fbpx
  • EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   « Un jour, Félix et moi allons disputer la finale » – Shapo

« Un jour, Félix et moi allons disputer la finale » – Shapo

28 Août 2018
written by: Mario Brisebois
written by: Mario Brisebois

Le plus beau du match canadien tant attendu est lorsque Félix Auger-Aliassime est sorti lundi du Grandstand de Flushing Meadows sur ses deux jambes dans une fin hyper émotive.

Oublions la victoire ou la défaite, les pointages et tout le reste et admettons que nous avons tous eu une sacrée frousse devant notre télé en voyant Félix allongé au sol.

Ce n’était pas le dos, mais le cœur, le problème.

Vous direz que c’est jeune 18 ans, mais il y a auparavant eu des complications d’arythmie pour lesquelles il a été soigné.

Ajoutez la pression d’un premier match au premier tableau principal d’un Grand Chelem contre son ami Denis Shapovalov à l’humidité new-yorkaise et un été très occupé, et il a fallu une longue intervention médicale à 4-6 7-5 et 0-2 avant que Félix puisse retourner sur le court.

Félix a tenté de continuer. Il a gagné un jeu, mais il fonctionnait uniquement par anticipation, l’énergie n’y étant définitivement plus.

Dans les gradins, ses parents étaient inquiets, avec raison.

Le compte était de 1-4 lorsqu’il est allé serrer la main à Shapo pour lui concéder la victoire avant de fondre en larmes dans les bras de son grand ami.

Le malaise ne serait pas survenu durant le jeu.

« Je fouillais dans mon sac lorsque…. », a-t-il dit à Shapo, à propos du cœur qui s’est emballé sans avertissent.

« J’ai espéré que ma condition puisse se stabiliser, mais… », a-t-il confié au sujet de son abandon.

Photo : Mauricio Paiz

LA CONFRONTATION ÉTAIT TRÈS ATTENDUE

Le quotidien sportif L’Équipe a choisi Félix-Shapo dans ses moments forts de l’ensemble de la première semaine.

Tennis.com, le site internet de Tennis Channel, a installé Félix/Shapo dans ses trois « must see » du jour, soit ses incontournables du jour un avec Stanislas Wawrinka/Grigor Dimitrov de même que Venus Williams/Svetlana Kuznetsova.

Ce n’est pas rien lorsqu’on sait que les numéros un du monde Rafa et Simona Halep (elle a perdu) ainsi que Serena étaient tous en action.

« Ce sera un aperçu du tennis de demain », justifiait Tennis.com.

Sans avoir été parfait, le jeu a souvent été distrayant entre les gagnants du double junior de 2015, à New York, avec un style athlétique et tout en puissance.

SHAPO EST TELLEMENT PLUS UN AMI QU’UN RIVAL

Photo : Mauricio Paiz

Dans un très beau geste sportif, Shapo est allé s’asseoir à côté de Félix à la sortie du court.

« C’est sûr que c’est difficile comme situation, mais comme j’ai dit à Félix, nous avons encore plein de matchs à jouer un contre l’autre. »

« Et un jour, Félix et moi allons disputer la finale », a-t-il ajouté.

UNE ÉTOILE À ESPN

De fait, elle va à l’ensemble de l’équipe de la télé américaine.

Déjà que le nom Auger-Aliassime représente un défi, la prononciation était impeccable. Le même compliment va à l’infographie avec le trait d’union ajouté au tableau des pointages.

Bravo pour avoir bien fait vos devoirs, celui va servir.

« Un jour, on va revoir ces deux-là en finale d’un Grand Chelem », a garanti Brad Gilbert, un fan de Félix depuis qu’il a quinze ans.

AVIS À MADAME PLANTE : MONTRÉAL VANTÉ POUR SON CENTRE NATIONAL

Madame la mairesse Valérie Plante sera heureuse de savoir que les éloges sont nombreux au sujet de la réussite du Centre national de Montréal, ce qui n’a pas de prix pour l’image et la réputation de Montréal sur la scène internationale.

DES NOUVELLES DE MARTIN

Si on ne voit pas Martin Laurendeau dans la loge de Shapo, c’est qu’il est toujours en convalescence à Montréal pour soigner sa blessure aux vertèbres dorsales.

Dans un monde idéal, le retour se fera après la rencontre de la Coupe Davis entre le Canada et les Pays-Bas à Toronto, du 14 au 16 septembre.

Maman Tessa effectue le travail sur place pendant ce temps.

VOICI MAINTENANT DE MEILLEURES NOUVELLES CANADIENNES

Photo : Mauricio Paiz

À part l’épisode malheureux de Félix, la rentrée canadienne a été une réussite, lundi

Quoique ce fut plus long que prévu, Milos Raonic (25e) a passé le test en battant l’Argentin Carlos Berlocq, 172e mondial, en quatre manches de 7-6(4), 6-4, 1-6 et 6-3.

Il a produit 26 aces, mais il a également donné 16 points gratuits avec autant de doubles fautes, chose qu’il devra éviter au deuxième tour contre Gilles Simon, un Français classé 40e.

Vasek Pospisil, 88e, a été plus expéditif en sortant le 77e mondial Lukas Lacko en trois manches de 7-5, 6-3 et 6-2.

Pauvre Vasek.! Ce sera Rafa comme opposant au prochain tour. Shapo, lui, affrontera le 52e mondial Andreas Seppi.

Le trio rejouera mercredi.

EUGENIE ENTREPREND SON US OPEN

Au tour d’Eugenie (contre la 399e Harmony Han) et Peter Polanky (face au numéro quatre Alexander Zverev) d’entrer en scène mardi.

Eugenie disputera le quatrième match après 11 h, sur le Court 11.

 

*Photo en vedette : Mauricio Paiz