fbpx
  • EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   Le terrien « Félix » en avance sur Shapo au même âge

Le terrien « Félix » en avance sur Shapo au même âge

26 Juin 2018
written by: Mario Brisebois
written by: Mario Brisebois

La décision de garder Félix Auger-Aliassime en Europe sur la terre battue n’est peut-être pas la plus populaire, mais elle est très certainement la meilleure pour le jeune homme.

Après le titre au Challenger de Lyon il y a deux dimanches, son troisième à 17 ans pour geler Djoko dans le temps, Félix a atteint la finale du Challenger de Blois, dans Centre-Val de Loire.

Le Néerlandais Scott Grierkpoor, 228e mondial, a eu le dessus sur Félix, 172e, en deux manches de 6-4.

Eugène Lapierre était parmi les nombreux amateurs devant leur ordi aux aurores dimanche pour suivre le match de championnat en direct.

« Félix semblait un peu empressé de finir les points alors que son rival ne semblait pas apprécier beaucoup les longs échanges », dit Monsieur tennis au Québec, qui est également président de Tennis Canada.

Bref, c’est l’expérience qui rentre.

« Il y a aussi la fatigue physique et morale, tout en précisant que la séquence est formidable », ajoute Eugène dans son analyse.

C’est très bien la jeunesse, mais reste que Félix en était à son 10e match en moins de deux semaines.

PAS DE WIMBLEDON POUR NOTRE TERRIEN….

denis felix

Ce qui compte vraiment comme gains pour Félix lors de ce séjour en France est les 60 points de Blois, lesquels s’ajoutent aux 90 de Lyon, où il a défendu avec succès son titre de 2017.

La faste récolte lui vaut d’atteindre un sommet personnel cette semaine, soit le 151e échelon de l’ATP.

Les organisateurs des Challengers de Gatineau, de Granby et de Winnipeg aimeraient bien compter sur Félix pour une dernière fois. Les amateurs aussi, sachant que le garçon cogne déjà à la porte de l’ATP.

Ne cherchez pas Félix aux qualifications de Wimbledon cette semaine avec Eugenie et Françoise.

Avec la bénédiction de Louis Borfiga, vice-président du développement de l’élite de Tennis Canada, les coentraîneurs Guillaume Marx et Frédéric Fontana ont choisi de faire jouer Félix sur la terre au Challenger de Milan.

À moins d’un changement, ce qui n’est pas impossible, quoique peu plausible, Félix devrait rester un « terrien » tout le mois de juillet avec un mélange de Challengers et de tournois du Circuit 250 de l’ATP.

Que voulez-vous, la méthode fonctionne très bien, merci. Avant de bondir, son ami Shapo se situait au 194e rang, au même âge. Il occupe aujourd’hui le 26e échelon mondial.

WIMBLEDON INVITE NESTOR POUR LES ADIEUX

Daniel Nestor

Daniel Nestor peut ressortir son « kit » tout blanc, y compris ses longs bas aux genoux des boules à mites.

Dans une gentille marque de reconnaissance, l’organisation de Wimbledon lui a décerné une invitation spéciale en double.

Nestor est en fin de parcours. Il l’a dit et le répète, 2018 est sa dernière année.

Le vétéran a beaucoup ralenti à 45 ans. Souvent numéro un, il a chuté 104e en fait.

Jamais il n’aurait pu faire ses adieux sur gazon sans ce ticket.

Mais vous savez quoi ? Il mérite pleinement cette faveur avec ses 90 titres de l’ATP, dont deux à Wimbledon.

Son partenaire sera l’Autrichien Jurgen Meltzer, 37 ans, qui est aussi un ex-titulaire.

FINALE TOUTE QUÉBÉCOISE… À CALGARY

La série de tournois est entreprise au Canada. Après Calgary, une étape Futures suit à Kelowna.

Alexis Galarneau, un Lavallois de 19 ans qui porte les couleurs de North Carolina, et Benjamin Sigouin, un Britanno-Colombien qui est passé par le Centre national de Montréal, ont remporté la finale du double à Calgary.

Samuel Monette était de l’autre équipe finaliste. En simple, le Repentignois a atteint la les quarts de finale.

LA COUPE ROGERS DANS UN MOIS… OU PRESQUE

En cette période des festivals à Montréal et beaucoup partout au Québec, il y aura jeudi une conférence de presse sur la fête du tennis qui approche vite.

Tout commence le 3 août à la Coupe Rogers.

Toujours est-il qu’Eugène Lapierre dévoilera la programmation et, très important, la liste des inscrites puisque les filles sont en vedette cette année. On sera là pour vous informer.

 

*Photo en vedette : Hugo De Piccoli