EN FR
Home   Nouvelles   Sarah Hunter, l’athlète canadienne de tennis en fauteuil roulant la plus décorée, prend sa retraite

Sarah Hunter, l’athlète canadienne de tennis en fauteuil roulant la plus décorée, prend sa retraite

14 Juil 2017
written by: Tennis Canada
written by: Tennis Canada
filed in:

Tennis Canada a annoncé jeudi que Sarah Hunter (Surrey, BC), Paralympienne et championne canadienne à 17 reprises, avait confirmé qu’elle prenait sa retraite du tennis en fauteuil roulant après une magnifique carrière de 17 ans sur le circuit de l’ITF. En tant qu’athlète canadienne la plus décorée dans sa discipline, Hunter possède une impressionnante feuille de route.

« Quelle merveilleuse façon de passer les 17 dernières années ! », commentait Hunter. « Les endroits que j’ai visités, les personnes que j’ai rencontrées et les expériences que j’ai vécues ont tout simplement été incroyables. Quand je me suis blessée, je ne pouvais pas imaginer que toutes ces occasions se présenteraient. La décision de prendre ma retraite n’a pas été facile, mais je me sens à la fois soulagée et satisfaite. »

Hunter a siégé au sommet du classement canadien chez les quads durant 13 ans (2001-2013) et a occupé le deuxième rang mondial du simple en 2003, puis du double deux ans plus tard. À ce jour, elle est l’athlète canadienne la mieux classée au tennis en fauteuil roulant. Durant toute sa carrière, elle a été membre du programme d’entraînement de l’élite de Tennis Canada et a établi un record en remportant les grands honneurs des Championnats canadiens Birmingham de tennis en fauteuil à 17 reprises.

Hunter a aussi fièrement représenté le Canada sur la scène internationale. À ses débuts paralympiques, aux Jeux de 2004 de Pékin, elle a terminé au quatrième rang du double aux côtés de son compatriote Brian McPhate — le Canada n’est jamais passé aussi près de récolter une médaille paralympique dans cette discipline. Hunter a également pris part à la Coupe du monde par équipe BNP Paribas, l’équivalent de la Coupe Davis et de la Fed Cup, durant 14 ans.

« Le palmarès de Sarah est incroyable et comprend son ascension au deuxième rang mondial, sa participation à d’innombrables compétitions d’envergure et la conquête de nombreux titres internationaux », expliquait Janet Petras, directrice du tennis en fauteuil roulant de Tennis Canada. « Elle a été un pilier du programme national de l’élite depuis 2002 et un excellent modèle. Sa présence sur les terrains nous manquera beaucoup, mais nous avons hâte de collaborer avec elle dans un rôle d’entraîneur. »

Même si sa carrière de compétitrice s’arrête, Hunter ne laissera pas sa raquette s’empoussiérer pour autant. En effet, elle s’apprête à terminer sa formation d’entraîneur de club 1 et désire obtenir les deux prochains niveaux de certification d’ici 18 mois. Son objectif est d’être l’entraîneur de l’équipe féminine ou junior de la Coupe du monde par équipe.

« Au nom de Tennis Canada, nous aimerions féliciter Sarah pour sa magnifique carrière. Elle a accumulé d’excellents résultats et a été la fierté du pays », mentionnait Kai Schrameyer, entraîneur national du tennis en fauteuil roulant. « Je tiens également à remercier Sarah d’avoir toujours répondu à l’appel pour représenter le Canada au cours de toutes ces années. Ce fut un plaisir de la regarder évoluer alors qu’elle donnait son maximum chaque fois qu’elle sautait sur le terrain. »

Hunter attend avec impatience d’amorcer sa carrière d’entraîneur, mais aussi de passer du temps en famille. Elle sera honorée cet été dans le cadre de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale de Toronto.