fbpx
EN FR
Home   Nouvelles   Huit prédictions audacieuses pour le tennis canadien en 2020

Huit prédictions audacieuses pour le tennis canadien en 2020

01 Jan 2020
written by: Oliver Wheeler
written by: Oliver Wheeler

Alors que nous nous préparons à tourner la page sur ce qui a été une saison 2019 exceptionnelle pour le tennis canadien, il est indéniablement excitant de laisser notre esprit vagabonder et rêver à ce qui pourrait survenir en 2020.

Notre groupe d’étoiles montantes et quelques solides vétérans nous permettent aisément d’envisager une autre année prolifique.

À l’approche de la nouvelle année, nous aimerions donc formuler des prédictions audacieuses. Confiantes, et non pas arrogantes, est le qualificatif que nous voulons utiliser pour les décrire.

1. Bianca Andreescu sera de retour à Shenzhen

Photo: Clive Brunskill/Getty Images

En 2020, les Finales de la WTA seront de nouveau disputées à Shenzhen et nous croyons que Bianca Andreescu sera de la partie encore une fois. La championne en titre des Internationaux des États-Unis et de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale a dû déclarer forfait au milieu de l’épreuve de cette année en raison d’une blessure, mais nous sommes convaincus qu’elle possède ce qu’il faut pour se qualifier à nouveau l’an prochain.

Après s’être hissée au quatrième rang mondial en octobre, Andreescu a terminé l’année au cinquième échelon. À l’aube de la nouvelle saison, la joueuse de 19 ans espère poursuivre sur sa lancée de 2019 en consolidant sa place parmi les meilleures joueuses de la planète et se qualifier pour le championnat de fin d’année.

2. Gabriela Dabrowski remportera un titre de double d’un Grand Chelem

En 2019, Gabriela Dabrowski et sa partenaire Xu Yifan sont passées à deux doigts de mettre la main sur le trophée du double de Wimbledon. En effet, les quatrièmes têtes de série ont atteint la finale sur le gazon du All-England Club, mais se sont inclinées face à Barbora Strycova et à Hsiegh Su-wei, troisième meilleur tandem de l’épreuve.

Après avoir terminé la saison parmi le Top 10 du double — Dabrowski occupe le 8e rang — la joueuse de 27 ans sera bon espoir de pouvoir franchir une étape de plus et de bonifier son tableau d’honneur en tournois du Grand Chelem après avoir été couronnée championne du double mixte des Internationaux d’Australie (2018) et de Roland-Garros (2017).

3. Leylah Annie Fernandez fera partie du Top 100 de la WTA

Leylah Annie Fernandez n’oubliera pas de si tôt sa saison 2019. En effet, la jeune joueuse de 17 ans a été choisie par la capitaine Heidi El Tabakh au sein de l’équipe de la Fed Cup qui a affronté la République tchèque, championne en titre, en avril. En simple, l’adolescente a subi une défaite, non sans avoir donné du fil à retordre à Marketa Vondrousova, la numéro un tchèque.

Par la suite, Fernandez est devenue la première Canadienne à s’adjuger le titre junior de Roland-Garros grâce à une victoire aux dépens de l’Américaine Emma Navarro. La conquête de son premier titre professionnel a suivi alors que la Québécoise remportait les grands honneurs du Challenger Banque Nationale de Gatineau en prenant la mesure de sa compatriote Carson Branstine. Ses efforts ont été récompensés par un laissez-passer pour le tableau principal de la Coupe Rogers.

Fernandez, qui occupe actuellement le 211e rang mondial, pourra s’appuyer sur ses succès de 2019, ce qui nous fait croire qu’elle pourrait être en mesure de grimper rapidement les échelons en 2020, tout comme l’avait fait Andreescu.

4. Milos Raonic et Eugenie Bouchard rebondiront après une difficile année 2019

Photo : Mauricio Paiz

Malgré une saison ponctuée de blessures, Milos Raonic est parvenu à atteindre les quarts de finale des Internationaux d’Australie et le carré d’as d’Indian Wells en 2019. Cependant, il ne fait aucun doute que ce fut une année de frustrations pour le vétéran de l’ATP Tour.

