fbpx
  • EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   Match et dîner réussis pour Félix

Match et dîner réussis pour Félix

08 Mar 2019
written by: Mario Brisebois
written by: Mario Brisebois

Pendant le relâche scolaire, les familles vont à plein d’endroits et c’est le cas de la mère et de la sœur de Félix Auger-Aliassime, Marie et Malika. En effet, elles ont fait le voyage à Indian Wells et ont pu assister au premier tour du Masters 1000 dans le désert de la Californie.

On ne sait pas à quelle heure Félix avait donné rendez-vous à sa visite au salon des joueurs pour le dîner, mais sachez qu’elle a mangé chaud et tôt.

Entré dans le stade numéro un à 11 h pour le premier match au programme du jour, il en est ressorti à midi trois minutes, sac de raquettes à l’épaule.

Félix, 58e mondial, n’a fait qu’une bouchée de Cameron Norrie. Deux manches de 6-3 et 6-2 en très exactement 62 minutes ont réglé le cas du Britannique, 48e mondial et demi-finaliste la semaine dernière à Acapulco.

Ainsi donc la table est mise pour le régal à venir, soit Félix, seul joueur de 18 ans au Top 100, contre Stephanos Tsitsipas, le meilleur joueur de 20 ans — il est 10e.

Il faudra attendre les décisions officielles, mais il y a de fortes possibilités que ce duel soit présenté samedi. À confirmer…

Jeudi, Félix a dicté la cadence comme un vétéran se forgeant des avances de 4-1 à la première manche et de 3-1 à la deuxième.

Vous avez le libre choix des chiffres : Félix a dominé dans tous les aspects du jeu avec un ratio 20-15 dans les coups gagnants et les fautes directes en plus d’avoir le dessus 55-36 dans le total des points.

Mais la statistique la plus intéressante est que Félix (3-0) n’a jamais perdu contre Tsitsipas chez les juniors, le match à venir étant le premier entre les deux chez les pros.

Photo : Mauricio Paiz

VOICI CE QUE BIANCA AVAIT À RACONTER

Première de la délégation de cinq raquettes canadiennes en action mercredi, Bianca Andreescu, 60e à 18 ans, qui a signé sa 24e victoire de l’année, a eu le dessus 6-7(3), 6-3 et 6-3 devant Irina-Camelia Begu, 70e, et de dix ans son aînée.

Voici ce que la joueuse de Mississauga, en Ontario, avait à raconter au point de presse de la WTA après ses efforts d’une durée de 2 h 15.

Au sujet des retards de 0-4 et 2-5 en première manche et 1-3 à la troisième, elle révélait : « Pour moi, c’est la fin qui compte. Je me suis dit qu’il valait mieux y aller avec mes coups et voir où cela allait me mener. Quand je prends le contrôle tôt dans les échanges, je gagne la plupart des points. »

Sa réaction à la suite de sa première victoire dans un tournoi de catégorie Premier obligatoire : « Je travaille très fort, vous savez. Je crois en mes capacités. Je ne m’attendais pas à ce que tout cela (un titre, une finale et un carré d’as depuis janvier) arrive si vite. »

Que pense-t-elle de sa prochaine rivale, Dominika Cibulkova ?

« Elle (Cibulkova) est une battante. Elle court chaque balle en plus d’être habile dans ses placements. Si je joue mon jeu et si je reste agressive, je peux faire le travail. J’ai acquis beaucoup d’expérience ces derniers mois et j’espère que cela va paraître », mentionnait-elle.

DE GROS MATCHS TÔT

Photo : Mauricio Paiz

Même si Indian Wells fonctionne avec un tableau élargi de 96 joueurs, il y aura des matchs-chocs dès les premiers tours.

Mentionnons Novak Djokovic contre Nick Kyrios de même que Roger Federer face à Stanisla Wawrinka aussitôt qu’au troisième tour.

Denis Shapavalov pourrait retrouver Marin Cilic (11e) aussi à la troisième étape alors que Milos Raonic pourrait croiser le fer avec Alexander Zverev (3e) au quatrième tour.

Chez les femmes, Serena Williams et Viktoria Azarenka s’affronteront dès le prochain tour. Même si le niveau de jeu n’est plus le même pour les deux mamans, il reste qu’elles ont toutes les deux été numéro un mondiale.

DRUMMOND, CALIFORNIA!

De toutes les villes de tennis dans la province, Drummondville est l’endroit où le tournoi d’Indian Wells captive le plus. C’est que Denis Kulda, champion en titre et favori de leur Challenger Banque Nationale la semaine prochaine, est au tableau principal en Californie.

Il est sûr que c’est toujours un peu stressant s’il fallait que Kudla se rende à la semaine prochaine, mais rassurons les trois vaillants coprésidents Alain Caillé, Pierre Desrosiers et Stephan Hamel, Stephanos Tsitsipas est sur sa route au troisième tour, si jamais votre homme se rend là !

 

*Photo en vedette : Mauricio Paiz