fbpx
EN FR
Home   Nouvelles   RÉTROSPECTIVE 2015 – Retour sur la Fed Cup

RÉTROSPECTIVE 2015 – Retour sur la Fed Cup

10 Nov 2015
written by: Tennis Canada
written by: Tennis Canada

Grâce à ses succès de 2013 et de 2014, l’équipe canadienne de la Fed Cup se trouvait en terrain inconnu, en février dernier, pour sa rencontre de premier tour du Groupe mondial. Détrompez-vous, ce n’est pas que les joueuses ne connaissaient pas bien le PEPS de l’université Laval, mais plutôt que pour la première fois de son histoire, le Canada faisait partie de la crème de la crème – les huit meilleures nations du monde!

Les attentes étaient dorénavant plus élevées. Cependant, comme le tirage n’a pas été tendre (premier tour contre la République tchèque), qu’Eugenie Bouchard n’a participé qu’à une seule des deux rencontres et qu’Aleksandra Wozniak était blessée, l’année 2015 a été beaucoup plus difficile. À l’aube de la saison 2016, revenons sur les moments marquants de ces deux rencontres de la Fed Cup par BNP Paribas.

7-8 février 2015 – Québec (Québec)

La République tchèque bat le Canada 4-0

À la suite de sa présence en quart de finale des Internationaux d’Australie, Bouchard s’est accordé un moment de répit et en a profité pour établir des bases d’entraînement avec son nouvel entraîneur Sam Sumyk. Son absence permettait toutefois à deux jeunes joueuses d’être nommées au sein de l’équipe canadienne pour une première fois. En effet, Françoise Abanda (18 ans) et Charlotte Robillard-Millette (16 ans) étaient les deux recrues de l’équipe, aux côtés de Gabriela Dabrowski et de Sharon Fichman, deux joueuses plus aguerries.

Abanda contre Plekanec

D’ailleurs, Abanda a retenu l’attention en disputant un match amical qui mettait la table pour la rencontre de premier tour du Groupe mondial quelques jours seulement avant la compétition. Elle avait alors affronté le Tchèque et joueur vedette du Canadien de Montréal, Tomas Plekanec. Voyez des images ici.

Un cadeau de fête inespéré

En ce qui concerne Robillard-Millette, elle avait appris sa nomination en débarquant d’un long vol entre l’Australie et le Canada. Une nouvelle inattendue et un cadeau de fête pour celle qui venait de fêter ses 16 ans.

AVT_7363

« Je ne m’attendais pas à être choisie, ce fut une grosse surprise, une belle surprise, » avait alors déclaré Robillard-Millette. « On m’a dit que je serai réserviste et je vais tout faire pour aider les filles dans leur préparation. Je suis ici pour apprendre et prendre de l’expérience. »

Abanda et Dabrowski étaient les deux joueuses de simple désignées par Sylvain Bruneau pour se mesurer à la République tchèque, la puissance mondiale des dernières années sur le circuit féminin. Karolina Pliskova et sa bande ont toutefois été trop fortes pour les Canadiennes qui ont dû s’avouer vaincues 4-0 malgré de vaillants efforts.

18-19 avril 2015 – Montréal (Québec)

La Roumanie bat le Canada 3-2

Après avoir encaissé une cuisante défaite face à la République tchèque, l’équipe canadienne était motivée pour retrouver sa place au sein du Groupe mondial. La commande n’avait toutefois rien de facile puisque les Roumaines étaient des adversaires coriaces qui allaient trouver leur part de partisans dans la communauté roumaine de Montréal.

Le Canada pouvait compter sur la participation de Bouchard, un avantage certain à la suite du désistement de Simona Halep. C’est cependant lors du tirage officiel que Bouchard aura fait couler le plus d’encre…

La « non » poignée de main controversée

Lors du tirage officiel de la Fed Cup, les photographes demandent fréquemment aux joueuses, qui croiseront le fer, de se serrer la main. Et c’est exactement ce qui s’est produit alors que Bouchard posait avec son adversaire Alexandra Dulgheru. Or, Bouchard a refusé de serrer la main que lui tendait Dulgheru, ce qui n’a évidemment pas plu à la Roumaine.

« Je n’ai rien contre Alexandra », a expliqué la joueuse canadienne. « Simplement, je ne crois pas au fait de souhaiter bonne chance à mon adversaire avant le match. Je lui serrerai la main sans problème après le duel. »

« C’est un peu étrange de sa part de ne pas avoir voulu me serrer la main, » a de son côté regretté la Roumaine après cet affront. « C’est sa décision, chacun fait ce qu’il veut. Ça ne me dérange pas trop. »

Un peu quand même… puisque l’histoire a continué de faire jaser le lendemain alors que Dulgheru, gonflée à bloc, a pris la mesure de la Canadienne et s’est moquée d’elle après la rencontre.

Abanda remporte une première victoire en Fed Cup

Le week-end du 18 et 19 avril nous aura permis d’être témoins de la première victoire d’Abanda en Fed Cup… et pas contre n’importe qui! L’athlète de 18 ans a signé le plus important gain de sa jeune carrière contre Irina-Camelia Begu, alors classée dans le Top 40, en trois manches de 4-6, 7-5 et 6-4.

AVT_7031

« Je tenais vraiment à gagner ce match devant ma famille et mes amis à Montréal, » avait déclaré Abanda après le long duel. « Je me suis préparée sérieusement toute la semaine et je suis contente des résultats. C’est bon pour la confiance et je suis certaine que ça m’aidera pour la suite de ma carrière. »

Les deux défaites du Canada lors des matchs de simple du dimanche avaient toutefois scellé l’issue de la rencontre et avaient ainsi permis à la Roumanie d’accéder au Groupe mondial. Bouchard avait baissé pavillon face à Andrea Mitu, alors qu’Abanda s’était inclinée face à Dulgheru. Fichman et Dabrowski avaient bien réussi à donner un autre point à leur pays en remportant le match du double, mais c’était déjà trop peu, trop tard.

ET 2016?

Au cours des prochaines semaines, l’équipe canadienne tiendra son camp d’entraînement annuel en Floride en vue de leur prochain duel face au Belarus. Cette rencontre de premier tour du Groupe mondial II se tiendra les 6 et 7 février au PEPS de l’université Laval. Les formations des deux équipes seront annoncées en novembre, mais, en observant la relève canadienne, on peut déjà affirmer que l’avenir est prometteur pour le Canada. Au cours des dernières semaines, l’équipe canadienne des 16 ans et moins s’est classée au troisième rang mondial. D’ailleurs, les jeunes Charlotte Robillard-Millette (16 ans), Bianca Vanessa Andreescu (15 ans) et Katherine Sebov (16 ans) occupent respectivement les 9e, 21e et 25e rangs du classement junior de l’ITF. Et d’ici à ce qu’elles fassent leur niche au sein du quatuor, nous pourrons continuer de compter sur nos vétéranes pour monter la garde.