18e mondiale Qiang Wang.

DEUX MANCHES POUR SHAPO

Photo : Mauricio Paiz

Denis Shapovalov n’a pas perdu de temps, lui non plus. Après avoir bénéficié d’une exemption au premier tour en vertu de son statut de 24e tête d’affiche, Shapo a indiqué la sortie à l’Américain Steve Johnson en des comptes de 6-3 et 6-4 en une heure et 21 minutes.

L’Américain est pourtant capable de se défendre comme l’indique sa 38e place à l’ATP. Toutefois, dimanche, Shapovalov a produit 31 coups gagnants comparativement à 7 pour son rival, ce qui explique tout.

Le prochain adversaire du Canadien sera le 11e mondial Marin Cilic, mardi.

BELLE OUVERTURE POUR FÉLIX

Au tennis, les matchs se gagnent sur le terrain et non dans les colonnes des statistiques, mais une belle occasion s’offre à Félix Auger-Aliassime (58e), lundi, au troisième tour.

Si la logique avait été respectée, il aurait croisé le fer avec Roberto Bautista-Agut (22e), mais c’est Yoshihito Nishioka (78e) qui sera de l’autre côté du filet.

Vous êtes nombreux à demander l’horaire de lundi. Félix disputera le quatrième match de la journée au Court 3 vers 18 h 30. RDS2 et TSN diffuseront le duel.

Quant à Milos Raonic, 13e tête de série, il sera en action à 14 h contre le surprenant Marcos Giron, 217e au classement de l’ATP. TSN sera en direct.

Bonne semaine de tennis… à la télé et à Drummondville.