La qualité de l’ex-numéro trois mondial est indéniable, son service reste une arme fatale et à seulement 28 ans, il a amplement le temps de rebondir. Nous croyons que c’est ce que fera le finaliste de l’édition 2016 de Wimbledon et nous avons tous très hâte de le revoir sur le terrain.

À l’instar de son compatriote, l’ex-numéro cinq Eugenie Bouchard a vécu des hauts et des bas. La joueuse de 25 ans a éprouvé quelques difficultés physiques, mais s’est bien reprise en fin de saison en accédant aux huitièmes de finale d’une épreuve du Circuit Challenger Oracle à Houston, en novembre. Et nous prédisons qu’elle renouera avec la victoire en 2020.

5. Félix Auger-Aliassime remportera son premier titre de l’ATP

Lors d’une année impressionnante au cours de laquelle Félix Auger-Aliassime est passé du 106e au 17e rang avant de terminer au 21e échelon, l’adolescent a pris part à trois finales de l’ATP.

Auger-Aliassime s’est peut-être incliné au match ultime à Rio (Laslo Djere), Lyon (Benoît Paire) et Stuttgart (Matteo Berrettini), mais nous misons sur lui pour franchir un pas de plus en 2020 et reproduire le succès de son compatriote et bon ami Denis Shapovalov — qui a brisé la glace en s’adjugeant le trophée de l’Open de Stockholm.

6. Denis Shapovalov participera à son premier quart de finale d’un tournoi du Grand Chelem

En parlant de Shapovalov, le Canadien de 20 ans a connu une montée en flèche à l’automne pour se hisser au 15e rang mondial, un sommet personnel. À l’approche de 2020, ce triomphe à Stockholm et ses magnifiques prestations aux Finales de la Coupe Davis nous permettent de croire que la prochaine étape sera de faire des vagues dans une épreuve du Grand Chelem.

Son carré d’as à l’Open de Miami et sa finale au Masters 1000 de Paris sont la preuve qu’il est capable de rivaliser avec l’élite sur les plus grandes scènes. Nous ne savons pas si cela se produira à Melbourne, à Paris, à Wimbledon ou à New York, mais nous prédisons que Shapo fera partie des huit derniers survivants d’au moins un de ces tournois du Grand Chelem.

7. La Coupe Rogers couronnera un autre athlète canadien

Photo: Jared Wickerham/Tennis Canada

C’était tout un spectacle à contempler. Des confettis fusant de partout, la foule en délire et une Canadienne brandissant fièrement le trophée de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale. En fait, le triomphe de Bianca à Toronto a tellement été savoureux que nous prédisons qu’elle se reproduira en 2020.

Ce n’est cependant pas un rêve illusoire. À l’aube de la nouvelle saison, la forme de nos joueurs canadiens est à son plus haut niveau. Qui peut dire que Bianca ne défendra pas son titre — à Montréal, cette fois — ou que Denis, Félix ou Milos ne ressortiront pas du lot à Toronto ? Sans oublier Gaby et Vasek qui pourraient très bien aller jusqu’au bout en double.

Tout ce que nous disons, c’est qu’il ne faut pas écarter cette idée…

8. Le Canada remportera une médaille aux épreuves de tennis des Jeux olympiques de 2020

Photo : Martin Sidorjak

Qui n’aime pas s’asseoir devant le téléviseur pendant des heures et s’émerveiller devant une pléthore d’athlètes talentueux qui se battent pour des médailles dans des disciplines comme l’athlétisme, l’haltérophilie, la lutte et la gymnastique ? Eh bien, en 2020, nous pensons qu’il pourrait y avoir un Canadien ou une Canadienne sur le podium en tennis.

Comme nous l’avons mentionné dans nos prédictions pour la Coupe Rogers, il serait insensé de faire une croix sur nos joueurs en fonction de leur parcours actuel. Sans compter que la perspective de voir Denis ou Vasek faire équipe avec Gaby pour le double mixte est alléchante.

(Photo de l’article : Martin Sidorjak)