fbpx
  • EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   Vraiment pas de chance pour nos filles à la Fed Cup

Vraiment pas de chance pour nos filles à la Fed Cup

12 Fév 2019
written by: Mario Brisebois
written by: Mario Brisebois

« Meilleure chance la prochaine fois ! » est vraiment ce qu’on souhaite au tennis canadien à la suite du tirage de mardi pour les rencontres de qualification du Groupe mondial de la Fed Cup.

Comme récompense pour leur triomphe de 4-0 face aux Pays-Bas, nos filles méritaient mieux alors qu’elles cognent fort à la porte des huit plus grandes puissances.

Je vous dis que l’espoir a été bref lors du tirage de mardi au siège social de l’ITF, à Londres.

La première balle qu’a sortie le président David Haggerty sur place pour déterminer qui allait affronter la République tchèque les 20 et 21 avril a été celle du… Canada.

Bien qu’éliminées de justesse 3-2 par la Roumanie et surtout par Simona Halep, les Tchèques sont les championnes en titre et gagnantes à six reprises au cours des huit dernières années.

Ce sont aussi Petra Kvitova, 2e mondiale, et Karolina Pliskova, 5e.

Pour ajouter au « bonheur », les rencontres auront lieu en République tchèque.

Une autre réalité est qu’en six rencontres, les Tchèques n’ont jamais perdu contre les Canadiennes, y compris lors de leur dernier affrontement à Québec en 2015, ce qui explique pourquoi elles seront les hôtes (principe d’alternance).

« Ouais… ce ne sera pas facile », commentait Eugène Lapierre.

Sachez que c’est aussi une belle fête gâchée pour les amateurs de tennis d’ici.

« Si on joue à la maison, ce sera très probablement au Stade IGA », avait mentionné Eugène dimanche. Les amateurs auraient ainsi eu la chance de voir à l’œuvre Bianca Andreescu, nouvelle coqueluche des courts avec sa fiche de 18-2 et son 70e rang à 18 ans, et très possiblement Eugenie Bouchard, 80e.

Eugenie était au Stade IGA le printemps dernier dans la victoire du Canada devant l’Ukraine et « j’ai bon espoir de la revoir », avait raconté la semaine passée Heidi El Tabakh.

LA BELGIQUE AURAIT TOUT RÉGLÉ, MAIS…

Les États-Unis, l’Allemagne et la Belgique représentaient les autres adversaires possibles.

Dans un monde idéal, et cela dit avec beaucoup de respect, la Belgique aurait été la nation espérée pour Heidi El Tabakh et Tennis Canada, leur raquette numéro un étant Elise Mertens, 21e.

De plus, la rencontre contre les Belges aurait eu lieu à Montréal.

À la suite de son gain face Pays-Bas, le Canada a bondi du 17e au 11e rang du classement de la Fed Cup.

Les autres rencontres de qualification pour le Groupe mondial opposeront les États-Unis et la Suisse, l’Allemagne et la Lettonie ainsi que l’Espagne et la Belgique.

PROCHAIN RENDEZ-VOUS

C’est jeudi que l’ITF procédera au tirage pour a phase finale de la Coupe Davis à Madrid.

Vous direz que ce ne sera que du18 au 24 novembre, mais avec la nouvelle formule à 18 nations, semble-t-il qu’il faut s’y prendre tôt.

Après son triomphe contre la Slovaquie il y a deux semaines, le Canada est en hausse de deux places pour se situer au 14e rang du classement de la Coupe Davis.

Puisqu’il y aura six groupes pour es épreuves préliminaires de la finale, les têtes de série sont, dans l’ordre, la France, la Croatie, tenante du titre, l’Argentine, la Belgique, la Grande-Bretagne et les États-Unis.

On revient avec le résumé en se souhaitant plus de chance, ce qui ne devrait franchement pas être si compliqué après les filles.

ENTREFILET

Il y a du mystère dans cette décision de Naomi Osaka de se séparer de son entraîneur Sascha Bajin, deux semaines seulement après avoir conquis le titre des Internationaux d’Australie… À la veille de la Saint-Valentin, mentionnons qu’Elina Svitolina et Gaël Monfils ont confirmé leur relation.

 

*Photo en vedette : Mauricioa Paiz