EN FR
Home   Nouvelles   Le capitaine Rory Chisholm de l’UNB se remémore le parcours vers les Championnats canadiens de tennis universitaire

Le capitaine Rory Chisholm de l’UNB se remémore le parcours vers les Championnats canadiens de tennis universitaire

27 Juil 2018
written by: Tennis Canada
written by: Tennis Canada

Rory Chisholm a terminé sa carrière chez les juniors en signant une meilleure marque personnelle alors qu’il récoltait le titre du double des Championnats juniors de l’Atlantique chez les 18 ans et moins et qu’il finissait au troisième rang du simple. Il termine maintenant sa carrière universitaire aussi brillamment. En effet, l’étudiant de quatrième année de l’Université du Nouveau-Brunswick (UNB) est capitaine de l’équipe de tennis depuis trois ans et met un terme à sa dernière saison en ajoutant le tout premier titre des Championnats de tennis universitaire de l’Atlantique à son tableau de chasse.

Après avoir pris la barre de l’équipe il y a à peine trois ans, Chisholm est fier de ce que son équipe a accompli en si peu de temps. La saison dernière, ils ont vaincu l’Université Dalhousie, triple championne de la Ligue de l’Atlantique, par la marque de 4-3 pour ainsi remporter le premier titre de l’histoire du programme de tennis de leur histoire et, par le fait même, mériter une participation aux Championnats canadiens de tennis universitaires qui se dérouleront du 10 au 12 août 2018 dans le cadre de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale.

Nom : Rory Chisholm

Année : 4e

Majeur : Affaires – comptabilité/finances

Lieu de naissance : Truro (Nouvelle-Écosse)

Nous avons pris le temps de parler à Chisholm de l’évolution de l’équipe de tennis de l’UNB et de la façon dont cela leur permet de concourir avec les meilleurs du pays aux Championnats canadiens de tennis universitaire.

Pourquoi as-tu choisi d’étudier à l’Université du Nouveau-Brunswick ?

L’UNB offre un bon programme coopératif en affaires. Je savais aussi que cela me donnerait une bonne occasion de jouer au tennis, car il y a un centre intérieur à proximité. Plusieurs écoles de l’Est n’ont pas d’installations intérieures, alors nous avons de la chance parce que nous pouvons nous entraîner et jouer durant toute l’année scolaire.

Quel a été ton moment préféré cette année ?

Mon moment préféré a été le match décisif du Championnat de tennis universitaire de l’Atlantique. Habituellement, le double mixte est le dernier match disputé et scelle l’issue de la rencontre, mais cette fois, le mixte s’est terminé avant le double masculin. C’était l’égalité 3 à 3, donc c’était à mon partenaire Kolin Kennedy et à moi de marquer le point gagnant. Ces derniers moments étaient fantastiques, car c’est ma dernière année au sein de l’équipe et terminer sur une si bonne note était incroyable. Faire partie du match décisif était vraiment spécial.

Quels changements se sont opérés dans l’équipe depuis que tu as pris la barre en 2015 ?

Nous avions une équipe en place, mais ce n’était pas une équipe complète. Lorsque je suis devenu capitaine, j’ai travaillé avec l’université et ils m’ont beaucoup aidé en me mettant en contact avec des gens qui s’étaient renseignés sur le tennis universitaire. J’ai organisé une séance d’essai et j’ai participé à la promotion de notre sport et c’est ainsi que nous avons réussi à former rapidement une équipe.

Depuis, tout s’est bien passé. Nous attirons de plus en plus de joueurs et nous prenons les choses plus au sérieux. Ces premières années ont davantage été axées sur la formation d’une équipe et la participation des gens. Maintenant, nous désirons être de plus en plus compétitifs.

En quoi cette saison a-t-elle été différente pour toi, sachant que ton équipe avait une réelle chance de remporter le Championnat re tennis universitaire de l’Atlantique ?

Je crois que ma fiche est semblable à celle des années précédentes, mais c’était la première fois que je ressentais la pression de jouer pour un championnat. C’était la première fois que j’avais l’occasion de signer de plus grosses victoires. C’était à la fois un grand défi et un grand sentiment de satisfaction.

À quoi as-tu le plus hâte aux Championnats canadiens de tennis universitaire ?

Ce sera une expérience extraordinaire et jouer et de concourir contre d’autres équipes de partout au pays. J’ai hâte de jouer à la Coupe Rogers et d’assister à ce tournoi.

Pour suivre les Championnats canadiens de tennis universitaire, aimez-nous sur Facebook ou venez assister aux matchs en achetant des laissez-passer de site pour la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale.