fbpx
  • EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   Nouvelles pour 2019, bilan de l’année et plus

Nouvelles pour 2019, bilan de l’année et plus

09 Déc 2018
written by: Mario Brisebois
written by: Mario Brisebois

Qui a dit que le tennis était en congé parce qu’l n’y avait pas de tournois de l’ATP et de la WTA au calendrier ? Pourtant, ça bouge…

Cette semaine, Amélie Mauresmo, double championne à Montréal, s’est retrouvée dans les manchettes en abandonnant le capitanat de l’équipe française de la Coupe Davis avant même d’avoir occupé le poste. Elle a plutôt choisi de devenir l’entraîneur du 32e mondial Lucas Pouille.

Cela en dit long sur le manque d’intérêt des « cousins » envers la nouvelle formule de la Coupe Davis.

On apprend aussi que Rafa, Serena et Andy Murray, qui ont écourté leur saison 2018, sont inscrits au premier Grand Chelem de 2019 en janvier, à Melbourne, en Australie.

Maintenant très lointain 256e mondial, Murray accède au tableau principal grâce à un classement protégé.

Classé 258e, Jo-Wilfried Tsonga a obtenu une invitation des organisateurs pour éviter les qualifications.

Dans les autres nouvelles, les marathons extrêmes du style John Isner-Nicolas Mahut scellé au ridicule compte de 70-68 à la cinquième manche après un combat de 11 h 5 à Wimbledon, en 2010, sont chose du passé ou presque.

À l’avenir, un jeu décisif sera disputé à 12-12 de la manche ultime au All England Club.

Toujours afin d’activer les parties et cesser de surtaxer la santé des athlètes, l’Australie veut fonctionner avec un super jeu décisif de dix points à 6-6 à la dernière manche chez les hommes et chez les femmes.

Il ne manque que l’approbation des joueurs et des joueuses.

Les Internationaux des États-Unis avaient déjà instauré le bris régulier. Roland-Garros maintient le statu quo pour le moment.

À suivre…

LA SITUATION DU TENNIS FÉMININ

Photo : Pascal Ratthé

Puisque cette période est aussi celle des bilans, voici celui de Sylvain Bruneau sur la situation du tennis féminin.

Alors qu’Eugenie a réchappé son année in extremis pour finir au 88e échelon, nos filles demeurent en déficit comparativement à Milos Raonic (18e), Denis Shapovalov (27e) et Vasek Pospisil (70e). Félix Auger-Aliassime (109e) cogne à la porte du sélect club des cent premiers.

« Nous pourrions compter trois joueuses au Top 100 », a-t-il dit sans identifier les deux autres noms.

Toujours pertinent, Sylvain poursuit au sujet des Québécoises.

« Eugenie avait trois objectifs cette année. Il fallait jouer le plus de matchs possible et reprendre la forme. Elle devait aussi assurer une stabilité dans son entourage. Je suis bien content de l’association avec Michel Joyce comme entraîneur », mentionne-t-il.

Françoise Abanda, 224e, n’a pas connu une bonne année, pas plus sur les courts que dans les commentaires.

« J’aime beaucoup Françoise. Je n’ai aucun ressentiment. Chaque fille a sa personnalité », déclare-t-il au sujet de Françoise dont il a été la cible.

« Je crois qu’elle pourrait accomplir bien plus. Françoise a un talent énorme », commente-t-il.

La semaine prochaine, place au bilan de Félix expliqué par Guillaume Marx, responsable du programme masculin.

DÉJÀ 10 ANS

Cet anniversaire est celui du programme scolaire de Tennis Québec, une commandite des Producteurs laitiers du Canada.

Avis aux élèves : dites à vos parents que les renseignements et les formulaires d’inscription sont publiés dans le site Web de Tennis Québec et de faire très vite puisque les places disparaissent rapidement.

DES CONNAISSANCES D’ICI…

Nouveau directeur du programme masculin au campus national de la USTA à Orlando (Lake Nona), Kent Kinnear a été le coéquipier de Sébastien Lareau. Ils avaient gagné ensemble le Challenger de Nantes, en 1995.

Kinnear est aussi un bon ami de pêche de Martin Laurendeau.

Précisons que Pat Galbraith, nouveau président de l’association américaine, est l’ex-partenaire de double du Canadien Grant Connell.

Dans la catégorie « que-sont-ils-devenus », Grant est devenu agent immobilier à grand succès à Vancouver.

Mélodie Collard multiplie les succès en Amérique du Sud sur le circuit junior de l’ITF. Après avoir ravi le titre au Panama la fin de semaine dernière, voilà maintenant la Gatinoise de 15 ans au carré d’as au Pérou.

 

*Photo en vedette : Pascal Ratthé