fbpx
  • EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   Garbiñe Muguruza sacrée championne à Roland-Garros 2016

Garbiñe Muguruza sacrée championne à Roland-Garros 2016

05 Juin 2016
written by: Emna Achour
written by: Emna Achour

PARIS, France – Les deux finalistes de l’édition 2016 des Internationaux de France avaient chacune la chance de réécrire l’histoire samedi.

Serena Williams pouvait rejoindre la légendaire Steffi Graf en remportant un 22e titre en Grand Chelem en carrière, tandis que Garbiñe Muguruza était à la recherche de sa toute première conquête d’un tournoi majeur.

C’est finalement l’Espagnole de 22 ans et quatrième raquette mondiale qui a remporté les grands honneurs, battant la numéro un au monde en deux manches de 7-5 et 6-4.

« Je n’ai pas vraiment eu beaucoup de temps pour réfléchir à ce qui a fait la différence dans le match, a avoué Williams. Mais elle a gagné le premier set par un point. Je veux dire, ça ne fait que démontrer à quel point il faut vraiment tout donner sur les gros points importants, et je pense qu’elle a très bien fait sur ces gros points. »

Avant la finale de samedi, Muguruza était déjà la seule joueuse à avoir vaincu Williams sur la terre battue de la porte d’Auteuil, elle qui l’avait écrasée 6-2, 6-2 au deuxième tour du tournoi parisien en 2014.

Lors de la publication du nouveau classement de la WTA lundi, Muguruza passera du quatrième au deuxième rang mondial, toujours derrière Williams au sommet.

C’est une Williams très émotive qui s’est adressée à la foule du Philippe Chatrier – en français – à la suite d’un match haut en couleurs, qui ne s’est évidemment pas soldé de la manière dont l’Américaine l’aurait souhaité.

Le dernier titre en Grand Chelem de Williams remonte à Wimbledon en juin 2015, alors qu’elle avait eu le dessus sur nulle autre que Muguruza. Depuis, elle s’est inclinée en demi-finales des Internationaux des États-Unis devant Roberta Vinci, a perdu lors du match ultime aux Internationaux d’Australie en janvier dernier face à Angelique Kerber, et a maintenant dû s’avouer vaincue contre Muguruza à Roland-Garros.

Muguruza a admis s’être servi de cette défaite lors du match ultime à Wimbledon l’année dernière pour mieux se préparer pour le duel de samedi.

« J’ai appris de tous les matchs que j’ai disputés contre elle, a indiqué l’Espagnole. Je crois qu’à Wimbledon, j’étais très nerveuse, je n’arrivais pas vraiment à contrôler mes émotions. Je ne pouvais pas vraiment ignorer ma nervosité. Mais aujourd’hui, j’ai réussi à mettre tout ça de côté. Je me disais, ‘Allez, vas-y. Oublie ta nervosité’ même si c’était très difficile. Mais j’étais assurément dans un état d’esprit différent aujourd’hui. »

En battant Williams samedi, Muguruza a rejoint les Flavia Pennetta (gagnante du US Open en septembre 2015) et Kerber (championne à Melbourne en janvier dernier) pour porter à trois la séquence de tournois majeurs remportés par une joueuse dont le nom de famille n’est pas Williams, Sharapova ou Kvitova, après que la cadette des sœurs Williams eut gagné les quatre précédents.

« Pendant une longue période, c’était toujours les mêmes joueuses, comme Serena, a dit Muguruza. Elles étaient toujours dominantes dans tous les Grands Chelems. Je crois que c’est incroyable de voir de nouveaux visages et de savoir que c’est possible de gagner, que c’est possible de vaincre Serena. C’est comme un vent de fraîcheur. »

Des fleurs de Rafa

Muguruza a reçu une pluie de félicitations sur les réseaux sociaux à la suite de sa grandiose victoire, incluant du joueur des Bulls de Chicago dans la NBA natif de Barcelone Pau Gasol et des tennismen espagnols Feliciano Lopez – lui-même gagnant du double masculin à Roland-Garros cette année –, David Ferrer et de nulle autre que le nonuple champion à Paris, Rafael Nadal.

« Félicitations Garbiñe pour ta victoire à Roland-Garros! Une excellente nouvelle pour le tennis espagnol! », a inscrit Nadal sur son compte Twitter.

« Vous savez ce à quoi j’ai pensé [quand j’ai vu le message de Nadal]? Immédiatment, je me suis dit ‘Ce sera impossible à refaire’ », a répliqué Muguruza, le sourire aux lèvres. « Mais vous savez, c’est vraiment super pour nous. Pour les Espagnols, c’est LE tournoi. Quand on est enfant et qu’on s’entraîne sur la terre battue, on se dit toujours ‘Oh, j’aimerais tellement gagner Roland-Garros’.

« Alors aujourd’hui, c’était une très bonne journée. »