Paramount Event Space | 10 août 2022 – 12 h à 17 h 30 HAE

adresse: 222 Rowntree Dairy Rd, Woodbridge, ON L4L 9T2

De nos jours, plus que jamais, il est essentiel de cultiver l’égalité des chances pour les participants à tous les niveaux du sport. Le sport est un puissant vecteur de changement social. Le sport rassemble des personnes de tous horizons et d’expériences variées et nous unit à travers les hauts et les bas du parcours sportif d’un athlète.

Le 10 août, la première conférence HORS PAIR sur l’égalité des genres dans le sport célébrera les femmes dans le sport, défendra l’égalité et invitera des défenseurs et des amis de la cause de partout au Canada et du monde entier à se rassembler pour montrer leur engagement envers l’avancement des femmes et des jeunes filles à tous les niveaux du sport, amateur ou professionnel.

Au cours de cette activité, nous aurons le plaisir d’assister au discours principal prononcé par Billie Jean King, légende du tennis et pionnière de l’égalité des genres dans le sport.

L’Omnium Banque Nationale, un tournoi de Tennis Canada, est l’épreuve de tennis d’une semaine la plus courue du monde. Une occasion en or pour organiser une conférence de leaders, de défenseurs et d’amis de la cause issus d’horizons et d’industries différents pour discuter, réseauter et créer un changement significatif pour l’égalité des genres, la diversité et l’inclusion dans le sport. C’est un moment important où l’avancement ne peut venir que de la création de parcours inclusifs qui autonomisent et encouragent les femmes et les jeunes filles à atteindre leur plein potentiel.

ACHETEZ VOTRE BILLETS DÈS MAINTENANT !

Que comprend votre billet ?

• Billet d’entrée pour la conférence
• Participation au discours principal de Billie Jean King, pionnière de l’égalité des genres dans le sport
• Occasions de réseautage
• Déjeuner gastronomique et bar ouvert
• Activité de réseautage avec vins et fromages après les allocutions
• * En prime : billets à prix réduit dans la partie inférieure du stade pour assister au match de 19 h du volet féminin de l’Omnium Banque Nationale


JOIGNEZ-VOUS À NOS PARTICIPANTES À LA CONFÉRENCE

Billie Jean King

Désignée comme l’un des « 100 Américains les plus importants du XXe siècle » par le magazine Life et récipiendaire de la Presidential Medal of Freedom en 2009, Billie Jean King est la fondatrice de la Billie Jean King Leadership Initiative, de la Women’s Tennis Association et de la Women’s Sports Foundation. Elle est également propriétaire d’une partie du groupe composé des Dodgers de Los Angeles, du Angel City FC et des Freedoms de Philadelphie. Au cours de son illustre carrière au tennis, Billie Jean a remporté 39 titres de simple, de double féminin et de double mixte en tournois du Grand Chelem, dont un nombre record de 20 couronnes à Wimbledon. Sa victoire historique aux dépens de Bobby Riggs lors de la « Battle of the Sexes » de 1973 représente l’un des plus grands moments de l’histoire du sport. En septembre 2020, la Fed Cup, la coupe du monde du tennis féminin, a été rebaptisée « Billie Jean King Cup » en son honneur. C’est la première fois qu’une compétition internationale sportive annuelle par équipe prend le nom d’une femme. En 2006, le National Tennis Center, où se déroulent les Internationaux des États-Unis, a été rebaptisé le USTA Billie Jean King National Tennis Center en l’honneur de ses réalisations sur le terrain et en dehors des courts. En 2017, Fox Searchlight a sorti le film acclamé par la critique, Battle of the Sexes, qui dépeint l’impact culturel et social de ce match révolutionnaire. En 2018, Billie Jean a reçu un Lifetime Achievement Award dans le cadre des prestigieux BBC Sports Personality of the Year Awards. En 2019, ses racines profondes du sud de la Californie sont reconnues avec l’ouverture de la bibliothèque principale Billie Jean King dans sa ville natale de Long Beach, en Californie. En 2020, elle a été honorée avec la sortie de la poupée Barbie Billie Jean King, qui fait partie de la série Inspiring Women de Mattel, et en 2021, elle a reçu le Laureus Lifetime Achievement Award ainsi que le Sports Illustrated Muhammad Ali Legacy Award. Billie Jean siège au conseil d’administration de la Women’s Sports Foundation et est aussi ambassadrice mondiale pour adidas. De plus, elle est une ancienne membre du conseil d’administration de la Elton John AIDS Foundation ainsi qu’une ancienne membre du President’s Council on Fitness, Sports and Nutrition. Ses mémoires, ALL IN : An Autobiography, ont été publiées par Knopf en août 2021.

