• EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   Chronique de chiffres… avec Milos, Leylah, la foule à Montréal, Burnaby et plus

Chronique de chiffres… avec Milos, Leylah, la foule à Montréal, Burnaby et plus

16 Août 2018
written by: Mario Brisebois
written by: Mario Brisebois

D’abord, Milos Raonic est retour cette semaine à sa place familière. Relégué au deuxième rang depuis le printemps en raison des blessures combinées à la progression en flèche de Denis Shapolavov, le revoilà premier joueur canadien comme il l’a été durant tant d’années.

Milos conserve son 29e rang alors le jeunot passe du 26e au 32e échelon.

Il est vrai que Shapo (3e tour) a gagné plus de matchs que Milos (2e) à la Coupe Rogers de Toronto la semaine passée, mais il avait aussi plus de points à défendre à la suite de sa mémorable demi-finale de 2017 au Stade IGA, ce qui explique le changement.

Favori à l’Open de Vancouver cette semaine, Vasek Pospisil, 94e, complète le trio canadien au top 100, qui pourrait bien devenir un quatuor très bientôt.

Félix Auger-Aliassime et Peter Polansky, champion du Challenger Banque Nationale de Granby à la fin juillet, cognent tous les deux à la porte étant 120e et 122e.

DIRECTION 2019

Tombeur du 18e mondial Lucas Pouille avant de céder devant le 66e Daniil Medvedev, à Toronto, Félix continue d’élargir l’écart d’excellence chez les 18 ans au monde. On a fait la recherche et le Serbe Miomir Kecmanovic est le lointain suivant avec sa 200e place.

Félix « brûle » d’atteindre directement le tableau principal des tournois du Grand Chelem.

À la mi-août, il se fait tard pour Flushing Meadows à la fin du mois, où il y sera en passant par les qualifications très possiblement une dernière fois.

Toutefois, surveillez bien le premier grand tournoi de 2019 à Melbourne dès janvier prochain.

En vertu de cette 120e place, Félix se trouve à une quinzaine d’unités d’assurer sa place. Il n’a d’ailleurs que 118 points à défendre d’ici la fin de l’année

128e, 143e ET 170e

Après la semaine de tennis à Montréal, ce sont les classements d’Eugenie Bouchard, de Carol Zhao et de Françoise Abanda.

Seule à avoir franchi un tour, Françoise a progressé de 21 rangs.

151

C’est le bond vertigineux de la Lavalloise Leylah Fernandez à la WTA, ce qui la place au 579e rang.

La gauchère n’a que 15 ans.

Repentigny a déjà hâte. Leylah sera des Internationaux juniors du Canada à la fin du mois. Elle est 13e mondiale chez les juniors au classement de la Fédération internationale de tennis.

178 333

Photo : Patrice Lapointe

Ceci est le chiffre officiel aux tourniquets de la Coupe Rogers, la semaine dernière.  Voilà un autre succès en dépit de deux soirées complètement à l’eau.

Avec la chaleur, on me dit que les concessions ont fonctionné très, très bien.

La journée la plus occupée a été le premier samedi. La journée la famille IGA a attiré 17 488 visiteurs.

Seulement deux séances sur 13 ont attiré moins de 10 000 amateurs.

Bravo à Eugène Lapierre, à son équipe et au grand public pour des chiffres qui font l’envie partout à la WTA.

L’excellente finale Simona Halep-Sloane Stephens a fait plus que salle comble avec 12 185 personnes.

12-12

En étroite association avec la municipalité de Burnaby, en Colombie-Britannique, et Tennis Canada, on va bâtir le Western Canada Tennis Center, a-t-il été annoncé cette semaine.

Il y aura 12 courts intérieurs et 12 autres extérieurs avec les services nécessaires, dont le gymnase et tout le reste.

L’intérêt envers le tennis est grand dans l’Ouest et ne cesse de croître. Les investissements représentent aussi un message à l’administration de Montréal en ce sens de demeurer aux aguets afin de maintenir la ville dans son rôle de chef de file au pays parce que oui, il se fait des choses ailleurs.

LE VRAI NUMÉRO UN EST ?

Comme on a commencé par les classements, terminons de la sorte avec une bataille de Canadiens au troisième tour de Cincinnati, jeudi, mettant en vedette Raonic et Shapovalov.

Au printemps, Shapo avait remporté leur premier duel à Madrid. Les comptes avaient été de 6-4 et 6-4 sur la terre battue, alors que ce sera sur ciment cette fois.