fbpx
  • EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   Déjà le Challenger de la relève, Gatineau devient aussi celui de la relance

Déjà le Challenger de la relève, Gatineau devient aussi celui de la relance

18 Juil 2019
written by: Tennis Canada
written by: Tennis Canada

Identifié avec raison et fierté comme étant le rendez-vous des têtes d’affiche de demain avec Bianca Andreescu et Denis Shapovalov (2 fois) couronnés en 2016 et 2017 à respectivement 16 et 17 ans, Gatineau devient aussi celui de la relance.

Bien sûr que le Canada est encore bien représenté grâce à Leylah Annie Fernandez, championne junior en titre de Roland-Garros, mais même si Vasek Pospisil a dû se retirer (lire les explications plus bas), d’autres anciens membres du Top 100 sont encore dans l’Outaouais pour redonner un peu de lustre à leur carrière.

Contrairement aux sports d’équipe professionnels, il n’existe pas de riches contrats garantis et il faut refaire ses preuves pour rester ou revenir dans les ligues majeures.

Or, malgré le forfait de Pospisil, Dudi Sela (ex-29e), Ernesto Escobedo (ex-67e), Norbert Gombos (ex-80e), Jason Kluber (ex-91e) et Michael Mmoh (ex-96e) sont à la chasse aux points ATP se situant respectivement au 154e, 277e, 158e, 190e et 152e échelons.

C’est ce qui fait dire à Mathieu Toupin, le co-directeur du Challenger, que la présentation en cours est la plus relevée à Gatineau.

EN DIRECT DE LA SALLE MÉDICALE

Pas de souci cette fois pour le dos de Vasek Pospisil puisque l’opération à New York et la réhabilitation ont bien fonctionné.

Après une consultation en physiothérapie le matin, il s’est retiré de son match en soirée et a quitté le site. Cette fois, c’est le poignet qui refuse de suivre.

Vasek doit passer trois semaines au Québec. Après Gatineau, il doit être au Challenger Banque Nationale de Granby et à la Coupe Rogers au Stade IGA à compter du 3 août.

Il faudra maintenant attendre les plans et surtout la santé de Vasek. Entre nous, il serait temps que les « bobos » lui donnent un répit.

UN SOMMET PERSONNEL SIGNÉ ALEXIS GALARNEAU     

Il ne fait pas de doute qu’Alexis Galarneau a causé LA surprise au parc de l’Île.

Classé 433e, le Lavallois de 20 ans a produit des coups solides pour renverser le favori Antoine Hoang (un Français se situant au 103e rang) en des comptes de 6-3, 3-6 et 7-6(4) au deuxième tour.

« Étant donné que Hoang était 340e il y a environ un an et qu’il cogne maintenant à la porte du Top 100 après avoir atteint le troisième tour à Roland-Garros cette année en sortant Fernando Verdasco, c’est une très grosse victoire que celle d’Alexis », de commenter Martin Laurendeau, sur place pour encadrer l’équipe de transition de Tennis Canada.

Joueur-étudiant, Galarneau est un ancien membre du Centre national de tennis. Il porte maintenant les couleurs de l’Université de la Caroline du Nord à la NCAA.

RUDE DÉBUT DE TOURNOI POUR LES FAVORIS

Décidément, les surprises s’enchaînent à Gatineau. Favorite chez les femmes, la Torontoise Katherine Sebov a été éliminée d’entrée après avoir atteint la finale d’un tournoi similaire à Saskatoon, dimanche dernier.

GATINEAU SAIT BIEN FAIRE

Gatineau ne fait pas que bien organiser des tournois. On sait aussi fort bien former des talents comme on l’a vu avec Sébastien Collard.

Le jeune joueur a récolté ses premiers points ATP en remportant son match d’ouverture de double en compagnie de l’Américain Brandon Holt.

Âgé de 18 ans, Sébastien a entrepris le décompte. Il faut savoir qu’il quittera le toit familial et la région à la fin de l’été vers la NCAA ayant obtenu une bourse d’études de l’Université de l’Alabama du Sud.

AUSSI UNE BELLE HISTOIRE DE FAMILLE

Il aurait très bien pu y avoir deux Collard en action cette semaine. Classée 47e à la Fédération internationale chez les juniors, Mélodie, 16 ans, est au repos pour soigner une blessure (poignet gauche) décelée à Roland-Garros où elle était la partenaire de Leylah Annie Fernandez en double.

Le tennis à Gatineau est tricoté serré. Les Collard sont issus de TOP (Tennis Outaouais Performance), une organisation dynamique menée par Mathieu Toupin. Plus proche encore, la co-directrice du tournoi Johanne Demers est leur… maman.

ENTREFILET… 

Chez les Canadiens sur la scène internationale, Brayden Schnur (97e), qui vient de faire son entrée dans le Top 100, a été battu au premier tour du tournoi de Newport en trois manches. Il en va de même pour Eugenie Bouchard à Lausanne. La menace est sa sortie du groupe des 100 premières.

***

Roi incontesté du ski acrobatique à la Coupe du monde, Mikaël Kingsbury possède un beau coup de raquette. Il sera des spectateurs à la Coupe Rogers. Son flip pour sauter le filet est impressionnant. Voir le truc en compagnie d’Andréanne Martin sur le site tennisquébec.qc.ca pour apprécier.

Dans une autre information en provenance de Gatineau, Rebecca Marino (143e) accélère sa rentrée prévue à Granby dans une semaine pour se rendre en Outaouais afin de participer au double en compagnie de Leylah Annie Fernandez.