fbpx
  • EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   Le grand coup d’Eugène, le défi de Michel Lacroix de résumer 40 ans

Le grand coup d’Eugène, le défi de Michel Lacroix de résumer 40 ans

01 Août 2019
written by: Mario Brisebois
written by: Mario Brisebois

Même si les matchs de la Coupe Rogers ne commenceront que samedi matin avec le début des qualifications, Eugène Lapierre détient déjà l’honneur d’un premier un grand coup très bien réussi.

Une conférence de presse prétournoi a eu lieu jeudi matin pour faire une mise au point sur des informations imprécises qui circulent au sujet du projet d’un toit rétractable pour couvrir le Court central du Stade IGA.

Très calme, en totale maîtrise de son dossier et plein de volonté pour que tous les voisins s’entendent, Eugène a été clair.

« L’ajout du toit n’a qu’un objectif : assurer la pérennité de la Coupe Rogers à Montréal.   Tous nos profits sont et resteront réinvestis dans le développement », rassure-t-il.

Le plus récent bénéficiaire est Félix Auger-Aliassime avec les succès qui ne cessent de se multiplier et de retentir de plus en plus l’attention sur la scène internationale.

Comme il l’a dit et expliqué à une vingtaine d’organisations du voisinage, Eugène insiste sur le fait que Tennis Canada ne veut pas élargir ses opérations.

« Nous avons profité des rencontres pour assurer aux gens que Tennis Canada n’a aucunement l’intention de se lancer dans l’organisation de grands événements culturels même si des gens lui prêtent ces intentions. Nous ne sommes pas des promoteurs (de spectacles). C’est ce qui explique cette mise au point. Nous sommes aussi très conscients depuis longtemps de l’environnement. Nous ne voulons rien qui pourrait aller à l’encontre des fonctions de détente, de loisirs et de sports du parc Jarry qui sont si chers à tous et dont nous faisons partie », d’ajouter Eugène Lapierre.

Avec Roland-Garros qui va suivre bientôt, tous les rendez-vous du Grand Chelem possèdent au moins un court couvert.

La Coupe Rogers rapporte 16 millions à Tennis Canada qui réinvestit les $$$ dans le développement. Les retombées économiques se situent à 15 millions pour la ville de Montréal.

La facture d’un toit rétractable joue dans les 70 millions de dollars. Des entretiens sont entrepris avec les divers paliers de gouvernement pour le financement. Le début des travaux serait en 2021 pour l’inauguration en 2023.

« Je garde confiance que cela va se faire », de déclarer Eugène Lapierre.

RETOUR SUR QUATRE DÉCENNIES AVEC LES TROIS PATRONS 

Disons d’entrée que c’est une vraie bonne affaire que ce soit un pro comme Michel Lacroix à l’animation.

Dans le cadre du lancement des activités de la Coupe Rogers, plus festive cette année en raison du 40e anniversaire du tournoi de Montréal, Tennis Canada a eu l’excellente idée de ramener au tennis la voix du Canadien et des grands événements à Montréal pour animer la rétrospective.

Il faut rappeler que Michel appartient au club des bâtisseurs. Il a grandi dans le vieux stade Jarry. Il a été le premier annonceur lorsque les raquettes ont succédé aux Expos et y a fait un solide boulot pendant plus de 20 ans.

Toujours est-il que Tennis Canada a eu l’autre bon flash d’organiser une table ronde grand public laquelle, moment rare, réunira ensemble les trois « patrons » de l’histoire du tournoi, soit John Beddington, Richard Legendre et Eugène Lapierre.

Dans l’ordre chronologique, John, qui vit à Londres maintenant, a ramené le tennis à Montréal, Richard Legendre, le Stade IGA, et Eugène qui, entre autres, ne cesse d’agrandir le site et de permettre d’éclipser des records de foule.

On ne parle pas ici d’une simple entrevue, mais d’un véritable cours d’histoire et avec le défi de résumer quatre décennies de succès en deux heures avec d’autres invités chez les commanditaires et des joueurs comme Martin Laurendeau et Daniel Nestor avant le tirage qui suivra à 16 h 30.

Pas de souci avec Michel Lacroix. « L’idée sera aussi de rendre hommage à Maurice Leclerc, aux personnes du Groupe Houston avec Armand Torchia, et à Jean Émond de la Ville de Montréal », dit-il.

Il ajoute l’apport des bénévoles.

« Pour obtenir un tel succès, il y a des gens qui ont fait des choses pas pires », mentionne-t-il.

ENTREFILET…

Même si Rafa ne disputera pas son premier match avant mardi ou mercredi, mes espions me disent qu’il devait arriver à Montréal au cours de la journée de jeudi.

***

Il faut croire que leur collaboration à Gatineau et à Granby ces deux dernières semaines a été concluante, Vasek Pospisil aurait décidé de poursuivre en compagnie de Frank Dancevic, un ex-quart de finaliste à Montréal en transition pour devenir entraîneur.

***

Croisé sur le site, Réjean Genois est de retour avec l’équipe de TVA Sports, ce qui est tant mieux. Il mentionne que le tirage en entier est retransmis en direct.

 

 

Photo en vedette : Arturo Velazquez