fbpx
EN FR
Home   Nouvelles   Bianca Andreescu écrit une page de l’histoire du tennis canadien en remportant le titre de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale

Bianca Andreescu écrit une page de l’histoire du tennis canadien en remportant le titre de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale

11 Août 2019
written by: Tennis Canada
written by: Tennis Canada

Bianca Andreescu (Mississauga, ON) a écrit une nouvelle page de l’histoire en devenant la première joueuse canadienne en 50 ans à conquérir les grands honneurs du simple de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale. La dernière Canadienne à avoir soulevé le trophée était Faye Urban, en 1969.

L’adolescente de 19 ans a été couronnée championne à la suite de l’abandon de Serena Williams à la première manche de la finale, au Centre Aviva. Le parcours d’Andreescu vers le titre comprend des gains excitants aux dépens de sa compatriote Eugenie Bouchard (4-6, 6-1, 6-4), de la Russe Daria Kasatkina (5-7, 6-2, 7-5), de la Néerlandaise Kiki Bertens (5e) (6-1, 6-7[7], 6-4), de Karolina Pliskova (3e), de la République tchèque (6-0, 2-6, 6-4) et de l’Américaine Sofia Kenin (6-4, 7-6[5]).

« Je pense que cela va donner un plus grand élan aux jeunes et au tennis canadien en général », mentionnait Andreescu au cours de sa conférence d’après match au Centre des médias George Gross. « J’espère que cette victoire sera une source d’inspiration. »

Williams a quant à elle vaincu la Belge Elise Mertens, la Russe Ekaterina Alexandrova, la Japonaise Naomi Osaka (2e) et la Tchèque Marie Bouzkova en route vers la finale. La détentrice de 23 trophées de Grands Chelems a abandonné le duel après quatre jeux, alors qu’Andeescu menait 3-1, en raison d’une blessure au haut du dos.

« J’adore jouer ici. J’adore la foule », commentait Williams. « Cela aurait été un magnifique duel, peu importe l’issue. Je ne voulais pas me rendre aussi loin dans le tournoi et ne pas au moins essayer de jouer. Je pense que j’aurais regretté de ne pas aller sur le terrain et espérer un miracle. »

En double, les favorites Katerina Siniakova et Barbora Krejcikova ont eu raison des troisièmes têtes de série Demi Schuurs et Anna-Lena Groenefeld en deux manches de 7-5 et 6-0 pour remporter la couronne. Les Tchèques ont réussi cet exploit en ne concédant qu’une seule manche au cours de la semaine.

« Oui, c’est plaisant de gagner le titre », se réjouissait Siniakova. « Nous avons participé à quelques finales et nous mettons enfin la main sur un trophée. Nous avons donc eu une très bonne semaine. Cela a commencé un peu bizarrement. Nous voulions jouer, mais nos premières adversaires étaient malades. Par la suite, nous avons disputé de bons matchs et nous sommes contentes d’avoir gagné le titre. »

(Photo: Jared Wickerham)