fbpx
  • EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   Shapo aura-t-il plus de veine que les autres « Next Gen » ?

Shapo aura-t-il plus de veine que les autres « Next Gen » ?

18 Jan 2019
written by: Mario Brisebois
written by: Mario Brisebois

« Novak est assurément un des gros noms que j’admirais quand j’étais plus jeune. Ce sera fantastique », confiait Denis Shapovalov, tout emballé à propos de son méga rendez-vous au troisième tour, à Melbourne.

Affronter le numéro un mondial en Grand Chelem dans le Stade Rod Laver est grandiose, mais il faut tenir compte d’une certaine réalité.

Alors que l’ATP continue de mettre beaucoup d’emphase sur l’avenir du tennis, dont les représentants sont identifiés comme la « Next Gen », les trentenaires ne cessent de rappeler aux jeunots qu’ils sont et restent les vrais patrons et d’attendre bien sagement leur tour.

Le message ne pouvait être plus clair qu’hier alors que Rafael Nadal et Roger Federer ont tous deux montré une véritable leçon à Alex De Minaur, 19 ans, et Taylor Fritz, 21 ans, en trois petites manches.

Dans les dents, les petits !

Quand il avait 17 ans, Shapo a eu son coup d’éclat ici, à Montréal, en éliminant Rafa, qui a ensuite pris sa revanche à Rome en mai dernier. Toutefois, son adversaire de ce soir, en huitième de finale, représente un double défi.

Ce sera à la fois dans le stade Laver — qui peut accueillir plus de 14 000 spectateurs —, et il s’agira de sa première confrontation face à Djoko.

J’ai lu la transcription du point de presse après sa victoire au deuxième tour. Le Kid garde les deux pieds sur terre.

« Je n’ai pas de pression. Évidemment, il est le favori. Je vais simplement faire de mon mieux et voir ce qui arrive », a-t-il commenté.

Cependant, sachez que Shapo ne se contentera pas d’être un figurant.

« Je pense que je joue du très bon tennis et que j’ai une occasion de lui rendre la tâche difficile. Peut-être même de gagner », a-t-il ajouté.

Le duel entre Shapo et Djokovic est le troisième à l’horaire, mais pas avant 22 h 30, heure du Québec.

MILOS AUSSI DE RETOUR

Milos Raonic, 16e tête de série, sera aussi en action ce soir.

Après avoir indiqué la sortie à deux joueurs redoutables, Nick Kyrgios et Stanislas Wawrinka, la pression devrait être un peu moindre pour Milos qui croisera le fer avec le Français Pierre-Hugues Herbert, 55e mondial.

Comme il a mis quatre heures — et quatre jeux décisifs — pour se départir du champion 2014 des Internationaux d’Australie, on pourrait se soucier de son corps historiquement fragile, mais pas en ce moment.

Chose certaine, son bras n’a rien perdu de sa puissance, comme en témoignent ses 39 aces contre « Stan the Man ».

En réponse aux amis de tennis de Granby et de la région, le cousin Herbert est le même qui a fait un détour par chez vous l’été dernier pour participer au Challenge Banque Nationale, où il avait cédé au deuxième tour.

Et comme l’horaire reste LA grande question, l’affrontement de Milos est le troisième de la journée sur le court Melbourne, soit vers 20 h 30 au Québec.

VOILÀ LEYLAH

C’est aujourd’hui que s’amorce le volet junior des Internationaux d’Australie, et la Lavalloise Leylah Annie Fernandez sera en action dès le jour un.

Quatrième tête de série, la gauchère de 16 ans se mesurera à l’Américaine Kyie Collins, 72e au classement junior de l’ITF. Cette rencontre sera la quatrième sur le court 22.

Si vous n’avez pu nous suivre cette semaine, Leylah a disputé la finale des Internationaux Traralgon, mercredi. C’est la Danoise Clara Tauson, favorite de l’épreuve et championne de Repentigny, qui l’a freinée.

FRANÇOISE EN QUART DE FINALE

Mentionnons également que Françoise Abanda prendra part aux quarts de finale du tournoi ITF de Daytona Beach doté d’une bourse de 25 000 $.

(Photo : Getty Images)