fbpx
  • EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   La coupe de la… 401, Bianca et Rafa, merci au moins 220 000 fois pour le record et autres observations

La coupe de la… 401, Bianca et Rafa, merci au moins 220 000 fois pour le record et autres observations

13 Août 2019
written by: Mario Brisebois
written by: Mario Brisebois

Bon. La fin par abandon de Serena à 1-3 à la première manche n’est pas idéale, mais reste que le succès considérable de Bianca Andreescu à la Coupe Rogers est devenu beaucoup celui de l’autoroute 401 avec les activités fébriles autant à Montréal qu’à Toronto. On a réuni quelques données.

Bianca devient la première Canadienne à l’emporter en cinquante ans, soit depuis Faye Urban, de Windsor, en Ontario, en 1969, avec la précision nécessaire que l’Omnium canadien était alors un tournoi amateur.

Avant Serena en finale, la Torontoise de 19 ans, devenue nouvelle sensation du sport canadien, avait éliminé coup sur coup la cinquième tête de série Kiki Bertens et la troisième Karolina Pliskova.

Mais LE chiffre à retenir est le 10.

« Il faut savoir que pas plus tard qu’il y a dix jours, on ne savait pas encore si elle allait pouvoir jouer », me dit son entraîneur Sylvain Bruneau, pour montrer dans quelle mesure même l’entourage immédiat est étonné.

LA RÉPONSE EST….

À savoir si Bianca aurait réussi à gagner devant Serena dans un match complet, le verdict est « oui oui oui » avec tout le respect envers la championne de 23 Grands Chelems, la cadence étant devenue juste trop rapide à 37 ans.

14e

La nouvelle place de Bianca au classement WTA, pour un sommet personnel, bien sûr !

MENTION TRÈS SPÉCIALE

À Sylvain Bruneau pour son efficacité à diriger Bianca lorsqu’elle est en action et encore plus lorsqu’elle est blessée pour que la frustration ne nuise pas à la confiance.

LA MÉTHODE RAFA POUR RESTER AU SOMMET… 

Photo : Patrice Bériault

Bravo au brio de la jeunesse grâce à Bianca à 19 ans et chapeau aussi à Rafael Nadal qui continue de tenir le fort, à 33 ans.

En s’adjugeant son troisième titre à Montréal — après ceux de 2005 et de 2013 —, Rafa devance Novak Djokovic et Andy Murray, qui en ont chacun deux. Notre nouveau « Monsieur tour du chapeau » n’est plus qu’à un succès d’Ivan Lendl (1981, 1983, 1987 et 1989), l’international le plus auréolé en exactement 40 ans des grands rendez-vous dans la métropole.

Quel est le secret pour de cette longévité ? Rafa a donné une excellente entrevue plus tôt dans la semaine pour comparer 2005 et aujourd’hui.

« J’ai perdu des choses durant le parcours (lire les années). J’essaie donc d’en ajouter de nouvelles afin de rester compétitif », racontait-il. « Un des éléments qui me satisfait le plus est de pouvoir continuer de trouver les solutions afin de rester au plus haut niveau malgré les problèmes (les blessures) et les enjeux ».

L’entretien, qu’on aurait pu intituler « Rafa vu et commenté par Rafa », s’est terminé sur cette réalité du temps. « Je ne pense pas que ma personnalité ait changé beaucoup, mais évidemment, j’ai maintenant presque quinze ans de plus ! ».

COMMENTAIRE DU CHAMPION  

« Une histoire d’amour avec Montréal qui se poursuit », de déclarer Rafa.

RUDE JOURNÉE POUR MEDVEDEV

Après n’avoir concédé aucune manche pendant la semaine, Daniil Medvedev en a échappé deux de suite devant un Rafa intimidant.

On va réentendre parler du Russe, 9e mondial à 23 ans.

Quoique cela ne procure pas l’assurance d’une grande finale, Montréal a apprécié le géant de 6’6 » pour ses belles manières et son plaisir de s’exprimer dans un excellent français. Toute une différence avec Karen Khachanov, l’autre Russe qui a critiqué la foule trop pro-Félix Auger-Aliassime lors de leur match.

Franchement !

LOUIS, LE VOYAGEUR…

S’il y en a un qui n’est jamais à la même place ces temps-ci, c’est bien Louis Borfiga de retour à Toronto dimanche pour voir Bianca en finale.

Avec son vaste répertoire et la vitesse favorisant l’attaque, le vice-président du développement de l’élite de Tennis Canada mentionnait à Réjean Genois que Bianca pourrait changer la manière de jouer au tennis féminin.

L’ATHLÈTE DE L’ANNÉE SERA ? 

Même s’il reste cinq mois, pas vrai que Bianca a déjà pris une très confortable avance pour le titre de l’athlète de l’année après ses triomphes à Toronto à Indian Wells en mars ?

BRAVO À MONTRÉAL ET À TOUS LES SPECTATEURS

Photo : Patrice Lapointe

Dans les héros de la semaine, il faut faire une grande place aux amateurs de Montréal et de l’ensemble du Québec.

Malgré la météo incertaine (la pluie en attendant un toit rétractable) et surtout la demi-finale Rafa-Gaël Monfils annulée samedi soir à cause de la blessure (cheville) de Monfils, un autre record mondial d’assistance a été éclipsé pour un tournoi d’une semaine.

Malgré l’annulation de la séance de samedi soir, le total enregistré va dépasser les 220 000 visiteurs, soit 5000 de plus que la précédente marque enregistrée à Montréal il y a deux ans.

DES NOUVELLES DE FÉLIX 

Inscrit aussi en double à Cincinnati cette semaine, Félix Auger-Aliassime et son partenaire Matteo Berretti ont baissé pavillon 6-7 (5), 6-2 et 4-10 devant les septièmes têtes de série Henri Koutinen et John Peers. En simple, Félix affrontera un qualifié au premier tour.

COMMENTAIRES DE LA CHAMPIONNE

* « Je me suis beaucoup entraînée pour devenir sans peur et sans merci lorsque je me présente sur un court, peu importe qui j’affronte. »

* « Réussir tout ce que j’ai à accomplir en sachant que plein de jeunes athlètes me surveillent rend tout encore plus spécial. »

* « Ceci n’est que le début ! »

– Bianca Andrreescu

PAS DE CONFLIT MONTRÉAL-JO EN 2020 

En 2020, la Coupe Rogers avec Bianca, puisque ce sera la visite de la WTA à Montréal, aura lieu presque une semaine plus tard (du 8 au 16 août). Pas de souci malgré l’année olympique avec le tennis inscrit en juillet au calendrier de Tokyo… Dans un rendez-vous plus tôt au calendrier, soulignons le retour des Internationaux juniors du Canada à Repentigny du 23 au 29 août… Aussi à surveiller cette semaine, le tournoi ITF de Vancouver avec Eugenie Bouchard et Leylah Annie Fernandez.

 

Photo en vedette : Peter Power/Tennis Canada