Ancienne numéro un mondiale au tennis et militante de l’égalité des genres dans le sport

Psychothérapeute agréée, clinicienne en santé mentale avec les Raptors de Toronto

Jhanelle est psychothérapeute agréée par l’Ordre des psychothérapeutes autorisés de l’Ontario (OPAO), clinicienne de soutien en santé mentale pour les Raptors de Toronto et directrice clinique d’un cabinet privé situé à Toronto. Avec compassion et compréhension comme moto, Jhanelle travaille avec les gens pour identifier leurs forces, leur détermination et les outils et qui peuvent conduire à des changements positifs et durables.

Pilote canadienne de bobsleigh

Cynthia Appiah est une bobeuse canadienne de renom qui a remporté un Crystal Globe lors de la saison 2021-2022 de la Coupe du monde IBSF en tant que troisième meilleure pilote de monobob du monde. Bien qu’elle soit victime de racisme de temps à autre dans un sport où les pilotes noires sont rares, Cynthia a persévéré et cultive une vision positive et pleine d’espoir pour l’avenir. Appiah s’est dirigée vers le sport d’élite grâce à une initiative de sensibilisation de la Jays Care Foundation par laquelle les enfants des quartiers défavorisés de Toronto sont invités à apprendre à jouer au baseball dans un parc de la ville. Les parents de Cynthia sont originaires du Ghana et ont immigré au Canada. Elle est très fière de tout ce que sa famille a accompli. Elle n’a jamais laissé le fait de vivre dans un logement social de Toronto définir qui elle était, elle ou encore sa famille. Cynthia souhaite inspirer tous les enfants qui grandissent dans des circonstances difficiles à poursuivre leurs rêves, même lorsqu’ils semblent impossibles.

Vice-présidente des opérations du basketball des Raptors de Toronto

Teresa Resch s’est jointe aux Raptors pour la saison 2013-2014 en tant que directrice des opérations du basketball et du développement des joueurs. Elle a été promue au poste de vice-présidente des opérations du basketball en août 2015. Elle est responsable du personnel des opérations et assure le lien entre le basketball et les activités commerciales de l’équipe.

Thérèse a joué un rôle déterminant dans la supervision des plans du nouveau centre d’entraînement de l’équipe, l’OVO Athletic Centre, qui a ouvert ses portes en février 2016. Elle a également été une membre clé de l’équipe qui a lancé Raptors 905 — la filiale de la NBA G-League de Toronto — et elle a été également responsable de la transition des Raptors à Tampa pour la saison 2020-2021. Avant de se joindre aux Raptors, Thérèse a occupé le poste de responsable des opérations pour Ultimate Hoops National Basketball pour Life Time Fitness, dans lequel elle était responsable de la programmation de basketball dans 104 clubs aux États-Unis et au Canada. Elle revient à la NBA après avoir passé quatre ans au bureau de la ligue de la NBA de 2006 à 2011. Pendant son séjour à la NBA, elle a aidé le service des opérations internationales de basketball à organiser des camps de basketball sans frontières sur quatre continents et a joué un rôle déterminant dans la création du premier camp ouvert aux femmes. De plus, elle a aidé à maintenir et à développer les relations de la NBA avec le US Department of State’s Sports United program.

