fbpx
  • EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   Pas avant lundi soir pour les Canadiens

Pas avant lundi soir pour les Canadiens

14 Jan 2019
written by: Mario Brisebois
written by: Mario Brisebois

Nos quatre représentants du simple aux Internationaux d’Australie devront patienter jusqu’à mardi pour entrer en action. Cela veut dire que nous pourrons les voir évoluer à compter de lundi soir, dans nos salons.

Eugenie Bouchard (79e) affrontera alors Shuai Peng (128e), tandis que Denis Shapovalov (23e) suivra contre Pablo Andujar (82e). Ces duels seront les deuxième et troisième dans l’Enceinte 1573.

Coqueluche du tennis après sa finale à Auckland et maintenant sa deuxième qualification dans un rendez-vous majeur, Bianca Andreescu (105e) se mesurera à l’Américaine Withney Osuigwe (199e) sur le court 15 dans une très intéressante occasion de voir à quoi ressemblera le tennis féminin de l’avenir, les deux ayant 18 et 16 ans respectivement.

Préparons-nous à jouer de la zappette, car, à l’instar d’Eugenie, Bianca disputera aussi le deuxième match de la journée.

Comme le grand stade Rod Laver et le Margaret Court seront notamment occupés par la circulation très intense avec l’entrée en scène des favoris Simona Halep et Novak Djokovic sans oublier Serena Williams qui attire toujours autant bien que 16e, les organisateurs ont déménagé Milos Raonic (16e) contre leur joueur australien Nick Kyrgios (51e) et ses fantasques dans le Stade Melbourne (anciennement Hisense) pour le cinquième affrontement du jour – donc au petit matin mardi, pour nous.

Troisième plus vaste scène, les 11 000 places ne seront pas de trop pour ce face-à-face s’annonçant un des plus serrés du premier tour, comme le montre la fiche de 3-3 entre les deux, sans oublier toute la curiosité que suscite Kyrios, dit l’enfant terrible.

LE POSITIF À RETENIR

Est-ce une bonne affaire d’être décalés de la sorte ? Disons qu’une journée supplémentaire de préparation n’est jamais de trop, surtout aussi tôt en début d’année.

À part Bianca, qui a joué presque tous les jours depuis le début de l’année — elle compte déjà 11 matchs et 10 victoires —, aucun joueur canadien ne se trouve en situation de surmenage.

C’est tout le contraire. Avec leur quart de finale à Auckland et à Brisbane, Eugenie (en simple) et Milos n’ont que trois rencontres dans les mollets et Shapo une seule ayant été surpris dès le tour initial à Auckland.

QUI JOUE À QUELLE HEURE

De tous les Grands Chelems, Melbourne est indiscutablement le plus compliqué à suivre en raison du décalage de 16 heures.

Préparez-vous à veiller à RDS et à TSN, les diffuseurs pendant les deux semaines du tournoi.

Comme les séances de jour et de soir commencent à 11 h et à 19 h au pays des kangourous, il est 19 h et 3 h au Québec.

Puisqu’Eugenie et Bianca sont prévues après les gars et donc des possibilités de cinq manches, celles-ci devraient être en action vers 20 h 30 ou 21 h selon la durée. Shapo devrait suivre vers 22 h 30 ou 23 h.

Dans le cas de Milos, deux fois quart de finaliste et une fois demi-finaliste entre 2015 et 2017, bonne chance. Comme lui et Kyrgios seront les cinquièmes et derniers à défiler, il faudra se coucher tard ou être debout tôt.

Dans les circonstances, nos félicitations au programmeur de RDS qui a prévu des reprises le matin.

ANDY MURRAY A GAGNÉ DEUX FOIS À MONTRÉAL

Pour le lancement des Internationaux d’Australie, lundi (dans la nuit de dimanche à lundi au Québec), les titulaires de 2018, Caroline Wozniacki et Roger Federer, seront au programme.

Un match à surveiller sera celui d’Andy Murray contre la 22e tête de série Roberto Bautista Agut.

Avec beaucoup d’émotion, il a avoué que même s’il espérait se rendre à Wimbledon, Melbourne pourrait être la fin, sa hanche l’empêchant de continuer.

Andy Murray a été deux fois champion de la Coupe Rogers à Montréal.