• EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   Passer les fêtes ici avant de devenir numéro un… du monde

Passer les fêtes ici avant de devenir numéro un… du monde

18 Déc 2017
written by: Mario Brisebois
written by: Mario Brisebois

En préparation pour 2018, l’élite du tennis a déserté le Centre national de Montréal pour aller en Floride, et plus loin encore comme dans le cas de Félix Auger-Aliassime qui a été invité à Dubaï par Roger Federer.

Pourtant, il y a trente-cinq ans cette année, c’était l’inverse. Un jeune Tchèque de 21 ans, que vous connaissez parce qu’il allait vite devenir et demeurer numéro un, avait choisi le Tennis 13 comme base d’entrainement pendant les Fêtes.

Son nom : Ivan Lendl, reçu comme un roi par Roger Raymond, alors populaire pro en chef et plus encore au club lavallois, et Réjean Genois, ambassadeur de l’endroit.

Pourquoi Laval au lieu de Miami, Phoenix ou Los Angeles ?

Il y avait une affaire légale dans la décision et on laisse Réjean raconter :

« En attente de sa citoyenneté américaine, Ivan ne pouvait excéder un certain nombre de jours aux États-Unis afin de ne pas compromettre son dossier. Comme il avait un ami tchèque ici, Chuck Novotny, il avait opté pour Montréal », explique-t-il.

Roger et Réjean sont unanimes. Il ne faut jamais se fier aux apparences.

 

« Le souvenir que je conserve est que malgré l’image (sévère été austère) qu’il projetait, Ivan est une personne simple et même chaleureuse », affirme Roger.

« Oubliez l’idée qu’on pouvait se faire des gens qui arrivaient du rideau de fer. Ivan avait même un très bon sens de l’humour », ajoute-t-il.

Jeune journaliste, j’étais là lors des cinq ou six matchs entre Lendl et Genois. Sachez que ça « tapait ».

D’autres gens venaient voir l’as de la raquette maintenant âgé de 57 ans.

« Je me souviens d’un jeune garçon de neuf ans qui était venu demander une photo ou une signature et peut-être les deux : Sébastien Lareau », spécifie Réjean.

Même Gilles Terroux, mon patron de l’époque au Journal de Montréal, avait fait une visite au 13 sur son heure du diner, comme tant d’autres amateurs.

Grand amateur de hockey, Ivan était allé voir le Canadien dans le vieux Forum. Sa tentative en ski de fond à l’Auberge Far Hills, à Morin-Heights, en jeans par grand froid, avait toutefois été moins heureuse.

Mais là où Ivan Lendl, gagnant de 94 tournois dont quatre à Montréal, est surtout allé après les Fêtes, c’est au sommet de son art.

« J’ai fait la vérification pour être certain. Une semaine après, il avait gagné le tournoi de Chicago et en février, il était le numéro un du monde », stipule Réjean Genois.

TOUS BIENTÔT DE RETOUR

 

Toujours dans la rubrique des activités des Fêtes, les grands blessés de 2017 Djoko, Stan Wawrinka et Milos Raonic en profiteront tous pour reprendre la compétition.

Ils sont du nombre des inscrits au tournoi d’Abu Dhabi du 28 au 30 décembre.

Rafa, qui a passé ses vacances aux Bahamas pour jouer au golf et assister au retour de Tiger Woods, y sera la première tête de série.

Deux autres éclopés, Andy Murray et Kei Nishikori, ont aussi repris l’entrainement.

SERENA EST LA BIENVENUE…

Numéro un mondiale, Simona Halep a le mérite de faire passer son sport avant sa gloire personnelle lorsqu’elle commente le retour de la nouvelle maman Serena Williams aussi tôt qu’au premier Grand Chelem de la saison à Melbourne, dans un mois.

« C’est vrai, le fait qu’elle (Serena) ne joue pas a permis à d’autres de prendre la première place, les tournois étant plus ouverts, sans doute », admet à L’Équipe la championne de la Coupe Rogers à Montréal en 2016.

« Mais elle manque au tennis. Je l’admire beaucoup d’avoir toujours la même envie de jouer », enchaine-t-elle avec une franchise qui témoigne de la vérité à la WTA.

Un rappel : Simona est du nombre des neuf des onze premières raquettes ayant déjà inscrit Montréal à leur calendrier, du 3 au 12 août 2018.

VIVE LES VACANCES !

Les temps ont bien changé.

Les photos des réseaux sociaux après que la France eut battu la Belgique en finale de la Coupe Davis montrent David Coffin (fiche de 2-0 dans la défaite), Jo-Wilfried Tsonga, Lucas Pouille et le joueur de double Pierre-Hugues Herbert, de même que les fiancées, tous partis ensemble en vacances dans les Maldives.

Autre temps, autre réalité. Jamais au grand jamais on aurait vu ni même pensé voir Jimmy Connors et John McEnroe partir ensemble.