fbpx
EN FR
Home   Nouvelles   Les acteurs dans l’ombre – Pierre Messier, médecin

Les acteurs dans l’ombre – Pierre Messier, médecin

17 Avr 2019
written by: Tennis Canada
written by: Tennis Canada

On a souvent l’impression qu’une équipe de la Fed Cup est constituée de quatre joueuses et d’un capitaine. Ce sont eux que l’on voit à l’œuvre sur le terrain, ce sont eux que l’on voit sur les affiches promotionnelles et aussi dans les différentes conférences de presse. Mais en réalité, l’équipe s’étend bien au-delà des joueuses et de leur capitaine. C’est toute une armée qui travaille d’arrache-pied à l’arrière-scène. En effet, l’équipe canadienne de la Fed Cup peut aussi compter sur l’appui d’un entraîneur (Nathalie Tauziat), d’un préparateur physique (Clément Golliet), un médecin (Pierre Messier), deux physiothérapeutes (Carmine Felice et Larysa Krawec), un partenaire d’entraînement (Hugo Di Feo) et un gérant (André Barette). Et ils n’ont tous qu’un seul but : exercer leur expertise afin que les joueurs soient au sommet de leur art lorsque le week-end s’amorcera.

Au fil des prochaines rencontres, nous vous présenterons ces acteurs dans l’ombre afin de vous aider à mieux connaître les différents rôles de cette équipe de soutien.

Pierre Messier – médecin

Le Montréalais Pierre Messier est le médecin de l’équipe canadienne de la Fed Cup depuis cinq ans, mais pour lui, cela semble une éternité. Il est actuellement urgentologue et est également diplômé en médecine sportive.

« Je fais beaucoup de sport, d’où mon intérêt pour la médecine sportive. Mon oncle était également urgentologue et s’occupait aussi de médecine sportive. Je voulais suivre ses traces. Quand tu suis une équipe, il est utile d’avoir une formation dans les deux domaines. Tu as l’expertise nécessaire pour faire face à une multitude de situations. »

Dans le cadre d’une rencontre de la Fed Cup, il commence la semaine en s’asseyant avec chaque joueuse pour s’assurer qu’il est au courant de toute blessure ou de tout changement à leur santé. Au fil des ans, il a appris à bien connaître la plupart des joueuses. Il y a des rencontres qui l’ont occupé plus que d’autres, car parfois les joueuses ont des blessures persistantes ou se blessent pendant un match et d’autres fois, sa semaine est moins mouvementée.

Toutefois, pour lui, son rôle au sein de l’équipe ne se limite pas à celui de médecin. Sans nécessairement avoir toute la formation en psychologie et en nutrition, il essaie d’aider les joueuses dans plusieurs aspects afin d’optimiser leurs performances. Son objectif est de créer un environnement positif dans un sport qui est souvent individuel et mentalement éprouvant.

« Il s’agit de participer à l’ambiance d’équipe, dans toutes ses composantes. Je suis médecin de profession, mais surtout membre de l’équipe de soutien de ces athlètes. Nous faisons tout ce qu’il faut pour que leur expérience soit positive. La blague qui revient le plus souvent est que je suis un chasseur de balles professionnel durant la semaine. »

En plus de travailler à l’urgence de l’hôpital de la Cité-de-la-santé, de suivre l’équipe canadienne de la Fed Cup, d’enseigner et d’être l’un des médecins du personnel des Canadiens de Montréal, Pierre est également un excellent joueur de ballon sur glace. Il y a quelques jours, son équipe a remporté les championnats canadiens.

Bien qu’il ait beaucoup de pain sur la planche, Pierre continue d’aimer chaque moment au sein de l’équipe de la Fed Cup.