Dans le cadre de ses fonctions initiales au sein du service des opérations du basketball national de la NBA, Thérèse a supervisé la gestion de la programmation de la ligue et les activités parrainées par la ligue, soit le NBA All-Star Weekend, le NBA Draft et le NBA Draft Co mbine. Elle a obtenu son MBA en administration des sports de la St.Thomas University (en Floride) et une licence en communication d’entreprise de l’Augustana College (dans le Dakota du Sud) où elle a été nommée meilleure athlète de l’équipe de volleyball des Vikings. De plus, elle siège au conseil consultatif du bureau des programmes internationaux

Médaillée d’or olympique au soccer et ambassadrice pour la santé mentale

Stephanie a commencé sa carrière de joueuse professionnelle de soccer en 2009 après avoir obtenu son diplôme de l’Université du Connecticut, où elle a joué pendant quatre saisons. Elle a également joué pour le Piteå IF, le KIF Örebro ainsi que pour le Linköpings FC et le Rosengård FC dans le championnat de Suède, qui est le championnat féminin de soccer suédois de plus haut niveau. Stephanie a représenté le Canada à deux championnats du monde juniors, deux Jeux panaméricains, trois Coupes du monde et a été choisie comme remplaçante pour les Jeux olympiques d’été de 2008 de Pékin. Elle est l’une des trois gardiennes de but du Canada depuis 2008. En 2016, elle a aidé le Canada à remporter sa deuxième médaille de bronze olympique, à Rio. En 2020, elle a représenté le Canada aux Jeux olympiques de Tokyo, lors desquels elle a livré une performance incroyable du début à la fin. Stephanie a bloqué les deux derniers tirs de pénalité de la Suède pour permettre au Canada de monter sur la plus haute marche du podium ! Un moment historique pour le Canada et cette « ministre de la défense » honoraire.

Ancienne paralympienne canadienne de tennis en fauteuil roulant

Sarah Hunter est l’athlète canadienne de tennis en fauteuil roulant la plus prolifique. Après avoir subi une blessure à la moelle épinière en jouant au hockey en 1997, elle a participé aux Jeux paralympiques à deux reprises (Athènes et Pékin) et a terminé quatrième en double à Athènes. Elle a atteint un sommet en se hissant au deuxième rang du classement de la Fédération internationale de tennis (ITF) et a conservé sa place dans le Top 5 pendant une décennie. Elle a été championne canadienne du simple à 11 reprises ainsi que 6 fois championne canadienne du double. Elle a longtemps été une athlète du Programme national de l’élite et travaille présentement auprès de la prochaine génération de joueurs de tennis en fauteuil roulant de la Colombie-Britannique à titre d’entraîneur de niveau 3. Championne de la Super Series de l’ITF, elle a été nommée athlète de l’année par l’Association canadienne de sports en fauteuil roulant la BC Wheelchair Sports. Elle a également été présidente du conseil des athlètes de l’ITF, ambassadrice du Comité paralympique canadien, conférencière, et ancienne athlète de l’équipe nationale de crosse au champ

Présidente et cheffe de la direction des Grands Frères Grandes Sœurs de Toronto

Productrice d’idées, militante pour l’humanité et innovatrice sociale à l’esprit ouvert sur le monde, Leanne Nicolle a abandonné sa carrière de cadre en marketing dans le secteur privé pour consacrer sa vie à aider les jeunes filles du monde entier et à soutenir des initiatives ayant un impact social. Passionnée par le développement humain, Leanne a travaillé pour le programme social de l’UNICEF, Plan International Canada et a fondé girl !mpact. Elle a poursuivi son parcours dans l’espace social en tant que directrice générale de la Fondation olympique canadienne. Elle a joué un rôle déterminant dans la création de programmes visant à accroître l’accessibilité au sport de haut niveau pour les membres des communautés marginalisées. Le programme dans lequel elle est le plus investie, le Camp des recrues RBC, sert de plateforme pour recruter les meilleures athlètes du Canada pour la filière haute performance. Actuellement, Leanne est présidente et cheffe de la direction des Grands Frères Grandes Sœurs de Toronto, un poste dans lequel elle s’épanouit pleinement dans son rôle de leader et de mentore. C’est une organisation entièrement dédiée à offrir aux enfants et aux jeunes les moyens d’atteindre leur plein potentiel et de briser le cycle de la pauvreté grâce à des liens intergénérationnels. Elle est aussi mentore principale en résidence à l’Université métropolitaine de Toronto, apportant son expertise et son expérience en leadership inclusif, éthique, valeurs, et sur les femmes et le leadership au programme de MBA de la Ted Rogers School of Management.

