fbpx
  • EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   Et si l’équipe la plus améliorée en septembre était celle de la… Coupe Davis ?

Et si l’équipe la plus améliorée en septembre était celle de la… Coupe Davis ?

14 Sep 2018
written by: Mario Brisebois
written by: Mario Brisebois

Cette année, quelle est l’équipe la plus améliorée dans le sport canadien au mois de septembre ?

Quoiqu’il faudra voir après la transaction du Canadien impliquant son capitaine Max Pacioretty et en n’oubliant pas le coup fumant de l’été des Maple Leafs qui ont gagné la loterie des joueurs autonomes en obtenant John Tavares, le Canada présente une équipe bonifiée à la Coupe Davis contre les Pays-Bas. La rencontre, dont l’enjeu est une place au Groupe mondial pour 2019, s’amorcera vendredi, à 16 h et se poursuivra jusqu’à dimanche, à Toronto.

La compétition est menée en parallèle avec la Coupe Banque Nationale présentée par IGA, un tournoi de la WTA disputé à Québec.

« Il s’agit de la plus forte équipe que nous n’ayons jamais eue », va jusqu’à admettre Frank Dancevic à l’ami Tom Tebbutt, de Tennis Canada, à propos de son personnel.

Avant d’être promu capitaine cette année, Frank était joueur à la Coupe Davis.

Et vous savez quoi ? Frank n’exagère pas.

C’est avant tout une question de disponibilité. Tout le monde est là cette fois, y compris Milos Raonic.

La situation a beaucoup changé depuis 2015 au Japon, dernière participation de Milos avant sa série de blessures.

Denis Shapovalov a percé pour se retrouver 32e à 19 ans. Il ne faut pas oublier Vasek Pospisil, 85e.

Voilà toute une différence alors que Martin Laurendeau était toujours obligé de composer avec un club B pendant ses 15 ans à la barre de la Coupe sauf en 2013, année de l’élimination crève-cœur 2-3 contre Djoko et la Serbie en demi-finale.

Alors que le Canada aligne trois joueurs du Top 100, les Néerlandais n’en comptent qu’un : Robin Hasse, 44e.

Le suivant à l’ATP est Thiemo De Bakker, 236e.

« Sur papier, nous n’avons aucune chance de gagner à moins que de forts vents soient de face lorsque Milos sera au service », dire Paul Haarhuis en riant, l’affrontement ayant lieu… à l’intérieur.

ENJEU : Le pays gagnant en fin de semaine va demeurer au Groupe mondial en 2019, ce qui est encore plus important avec les changements en Coupe Davis.

CONSEIL DE MARTIN

« Leur numéro un Robin Haase a le potentiel pour gagner ses deux matchs de simple et les Néerlandais ont une solide équipe de double », prévient Martin Laurendeau, ex-capitaine canadien.

FÉLIX : Cette première sélection en Coupe Davis veut dire que Félix Auger-Aliassime s’est bien remis des malaises qu’il a eus aux Internationaux des États-Unis.

Ouf !

Quoique substitut, il ne serait pas surprenant qu’il entre en action si le Canada prend l’avance. Cela lui donnerait un début d’expérience nécessaire pour les dix ou quinze prochaines années à venir.

À LA TÉLÉ

Sportsnet retransmet la Coupe Davis dès vendredi à 16 h, TVA diffusera le carré d’as et la finale de la Coupe Banque Nationale de Québec, samedi et dimanche.

 

*Photo en vedette : Peter Figura