fbpx
EN FR
Home   Nouvelles   Les Canadiens se préparent pour les qualifications de Roland-Garros

Les Canadiens se préparent pour les qualifications de Roland-Garros

20 Mai 2017
written by: Tennis Canada
written by: Tennis Canada

Le deuxième Grand Chelem de la saison s’amorcera bientôt sur la terre battue de Paris. Six Canadiens prendront part aux épreuves de qualification de Roland-Garros : Denis Shapovalov, Peter Polansky, Steven Diez, Bianca Andreescu, Françoise Abanda et Aleksandra Wozniak.

Les qualifications seront disputées à compter du lundi 22 mai.

Milos Raonic, Eugenie Bouchard, Daniel Nestor et Gabriela Dabrowski seront du tableau principal dont les matchs seront présentés dès le dimanche 28 mai.

Qualifications masculines

Vasek Pospisil, deuxième meilleur joueur de simple du pays, a décidé de faire l’impasse sur Roland-Garros et de se concentrer sur sa préparation pour la saison sur gazon. Alors qu’il fera partie du Top 100, la semaine prochaine, le Canadien sera directement admis au tableau principal de Wimbledon.

Denis Shapovalov, qui est âgé de 18 ans, revient à Paris, scène de nombreux bons souvenirs.

Shapovalov a connu beaucoup de succès lors des épreuves juniors du Grand Chelem. En effet, il était champion de Wimbledon, demi-finaliste de Roland-Garros ainsi que vainqueur du double des Internationaux des États-Unis aux côtés de son compatriote Félix Auger-Aliassime.

Un an après son magnifique parcours à la porte d’Auteuil, c’est un tout nouveau Shapovalov qui se présente à Paris. Occupant maintenant le 188e rang mondial (208 places de mieux que l’an dernier), Shapovalov effectuera ses débuts professionnels dans un tournoi du Grand Chelem.

Peter Polansky, 132e mondial, est le Canadien le mieux classé des épreuves préliminaires. Polansky tentera d’accéder au grand tableau de Roland-Garros pour la première fois depuis 2014 — il s’était alors incliné 6-3, 6-4 et 6-4 aux mains de Tomas Berdych, au premier tour.

Au début de l’année, Polansky avait pris part au grand tableau des Internationaux d’Australie. Éliminé au dernier tour des qualifications, il avait obtenu sa place à titre de joueur repêché à la suite du retrait de Thanasi Kokkinakis. Au tour initial, il avait forcé Pablo Carreno, 30e tête de série, à disputer une cinquième manche, mais avait dû abandonner le duel alors qu’il tirait de l’arrière 3-0.

À l’instar de Polansky, Steven Diez n’a pas mis les pieds à Roland-Garros depuis 2014.

Diez espère obtenir sa place au tableau principal d’un Grand Chelem pour la première fois. Le joueur de 26 ans dispute probablement le meilleur tennis de sa carrière, s’étant hissé au 162e échelon en septembre 2016. Depuis, il compte trois quarts de finale du Circuit Challenger ainsi qu’une participation au tableau principal de l’Open de Barcelone. L’an dernier, Diez était à une victoire de se qualifier pour les Internationaux des États-Unis. Roland-Garros pourrait être un tremplin pour le reste de sa carrière.  

 

Qualifications féminines

Trois Canadiennes seront également de la partie chez les femmes.

Aleksandra Wozniak a obtenu un laissez-passer pour les qualifications et tentera de se frayer un chemin au tableau principal pour une deuxième année consécutive. L’an dernier, la Canadienne de 29 ans avait été éliminée au premier tour par Yulia Putintseva.

En janvier, Wozniak avait pris part aux qualifications des Internationaux d’Australie, mais avait plié l’échine dès le tour initial. Cette année, elle a signé sa meilleure prestation à Burnie, en Australie, en atteignant les quarts de finale de cette épreuve de l’ITF.

#RolandGarros prep 💪🏻🎾🎾

A post shared by Professional Tennis Player (@alekswozniak) on

Françoise Abanda, 20 ans, aimerait bien évoluer dans le tableau principal d’un Grand Chelem pour la deuxième fois de sa carrière après avoir réussi cet exploit lors de l’édition 2014 des Internationaux des États-Unis. Sabine Lisicki (28e) lui avait alors barré la route au premier tour.

Abanda avait atteint le deuxième tour des qualifications des Internationaux d’Australie, en janvier dernier. C’est à Montréal qu’elle a signé sa meilleure prestation de l’année en jouant un rôle crucial dans le triomphe du Canada face au Kazakhstan à la Fed Cup. Elle avait alors vaincu Yulia Putintseva et Yaroslava Shvedova, deux rivales du Top 50.

Bianca Andreescu est une autre membre importante de l’équipe canadienne de la Fed Cup et en sera à sa première expérience professionnelle à Paris. Elle est la seule Canadienne à participer aux épreuves juniors et aux qualifications chez les femmes.

La jeune joueuse de 16 ans, de Mississauga en Ontario, n’est pas étrangère au succès en Grands Chelems, car elle a été couronnée championne du double des Internationaux juniors d’Australie, avec Carson Branstine, en plus d’être demi-finaliste du simple.

The specifics 💪🏼👾😎🎧

A post shared by Bianca Vanessa Andreescu (@biancaandreescu_) on

La terre battue sourit à Andreescu, qui s’est illustrée au Mexique lors des qualifications de zone de la Fed Cup. Cette année, son palmarès comprend deux titres ITF et une fiche de 15-3, ce qui pourrait faire d’elle une redoutable rivale chez les juniors.