fbpx
  • EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   « Il (Félix) sera un grand champion», selon Rafa

« Il (Félix) sera un grand champion», selon Rafa

10 Mai 2019
written by: Mario Brisebois
written by: Mario Brisebois

Évoluer dans les ligues majeures oblige d’accepter de se frotter aux meilleurs du métier et force est d’admettre que Félix Auger-Aliassime est à cet égard testé très solidement et constamment depuis le début de la saison sur la terre battue.

Il ne se passe pas un tournoi sans qu’il ne fasse face à une grande pointure et après Alexander Zverev, alors numéro trois, à Monte-Carlo, et Kei Nishikori, 7e, à Barcelone, voilà que Félix n’a pas eu de cadeau à Madrid en se butant à Rafael Nadal, le roi de la surface devant son monde par surcroît, pour la totale comme première expérience.

La citation qui dit « je ne perds pas parce que lorsque je ne gagne pas, j’apprends » colle bien à Félix.

Le jeune homme a montré qu’il était à sa place, défait en deux manches de 6-3 et 6-3 après avoir effacé cinq balles de match devant celui dont onze des 17 Grands Chelems ont été ravis sur la terre de Roland-Garros.

Dans l’élimination, Félix a néanmoins gagné au chapitre de l’estime..

« Il est un excellent adversaire et un excellent joueur. Un jour, il sera un grand champion », a déclaré Rafa dans son entrevue à chaud, en bordure du court.

En commençant par Roger Federer, les légendes sont généreuses lorsqu’il s’agit de mettre la relève en valeur, mais sachez que les images montrant Rafa serrer les poings indiquaient bien qu’il ne prenait pas le « jeune » à la légère.

SHAPO ET UNE AUTRE ÉTAPE D’EXCELLENCE 

Pour se rendre à Rafa, Félix a dû vaincre Denis Shapovalov 6-2 et 7-6(7) lors des premières retrouvailles sur le terrain après Flushing Meadows à la fin de l’été dernier.

Les deux amis ont eu la bonne idée de se vêtir de manière identique pour l’occasion.

Photo: Mutua Madrid Open

Shapo, 20e mondial à 20 ans, tarde à trouver ses repères sur la terre comme l’indique sa fiche de 0-3. Il a aussi laissé une tonne de points (360) à Madrid, car il avait été demi-finaliste il y a un an.

Dans le cas de Félix, il va fort bien avec son dossier de 3-3 ce printemps et de 9-6 sur la terre cette année.

En plus, une autre première attend Félix et selon les projections, il devrait se trouver sous la barre du Top 30 (29e) à la sortie des nouveaux classements lundi.

Sachez que c’est davantage une autre étape d’excellente qu’un chiffre dans les statistiques. Avec seulement trente petits points à défendre à la fin mai, il pourrait et devrait faire partie de têtes de série à Roland-Garros, ce qui est majeur deux fois plutôt qu’une.

Non seulement Félix Auger-Aliassime était-il 189e ATP à la mi-mai l’an dernier, mais cette reconnaissance l’assurerait de ne pas se heurter à Rafa et compagnie du moins, pas avant le troisième tour.

EUGÈNE EN RENCONTRE

Maintenant que Félix et son équipe ont quitté Madrid en direction de l’Italie, Eugène Lapierre est toujours sur place en Espagne.

« Il y a des rencontres », dit-il au sujet de son calendrier.

Eugène est actif et en demande dans les comités de l’ATP et de la WTA, ce qui montre que sa compétence est reconnue par les instances du tennis international.

Gabriela Dabrowski est encore en lice en double. Elle a atteint les quarts de finale avec sa partenaire Yifan Xu.

Photo : Mutua Madrid Open

DEUX TALENTS D’ICI INVITÉS PAR LA NCAA

Dans les bonnes nouvelles cette semaine, le championnat NCAA, lequel aura lieu au nouveau campus d’Orlando de l’Association des États-Unis, annonce une double représentation québécoise.

Nicaise Muamba (Liberty) et Alexis Galarneau (North Carolina State) y sont invités pour le volet du simple.

On aura tout le temps d’y revenir, le tournoi ne commençant pas avant le 20 mai, mais voilà un bel honneur à leur saison.

LE TENNIS EN DEUIL

Le tennis perd un géant chez ses bénévoles. Toujours là pour aider, Monsieur Claude Laperrière est décédé à l’âge de 89 ans.

Claude Laperrière (Photo : Tennis Québec)

Ses amis lui rendront un ultime hommage le 10 mai au complexe funéraire Rajotte, à Repentigny, ainsi que le 11 avant les funérailles.

Nos condoléances à sa famille ainsi qu’à celle du tennis.

(Photo en vedette : Mutua Madrid Open)