fbpx
EN FR
Home   Nouvelles   Les Canadiens aux qualifications de Roland-Garros

Les Canadiens aux qualifications de Roland-Garros

23 Mai 2017
written by: Tennis Canada
written by: Tennis Canada

Six Canadiens tentaient de se frayer une place aux tableaux principaux de Roland-Garros et trois d’entre eux ont franchi la première étape.

Qualifications masculines

Lors de la première journée des qualifications, lundi, Peter Polansky a amorcé son parcours en signant un gain de 7-6(5) et 7-6(5) aux dépens de l’Indien Yuki Bhambri. Les deux joueurs ont concédé leur service une fois dans chaque manche.

Le match n’aurait pu être plus chaudement disputé et Polansky a arraché la victoire en remportant 89 points, comparativement à 85 pour son rival.

Le Canadien Peter Polansky [25e] a vaincu l’Indien Yuki Bhambri pour atteindre le deuxième tour des qualifications de Roland-Garros.

Pendant ce temps, Steven Diez a causé une surprise en battant le Slovaque Lukas Lacko, 11e tête de série de l’épreuve.  

Le Canadien a démontré une belle confiance en remportant 65 % de ses premières et deuxièmes balles de service. De plus, il a été parfait à ses cinq montées au filet et a réussi à ravir le service de son adversaire à trois reprises. Au cours du duel, il n’a offert que deux balles de bris à Lacko, mais s’est empressé de les effacer pour s’envoler avec un gain de 6-4 et 6-2.  

Diez, qui est âgé de 26 ans, n’a jamais participé au tableau principal d’un Grand Chelem. Le détenteur de 18 titres de simple et 8 de double du Circuit Futures, espère que Paris sera le début d’une magnifique percée.

Malheureusement, Denis Shapovalov, qui fait partie de la prochaine génération de vedettes de l’ATP, n’a pas réussi à imiter ses compatriotes.

Malgré sa défaite de 6-0, 4-6 et 6-2 aux mains du favori Marius Copil, de la Roumanie, Shapovalov peut être fier de sa prestation.

Même si la nervosité a paralysé le Canadien à la manche initiale, il a fait preuve de maturité en se ressaisissant au deuxième acte. Alors qu’il n’avait remporté que 14 % de ses premières balles de service à la première manche, Shapovalov a rehaussé son jeu pour en gagner 73 % à la deuxième. Au chapitre des coups gagnants, le Canadien a fait chou blanc au premier acte, mais en a produit 11 à la deuxième manche. Shapovalov a bien tenté de poursuivre sur cette lancée à la troisième manche, mais son rival lui a barré la route.

Le jeune joueur de 18 ans de Thornhill, en Ontario, a connu beaucoup de succès chez les juniors dans les Grands Chelems. En effet, en 2016, il a été couronné champion du simple de Wimbledon et était demi-finaliste à Roland-Garros. En double, en 2015, il a conquis les grands honneurs des Internationaux des États-Unis avec Félix Auger-Aliassime avant de participer à la finale de Wimbledon, en 2016 (avec Auger-Aliassime). Il devra maintenant attendre Wimbledon pour espérer prendre part au tableau principal d’un grand tournoi.

Qualifications féminines

Françoise Abanda a aussi goûté à la victoire, mardi.

Grâce à un solide jeu en retour de service qui l’a vue gagner 30 points sur 50 et ravir le service de sa rivale à six reprises, Abanda n’a fait qu’une bouché de la favorite locale Manon Arcangioli en des comptes de 6-3 et 6-2. Abanda a également excellé au service, remportant 73 % de ses premières balles. Bien qu’elle ait concédé son service trois fois, elle n’a jamais perdu le contrôle du match.

En 2014, alors qu’elle était âgée de 17 ans, Abanda avait réussi à se qualifier pour les Internationaux des États-Unis. Cette année, quelque temps avant de célébrer son 20e anniversaire de naissance, elle a atteint le deuxième tour des qualifications des Internationaux d’Australie.

Aleksandra Wozniak avait reçu un laissez-passer pour participer aux qualifications de Roland-Garros, mais le tirage ne lui a pas fait de cadeau en l’opposant à la Serbe Aleksandra Krunic, 16e tête d’affiche.

La Canadienne de 29 ans n’a pas réussi à trouver ses repères et ne prendra donc pas part à son premier grand tableau depuis l’édition 2016 de Roland-Garros. Dans la défaite de 6-3 et 6-1, Wozniak a commis huit doubles fautes (aucun ace) et a éprouvé de la difficulté à gagner des points sur la deuxième balle (22 %).

Krunic, qui avait fait tomber Petra Kvitova aux Internationaux des États-Unis de 2014, a été trop solide pour la Canadienne. En effet, elle a remporté 83 % de ses premières balles de service ainsi que 54 % des points en retour de service, brisant Wozniak à cinq reprises.

À la veille de ses débuts en Grand Chelem professionnel, Bianca Andreescu est allée encourager son compatriote Shapovalov.

Le lendemain, c’était à son tour d’essayer de franchir le premier tour.

Après avoir raté Roland-Garros en raison d’une blessure, l’an dernier, Andreescu est passée bien près de réussir une magnifique remontée contre la Tchèque Tereza Smitkova, mais a dû s’avouer vaincue en des comptes de 6-1, 3-6 et 6-3.

En première manche, la jeune joueuse de 16 ans a commis cinq doubles fautes et n’a remporté que 44 % de ses premières balles de service. Elle s’est toutefois bien reprise à la deuxième, gagnant 71 % de ses premières balles de service ainsi que 17 retours du 35.

Andreescu a cependant laissé filer trois chances de bris au troisième acte et a concédé son service deux fois pour permettre à Smitkova s’arracher le gain.

 

Les qualifications de Roland-Garros se poursuivent le mercredi 24 mai.