fbpx
  • EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   Nouvelles d’ici et d’Australie en attendant l’entrée en scène des Canadiens!

Nouvelles d’ici et d’Australie en attendant l’entrée en scène des Canadiens!

14 Jan 2019
written by: Mario Brisebois
written by: Mario Brisebois

En attendant les matchs des Canadiens Eugenie, Bianca, Shapo et Milos de ce soir et de cette nuit, sachez qu’il n’y a pas que sur les courts que ça cogne très dur à Melbourne. Il en va de même dans les coulisses.

En fin de semaine, le Conseil des joueurs de l’ATP s’est réuni pour discuter de la situation du grand patron de l’organisation, Chris Kermode.

Formé de dix membres, le comité est mené par Novak Djokovic et Kevin Anderson à la présidence et à la vice-présidence. Cinq représentants (Djokovic, John Isner, Sam Querrey, Lu Yen Shun et le Canadien Vasek Pospisil) auraient voté pour le départ du Britannique Kermode, en poste depuis 2013, alors que quatre seraient en faveur de le garder en poste.

C’est d’autant plus serré qu’on doit attendre le vote d’une dixième personne, indécise pour le moment.

La principale demande de Pospisil est un meilleur partage des recettes aux Grands Chelems. En effet, les joueurs ne recevraient qu’environ 10 % alors que dans d’autres organisations comme la LNH, la NFL, la NBA et le baseball majeur ce pourcentage est plus près de 50 %.

La décision des joueurs a évidemment une influence sur le Conseil général.

Déjà, Rafael Nadal est en beau fusil. En faveur du maintien de Kermode, il en veut au groupe de Djoko qui n’a pas communiqué avec lui pour obtenir son avis. Stan Wawrinka et Grigor Dimitrov sont d’autres pro-Kermode.

On dirait bien que cela se dessine comme un rapport de force entre l’Amérique et l’Europe !

EUGENIE CONTRE UNE FILLE EN SURSIS

Rivale d’Eugenie Bouchard ce soir (le match sera aux alentours 21 h sur les ondes de TSN et de RDS), Shuai Peng est une bien meilleure joueuse que son 128e actuel, car elle a déjà été 14e en simple et première en double.

Le déclin s’explique par une très sévère sanction de l’Unité de l’intégrité du tennis, qui l’a suspendue six mois, dont trois avec sursis, et l’a condamnée à une amende de 10 000 $ pour avoir tenté de convaincre sa partenaire de double de se retirer du tableau de Wimbledon, en 2017, pour en favoriser une autre (Sania Mirza).

Bien que Peng n’ait finalement pas participé, la tentative de corruption a été reconnue et pénalisée avec le résultat qu’elle n’a pas joué avant le 8 novembre.

La « victime » était Alison Van Uytvanck, 52e mondiale, que les amateurs de tennis de Québec connaissent bien. La même année, la Belge avait remporté la Coupe Banque Nationale, au PEPS.

LES NOUVEAUX CLASSEMENTS SONT….

Photo: Getty images

Dans les nouveaux classements mondiaux publiés lundi, Bianca Andreescu (elle sera aussi en action aux environs de 21 h ce soir contre Withney Osuigwe) progresse de cinq rangs pour occuper la 102e place, ce qui représente un sommet personnel. Eugenie se situe 84e.

Milos Raonic, Denis Shapovalov et Félix Auger-Aliassime restent stables aux 17e, 27e et 106e rangs.

Sur la liste des blessés, Vasek Pospisil est en perte de quatre unités et occupe le 74e échelon.

LA JEUNE FERNANDEZ NE CESSE DE GAGNER

Peut-être est-ce la chaleur extrême à Victoria, en Australie, qui a obligé de devancer le début des matchs à 10 h, mais Leylah Annie Fernandez a très vite fait les choses lundi au tournoi junior Traralgon.

Deux pointages de 6-2 et 6-3 ont suffi à la Lavalloise, 4e tête de série, pour vaincre la Russe Maria Tkacheva (12e) pour accéder au carré d’as.

Ce rendez-vous est le tournoi préparatoire avant les Internationaux juniors d’Australie.

PRIX MONTRÉALAIS DE LA COURTOISIE À ANDY MURRAY

Le tennis ressort plein de souvenirs d’Andy Murray depuis qu’il a annoncé que sa carrière achève avec l’espoir de participer, si possible, pour la dernière fois à Wimbledon et à Montréal, où il a remporté la Coupe Rogers à deux reprises, soit en 2009 et en 2015.

« Sachant que monsieur Murray ne dédaignait pas les jeux vidéo, nous lui avions installé une console dans sa chambre d’hôtel », raconte Eugène Lapierre.

« Un homme de peu de mots, Andy Murray a toutefois toujours été fort courtois avec tout le monde. Au traditionnel toast du champion, il est sans doute le vainqueur s’étant montré le plus affable avec le personnel de Tennis Canada. Je me souviens qu’en 2009, il avait palabré longuement avec Roy (Halpin, alors directeur du stade) de son Écosse natale, où Roy avait joué au hockey », mentionne Eugène.

REVOICI FRANÇOISE

À moins d’un changement, Françoise Abanda, 221e, entreprend cette semaine son année 2019. Elle est inscrite au tournoi ITF de Daytona Beach doté d’une bourse de 25 000 $.