• EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   Peter Polansky a un nombre de vies limité, Shapo et autres résultats Canadiens

Peter Polansky a un nombre de vies limité, Shapo et autres résultats Canadiens

30 Mai 2018
written by: Mario Brisebois
written by: Mario Brisebois

Si les chats ont sept vies, Peter Polansky en aura eu deux à Roland-Garros.

De retour sur le court mercredi pour terminer un match amorcé la veille et arrêté à 3-6, 6-4 en raison de l’obscurité (il n’y a pas d’éclairage dans la Ville Lumière !) ou la pluie probablement, Polansky a échappé les deux manches suivantes 6-2 et le match devant Pierre-Hugues Herbert.

Ce Français est un spécialiste du double, évoluant dans cette spécialité à la Coupe Davis, mais il peut aussi très bien faire seul sur un court, comme en fait foi son très honorable 87e rang mondial en simple, comparativement à 125e pour Polansky.

À ne pas en douter, le « cousin » a été le meilleur des deux entre les lignes.

On vous épargne le chapelet de statistiques, mais les 123 points contre 98 en faveur d’Herbert disent tout.

Polansky, que l’on connait bien ici puisqu’il a été finaliste l’an dernier au Challenger de Granby, est un perdant-gagnant, ce qui existe aux tennis.

Il est un joueur repêché au tableau principal après avoir été éliminé vendredi au dernier tour des qualifications afin de remplacer un des huit joueurs ayant déclaré forfait.

Peter Polanky devra attendre encore avant de battre ou d’égaler son record personnel en Grands Chelems qui consiste en un deuxième tour aux Internationaux des États-Unis, en 2012. Il est tout sauf juste perdant grâce au chèque de 40 000 euros (65 000 $ canadiens) avec lequel il repart.

C’EST TERMINÉ POUR DANIEL ET ADIL

Une défaite qui s’avère un autre pas vers la retraite est celle de Daniel Nestor avec Jérémy Chardy en des comptes de 7-5 et 6-2 devant les onzièmes têtes de série, Pablo Cuevas et Marcel Granollers.

Daniel a remporté quatre fois le double chez l’oncle Roland, dont trois ans de suite, mais la fin est là à 45 ans.

Dans les autres résultats canadiens, Adil Shamasdin (Sander Arends) s’est incliné en deux rapides verdicts de 6-2.

GABRIELA GAGNE

Mercredi n’aura pas été que sombre pour le tennis canadien grâce à Gabriela Dabrowski, gagnante avec la gauchère Yifan Yu par 6-3 et 6-1 devant Fino Ferro et Tessah Andrianjafitrimo, un tandem de la France malgré la consonance on ne plus italienne.

Gabriela et sa partenaire sont les cinquièmes têtes d’affiche.

SHAPO : 19 ANS ET DÉJÀ SOLIDE

Maintenant seul survivant en simple chez les Canadiens, Denis Shapovalov, 24e tête de série, mérite les éloges de Louis Borgia, concepteur et grand patron des programmes de l’élite au Canada dans une entrevue qu’il a accordée à l’ami Tebbutt après la victoire de Shapo en des comptes de 7-5, 6-4 et 6-2 devant le 58e mondial John Millman.

« Entreprendre un tournoi ce n’est jamais facile, surtout un Grand Chelem. Denis n’a pas joué son meilleur tennis. Il pleuvait et la terre était donc lourde. Il n’a pas donné une manche alors qu’il aurait pu paniquer. Il a montré une belle parité », de dire Louis à propos de la jeune étoile de 19 ans.

SHAPO JOUE TRÈS TÔT

Préparez-vous à entendre tôt le nom de Denis Shapovalov dans les nouvelles, jeudi matin.

Son deuxième tour contre Maximilian Marteler, un Allemand classé 70e de l’ATP, commence à 5 h demain, heure de l’Est. C’est sur le court numéro un, pour tout vous dire.

AVIS AUX ENFANTS…

Pendant que Roland-Garros se déroule, sachez que le tennis se prépare à Montréal.

L’organisation annonce que la Mini Coupe Rogers chez les 10 ans et moins aura lieu le 11 août, soit le samedi du carré d’as de la grande Coupe, avec les femmes cette année.

Pour la première fois en six ans, la présentation aura lieu au Stade IGA.

Avis aux enfants : dites à vos parents de bouger. La date limite d’inscription est le 20 juillet.

 

*Photo en vedette : Eric Feferberg/Getty Images