• EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   Nos as de la vie : Samuel, Geneviève et la très belle famille élargie du tennis…

Nos as de la vie : Samuel, Geneviève et la très belle famille élargie du tennis…

08 Mar 2018
written by: Mario Brisebois
written by: Mario Brisebois

Au tennis, les as ne surviennent pas qu’entre les lignes et Samuel Monette en fait brillamment la démonstration à Sherbrooke avec ses propos.

Comme cela se fait partout, l’organisation du Futures Subaru a tenu son cocktail d’ouverture pour réunir les dignitaires et les commanditaires dont la contribution rend possible la présentation du tournoi et l’organisation a eu la très bonne idée d’inviter Samuel à prendre la parole au nom des joueurs, ce qu’il a fait avec brio.

« La première visite à Sherbrooke en 2010 m’avait tellement impressionné avec autant de modèles que je découvrais. Sachez que je le suis encore aujourd’hui », de dire le jeune homme de 24 ans.

Sans vraiment plus de préambules, notre orateur a conquis son auditoire.

« Bon, assez parlé de moi. Je tiens plutôt à parler des bénévoles et de leur travail si important », de suggérer Sam, en donnant avec bonne intention un coup de barre à la conversation.

Le vrai portrait du tennis international à la base n’est évidemment pas celui de Roger Federer, Rafa et Djoko. Oh que non !

Samuel est un joueur solide. Il a gagné le Futures de Niagara Falls l’an dernier, en simple et en double, et a été quart de finaliste à Gatineau la semaine dernière.

Le défi financier et de survie est entier lorsqu’on se situe au 479e rang mondial.

« Je n’ai pas de commanditaires sauf mes parents. Lorsque je suis arrivé ici dimanche, je ne savais pas trop où aller », a-t-il révélé sans jamais se plaindre des sacrifices évidents qui s’ajoutent.

On aurait pu entendre voler une mouche dans la salle rehaussée par la présence de la ministre Marie-Claude Bibeau, le député Pierre-Luc Dussault, Germain Beaudoin, commanditaire, et Daniel Gagnon, président de Tennis Sherbrooke.

La dévouée Geneviève Paré, le pro François Lefebvre et Francis Milloy, directeur de Tennis Canada étaient aussi parmi les convives.

« Incroyable. Cinq minutes plus tard, j’avais ma maison, ma chambre et aussi un repas chaud qui m’attendait grâce à une famille d’accueil », raconte Samuel Monette avec reconnaissance.

Diplômé en psychologie de l’Université de l’Indiana, où il a évolué sur le circuit de la NCAA, Monette sait très bien passer son message.

« Le travail des bénévoles reste trop souvent dans l’ombre et c’est ma responsabilité et celle de tous les joueurs d’ailleurs de les remercier », a terminé notre as de la réalité.

QUELLE FAMILE

Il faut que je vous raconte où demeure Samuel Monette, à Sherbrooke.

Avec trois autres joueurs, il reste chez la très brave Geneviève Paré, responsable du site. Ce n’est pas comme si elle n’avait rien à faire avec déjà cinq enfants âgés de 5 à 17 ans sous son toit.

Malgré la maison débordante de monde, Geneviève trouve, croyez-le ou non, le moyen de passer douze heures et plus au Centre de Rock Forest comme responsable des bénévoles.

Geneviève relève les défis de façon admirable. Elle a un personnel qu’elle gère en courageuse championne.

Retour au tennis pour lui demander comment elle fait et surtout, où elle trouve le temps.

« Tout mon monde embarque. J’ai un fils préposé aux balles cette semaine, comme à la Coupe Rogers. Le petit est ici aussi. Comme le plus vieux possède son permis de conduire, il fait le transport pour ceux qui n’en ont pas. Chacun a sa responsabilité. Tiens, Samuel (Monette) vient de partir. Comme j’avais fait plein de plats la semaine dernière, c’est lui qui prépare le repas ce soir. Il a choisi un duo lasagne-pâté chinois avec des restes… pour demain », raconte Geneviève.

Vive la famille… élargie du tennis !

BON AVEC UN MICRO ET AUSSI EN PROGRESSION AVEC UNE RAQUETTE

Photo : Guy Deschênes

Samuel Monette, un talent de Repentigny qui est passé par le Centre national du STADE IGA avant la NCAA, ne fait pas que bien parler. Il progresse bien au tennis aussi.

En un an, il a bondi de la 1170e à la 479e place malgré des tendinites aux genoux ces derniers mois.

HOMMAGE… À VOTRE GÉNÉROSITÉ

Vérifications faites auprès de Francis Milloy, un tournoi demande l’énergie d’entre 100 et 125 bénévoles.

Si on ajoute les rendez-vous de Gatineau la semaine passée et de Drummondville la semaine prochaine, cela fait beaucoup de monde.

Cet hommage à Sherbrooke est aussi celui de tous et toutes au tennis d’ici au nom de la générosité de leur implication.

ENTREFILET…

Une quinzaine d’espoirs du programme tennis-études de L’Île-des-Sœurs ont fait le déplacement à Sherbrooke avant la tempête pour vivre l’expérience d’un Futures… Vous ne serez pas surpris d’apprendre que les gens s’informent beaucoup des résultats de leur champion en titre Félix Auger-Aliassime au Masters d’Indian Wells… Sachez que Félix et Vasek Pospisil, champion de Sherbrooke en 2010 (année des débuts de Samuel Monette), ont franchi avec succès les tours de qualification… Françoise Abanda et Carol Zhao se sont inclinées au premier tour des épreuves préliminaires.

 

*Photo en vedette : Yves Longpré

Instagram Takipçi

instagram takipçi satın al

instagram takipçi satın al

instagram türk takipçi satın al

instagram oto beğeni satın al

instagram beğeni satın al

instagram aylık beğeni al

Instagram İzlenme Satın Al

instagram hizmetleri

instagram takipçi hizmetleri

Instagram 1k Takipçi Hilesi

instagram 5000 takipçi hilesi

instagram takipçi arttırma

Sosyal Medya Danışmanlığı

instagram hashtag

Depresyon Nedir?

Cinsel Yolla Bulaşan Hastalıklar

Uyku Bozuklukları

Anksiyete Bozukluğu

Döner Kurutucu

takipçi satın al, oto beğeni satın al, hashtag,