• EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   Une épreuve de sprint pour Bianca et un marathon pour Françoise

Une épreuve de sprint pour Bianca et un marathon pour Françoise

09 Fév 2019
written by: Tennis Canada
written by: Tennis Canada

Dans le monde du sport, le résultat compte parfois plus que le processus. Et aujourd’hui, Bianca Andreescu et Françoise Abanda ont emprunté des chemins différents pour permettre au Canada de prendre les devants 2-0 dans la rencontre de premier tour du Groupe mondial II de la Fed Cup l’opposant aux Pays-Bas, à Bois-le-Duc.

BIANCA EXPÉDITIVE

Poursuivant sur sa formidable lancée, Andreescu, 70e mondiale, a marqué le premier point du Canada en vitesse grand V.

La sensation de Mississauga, en Ontario, n’a eu besoin que d’une heure et six minutes pour venir à bout de Richel Hogenkamp, 151e, en deux manches de 6-4 et 6-1. La jeune joueuse de 18 ans a la ferme intention de revenir sur le terrain dimanche pour sceller l’issue de la rencontre.

Photo: Mauricio Paiz

« Elle (Bianca) joue incroyablement bien. Elle bouge admirablement bien. Elle connaît un des meilleurs débuts de saison (sa fiche est maintenant de 17-2) sur le circuit. Elle est en pleine confiance et ça se voit sur le terrain », commentait Paul Haarhuis, capitaine de l’équipe néerlandaise à propos de la gagnante du Challenger de Newport Beach et finaliste à Auckland.

Les amateurs de tennis de Saguenay se souviendront que Bianca avait eu le dessus devant Hogenkamp en trois manches l’automne dernier en quart de finale du Challenger Banque Nationale.

FRANÇOISE SURVIT  

En revanche, Abanda, qui a célébré ses 22 ans plus tôt cette semaine, a été exposée à un combat extrême avant de prendre la mesure d’Arantxa Rus (129e) en des comptes de 7-6(8), 4-6 et 6-4.

Photo: Mauricio Paiz

Au cours du duel, les deux rivales se sont échangé 14 bris de service. Qui plus est, elles ont, à elles deux, commis 87 fautes directes, ce qui dépasse largement le nombre de coups gagnants.

Louis Borfiga, resté en Europe après la victoire de l’équipe canadienne de la Coupe Davis, ramènera le film du match au Centre national de tennis, mais ce sera pour montrer aux espoirs comment gagner même quand le niveau de jeu n’est pas parfait.

L’absence de Kiki Bertens, 8e mondiale, favorise le Canada, mais cela n’empêche pas de féliciter la nouvelle capitaine canadienne Heidi El Tabakh d’avoir choisi Françoise malgré le 209e rang de Rebecca Marino.

El Tabakh souhaitait avant tout que les filles donnent leur maximum et c’est ce qu’elles ont fait.

Photo: Mauricio Paiz

Dimanche, à compter de 6 h, HE, Andreescu affrontera Rus dans un duel entre les deux numéros un — un gain de l’Ontarienne assurerait au Canada une participation à une rencontre de qualification pour le Groupe mondial I. Par la suite, Abanda se mesurera à Hogenkamp, en espérant que le double décisif ne soit pas nécessaire.

Sportsnet Now diffuse en direct sur le Web.

SÉBASTIEN LAREAU INVAINCU EN FINALE DEVANT HAARHUIS 

À la barre des Pays-Bas, Paul Haarhuis a été un as en double avec son partenaire habituel Jack Eltingh, comme en font foi ses 54 titres de l’ATP. Il jouait à la même époque de Sébastien Lareau, dans les années 1990 et 2000.

Vérification faite, Sébastien est 3-0 en finale face à Haarhuis avec des victoires à Stuttgart en 1996 de même qu’à Sydney et à Paris en 1999.

Haarhuis est à la fois capitaine de la Coupe Davis et de la Fed Cup. La semaine passée, les Néerlandais sont allés vaincre la République tchèque, chez elle.

Quant à Eltingh, il dirige la Fédération néerlandaise de tennis.

 

Photo en vedette: Mauricio Paiz