fbpx
  • EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   Pas de répit pour former les futures étoiles et des entraîneurs

Pas de répit pour former les futures étoiles et des entraîneurs

22 Fév 2019
written by: Mario Brisebois
written by: Mario Brisebois

Ne pensez pas que Tennis Canada passe son temps à applaudir ses succès à la suite du très fructueux début d’année de Bianca Andreescu, Leylah Annie Fernandez, Brayden Schunr et maintenant Félix Auger-Aliassime, assuré passer du 104e au 89e rang mondial avant son quart de finale à Rio de Janiero, vendredi. Oh, que non !

Toujours est-il qu’avec Louis Borfiga, la grande roue continue de tourner à plein régime afin de dépister, développer la prochaine génération, que ce soit au Centre national de tennis de Montréal ou aux quatre coins du pays.

ON FORME À TOUS LES NIVEAUX ET PARTOUT

Même Martin Laurendeau a ressorti ses valises en février.

Remis des souffrances qui l’ont gardé sur la touche une partie de l’été dernier, Martin a effectué un retour à la NCAA, plus de trente ans après ses études à Pepperdine.

« Je suis allé en Caroline du Nord pour voir Alexis Galarneau, Benjamin Sigouin et les entraîneurs. Ça tombait bien. Les deux universités (North Carolina State pour Galarneau et North Carolina pour Sigouin) jouaient à domicile. »

En passant, Sigouin a succédé à Schnur.

« Scoopette » pour les habitués des tournois Challenger Banque Nationale de Gatineau et de Granby : « Alexis et Benjamin sont parmi les noms identifiés par Tennis Canada que je vais accompagner dans les Challengers cet été », révélait Martin.

La semaine suivante, c’était destination Halifax.

« Il y avait un camp junior pour les espoirs de 11 à 18 ans et Tennis Canada a jugé bon de collaborer avec l’association de la Nouvelle-Écosse », racontait Martin.

On imagine d’ici le plaisir des jeunes de voir un ex-90e mondial, trente ans et plus à la Coupe Davis dans les rôles de joueur, entraîneur et capitaine ainsi que mentor Shapo qu’il a propulsé au 23e échelon.

Et parlant des entraîneurs, Jocelyn Robichaud animera la semaine prochaine le colloque national des entraîneurs canadiens, au Stage IGA.

Tennis Canada ratisse vraiment large dans les coulisses.

En plus d’identifier les prochaines vedettes de demain, on a aussi la bonne idée de former les prochains Martin Laurendeau, Guillaume Marx, Sylvain Bruneau, Simon Larose, Frédéric Niemeyer pour assurer la relève.

UN TABLEAU À SA PORTÉE

Photo : Rio Open/FotoJump

Pour la suite, tout est possible pour Félix à Rio.

Dans sa partie de tableau, le joueur le mieux classé est Pablo Cuevas, 61e.

Bien que l’Espagnol Jaume Munar (66e), son rival en quart de finale, possède une fiche parfaite de deux victoires contre Félix, notre jeune Canadien aurait très bien pu signer un gain, s’étant incliné 7-5 à la troisième manche.

À QUELLE HEURE À LA TÉLÉ ?

Vendredi, TSN 3 diffuse les matchs du Court Guga Kuerten, entre 13 h et 18 h. RDS 2 sera en mode tennis à 21 h.

En fin de semaine à TSN 2 cette fois et RDS 2, ce sera à 15 h pour le carré d’as et la finale.

L’ART DE SÉDUIRE SELON… FÉLIX

À 18 ans, Félix n’excelle pas seulement avec une raquette. Il sait s’attirer le soutien de la foule.

C’est vêtu du chandail de soccer brésilien qu’il a salué les gens après sa victoire face à Christian Garin. Est-ce nécessaire de dire qu’il a fait fureur ?

 

*Photo en vedette : Alex Smith / New York Open