• EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   Les défis de Milos, d’Eugenie et de Shapo au premier Grand Chelem de 2018

Les défis de Milos, d’Eugenie et de Shapo au premier Grand Chelem de 2018

12 Jan 2018
written by: Mario Brisebois
written by: Mario Brisebois

Afin d’atteindre les quarts de finale ou mieux comme il a réussi au cours des trois dernières années, Milos Raonic devra vaincre le champion en titre, Roger Federer, au quatrième tour… Comme si elle n’était pas déjà assez débordée avec son jeu et sa confiance en panne, Eugenie Bouchard se butera à la favorite Simona Halep dès le deuxième tour…

En ouverture, on aura droit à un très bon aperçu du futur du tennis international quand Denis Shapovalov, 50e ATP à 18 ans seulement, affrontera Stefanos Tsitsipas, premier mondial chez les juniors en 2016.

Voilà à quoi ressemble les défis des raquettes canadiennes aux Internationaux d’Australie, première étape du Grand Chelem à compter de lundi à Melbourne, donc dimanche soir ici en raison du décalage horaire.

Commençons par Milos. Bien qu’il ait été finaliste à Wimbledon contre Andy Murray en 2016, c’est en sol australien qu’il a obtenu ses résultats les plus stables, notamment en se taillant une place au carré d’as il y a deux ans, en plus de ses deux quarts de finale.

En sept participations depuis ses débuts au pays des kangourous, Milos a participé cinq fois à la deuxième semaine.

UN BON TIRAGE AU… DÉBUT POUR MILOS

Quoique retrouver Roger sur sa route ne constitue jamais une bonne nouvelle, le boulier a été somme toute favorable à l’égard de Milos, rétrogradé au 23e rang mondial, un an après avoir été 3e, à la suite des points perdus et surtout des blessures.

En lever de rideau, ce sera le 90e mondial Lukas Lacko. À la rencontre suivante, il passera contre le gagnant entre Nicolas Kicker et Jordan Thompson, respectivement classés 94e et 99e.

Disons que c’est moins brutal comme amorce que le septuple titulaire Novak Djokovic, lequel sera confronté à Gaël Monfils dès le deuxième tour.

En passant, Milos est coté 50-1 au classement des parieurs tandis que Federer coiffe la liste à sept contre quatre.

EUGENIE POURRAIT (ENCORE) PÉRICLITER

Avant de penser à Simona Halep, qui a déjà confirmé son intention de revenir à la Coupe Rogers à Montréal en août, où elle a gagné en 2016, Eugenie Bouchard, 83e pour encore un peu de temps, en aura plein les bras face à la « cousine » Océane Dodin au départ.

Assurée d’être sortie du Top 100 de la WTA à la publication des nouveaux classements lundi, car elle n’a pu conserver ses 185 points à Sydney cette semaine, Eugenie en a 130 autres à défendre à Melbourne à la suite de sa participation à au troisième tour, l’an passé.

La pression sera énorme pour Eugenie qui risquera de péricliter aux alentours de la 140e place, ce qui l’obligerait à se soumettre aux qualifications et de disputer des Challengers pour y refaire ses classes, ce qui n’est rien de très jojo.

Eugenie a déjà le dessus face à sa potentielle opposante Halep, qu’elle a vaincue en deux manches à Wimbledon pour accéder à la finale de 2014 devant Maria Sharapova, voilà bien longtemps.

Mais avant, il y a Dodin chez qui il faudra surveiller la forme, car elle revient d’une blessure et elle n’a pas joué depuis son forfait au 2e tour de la Coupe Banque Nationale de Québec, à la mi-septembre.

Un an après avoir ravi la Coupe Banque Nationale, elle
s’était retirée à Québec en septembre pour ne plus rejouer de l’année.

AVANTAGE SHAPO

C’est en effet beaucoup l’avenir et du moins ce qui pourrait s’avérer un volet majeur des 10 ou 15 prochaines années auquel les amateurs de tennis assisteront lorsque Shapo s’amènera sur le court contre Stefanos Tsitsipas.

Le joueur grec est un grand de six pieds quatre pouces qui a été premier junior du monde et champion d’Europe en 2016.

Fait très intéressant, Shapo a ravi les honneurs de leurs deux derniers affrontements chez les juniors et cela pas n’importe où puisqu’il s’agissait de la demi-finale de Wimbledon et du quart de Roland-Garros chez les juniors, il y a deux ans.

Bien sûr que les choses changent vite à cet âge, mais un autre avantage en faveur de Shapo, c’est son expérience d’un quatrième tour aux Internationaux des États-Unis en septembre dernier, tandis que Tsitsipas (0-2) demeure toujours en quête d’un premier gain dans les grands rendez-vous chez les adultes.

Au deuxième tour, le gagnant progressera face à Jo-Wilfried Tsonga, que Shapo a vaincu à New York pour enchaîner après sa spectaculaire demi-finale à Montréal en éliminant Rafael Nadal en cours de route.

ET CE N’EST PAS FINI !

On connaîtra les jours et les heures des matchs au cours de la fin de semaine, mais d’ici là, d’autres talents canadiens sont déjà en action dans l’espoir d’accéder aux tableaux principaux.

Françoise Abanda, qui pourrait devenir la prochaine à coiffer le classement canadien, Frank Dancevic, toujours joueur en dépit de sa promotion à titre de nouveau capitaine de la Coupe Davis, Vasek Pospisil et Peter Polansky ont tous gagné leur match de premier tour des qualifications ; Bianca Andreescu, Carole Zhao, Brayden Schnur et Filip Peliwo devront attendre Roland-Garros pour espérer disputer un Grand Chelem, car ils ont tous été éliminés d’entrée de jeu.

Instagram Takipçi

instagram takipçi satın al

instagram takipçi satın al

instagram türk takipçi satın al

instagram oto beğeni satın al

instagram beğeni satın al

instagram aylık beğeni al

Instagram İzlenme Satın Al

instagram hizmetleri

instagram takipçi hizmetleri

Instagram 1k Takipçi Hilesi

instagram 5000 takipçi hilesi

instagram takipçi arttırma

Sosyal Medya Danışmanlığı

instagram hashtag

Depresyon Nedir?

Cinsel Yolla Bulaşan Hastalıklar

Uyku Bozuklukları

Anksiyete Bozukluğu

Döner Kurutucu

takipçi satın al, oto beğeni satın al, hashtag,