fbpx
EN FR
Home   Nouvelles   Robert Bédard, légende sans le vouloir

Robert Bédard, légende sans le vouloir

22 Août 2018
written by: Tennis Canada
written by: Tennis Canada
filed in:

Depuis dimanche dernier, les Championnats canadiens Steve Stevens de tennis pour vétérans ont pris d’assaut 33 terrains dans six clubs de tennis de la région de Montréal. Plus de 500 joueurs concourent pour les titres canadiens et une part de la bourse de 26 000 $ alors que les finales des différentes catégories se tiendront du 24 au 26 août.

Le Club de tennis Mont-Royal est le point central des championnats et les préparatifs sont amorcés depuis novembre dernier afin d’accueillir les compétiteurs de partout au Canada. Cette semaine, plusieurs belles histoires s’écriront et méritent d’être racontées, à commencer par celle de Robert Bédard et de sa famille.

Déjà intronisé au Panthéon des sports du Québec et au Temple de la renommée du tennis canadien, Robert Bédard a été honoré lors d’une cérémonie sur le Court central de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale de Toronto il y a quelques semaines. En effet, il y a 60 ans, Bédard remportait son troisième titre des Internationaux du Canada et demeure le dernier Canadien à avoir conquis les grands honneurs du plus prestigieux tournoi au pays.

Cette semaine, le vétéran de 86 ans évoluera dans la catégorie des 80 ans en raison de son niveau de jeu trop élevé pour le niveau des 85 ans et plus. « Je joue plus pour la compétition que pour le jeu », indique-t-il d’ailleurs. Malgré le fait qu’il écoute plus de baseball et de golf que de tennis, Bédard explique avec modestie la raison de son succès il y a quelques années déjà : « Le calibre de jeu est beaucoup plus élevé maintenant qu’avant. Nous avons de bons joueurs canadiens et il ne leur manque pas grand-chose pour être au top. Selon moi, Félix Auger-Aliassime est très prometteur ». Malgré toutes les intronisations et cérémonies en son honneur, l’octogénaire tente de convaincre quiconque l’interroge qu’il récolte trop d’honneurs pour ce qu’il a réalisé il y a déjà 60 ans.

Or, Gaston Blais, favori chez les 80 ans en raison de sa victoire l’an dernier à Toronto, n’a que des fleurs à lancer à Bédard. « Je serais honoré de pouvoir l’affronter en finale. J’ai joué une fois contre lui et j’ai perdu un match très serré dans la troisième manche », lance-t-il d’ailleurs sans hésitation. « Il a cinq ans de plus que moi, mais c’est un athlète fantastique. De tous les temps, c’est le plus grand athlète canadien qu’on ait eu au tennis. C’est toujours un honneur de jouer contre lui et c’est le plus grand gentleman qu’il ne peut pas y avoir sur un terrain de tennis », s’empresse-t-il d’ajouter.

En plus de participer au tournoi, Bob Bédard aura la chance de voir à l’œuvre sa belle-fille Jane en simple et en double chez les 50 ans, ses fils Mark chez les 60 ans ainsi que Paul chez les 55 ans. D’ailleurs Mark et Paul Bédard feront également équipe en double chez les 55 ans. Robert Bédard ne pourrait pas demander mieux et confie être « ici seulement pour voir mes enfants ».

Cette semaine, vous pouvez avoir la chance de le voir à l’œuvre au Club de tennis Côte-Saint-Luc alors que ses enfants joueront au Club de tennis Mont-Royal.