PDG de Femmes et sport au Canada

Allison Sandmeyer-Graves est la PDG de Femmes et sport au Canada, un organisme national à but non lucratif qui est la voix et l’autorité principale en matière de femmes et de sport au Canada. L’organisation s’efforce de créer un changement systémique qui fait croître en permanence l’équité et l’inclusion pour toutes les jeunes filles et les femmes dans tous les échelons et les secteurs du sport. Femmes et sport au Canada s’est particulièrement engagés à accroître le niveau de rétention des jeunes filles dans le sport et la présence des femmes dans des rôles de leadership, ainsi qu’à améliorer les politiques et les conditions d’investissement pour que les sports féminins se multiplient et se développent. Dans la poursuite de ces objectifs, Allison travaille en étroite collaboration avec des chercheurs, des dirigeants gouvernementaux, des administrateurs sportifs, des médias et d’autres dirigeants d’entreprises et d’organismes à but non lucratif partout au Canada afin de favoriser l’apprentissage et l’action. Elle apporte à ce poste plus de 15 ans d’expérience en leadership dans le domaine social dans le cadre d’une carrière orientée vers la mobilisation de changements durables à grande échelle. Allison est motivée par le pouvoir du sport et croit qu’un sport inclusif et équitable contribuera à faire progresser les femmes dans toutes les sphères de la société.

Présidente de la Women’s Tennis Association

Micky a été nommée présidente de la WTA en octobre 2015. Elle fait profiter l’organisation de près de trois décennies d’expertise dans le domaine du sport et du divertissement, au cours desquelles elle a joué un rôle important dans le renforcement de l’empreinte géographique et de la valeur commerciale du tennis féminin. Au cours de son mandat, elle a propulsé la croissance dans tous les aspects des activités de tennis, qu’il s’agisse des athlètes, des tournois, des ventes de commandites ou des services de consultation en menant diverses campagnes conçues pour promouvoir les femmes et les athlètes féminines. À la sortie de la pandémie de COVID-19, Micky a lancé de nouvelles initiatives pour accélérer les investissements commerciaux de la WTA, notamment la plus importante commandite en titre de l’histoire de la WTA, de nouveaux partenariats en matière de santé mentale et d’objets personnels connectés, et l’accueil du premier opérateur de jeux autorisé par la WTA.

Plaidant pour l’avenir du sport, elle a assuré un leadership stratégique solide en dirigeant les accords de diffusion, de diffusion en continu et d’actifs de données de la WTA, ainsi qu’en menant des collaborations sans précédent avec l’ATP en faveur d’une expérience plus unifiée pour les amateurs de tennis. Ces étapes récentes comprennent une refonte complète de la WTA, le lancement d’une équipe marketing conjointe avec l’ATP, le lancement d’une application de tennis en direct commune et un partenariat innovant sur les droits des données.

Avant de devenir présidente, Micky a grandement contribué au sport pendant 11 ans en tant que membre du conseil d’administration de la WTA et 27 ans à titre de dirigeante du tennis chez Octagon. Avant de se joindre à Octagon, Micky avait commencé sa carrière sportive dans les communications pour le Men’s International Professional Tennis Council, prédécesseur de l’ATP World Tour.

Née en Hollande, Micky a obtenu un baccalauréat en sciences politiques de l’American University of Paris et une maîtrise en linguistique appliquée de l’University of Delaware.

En 2020, elle a été nommée l’une des « femmes les plus influentes du sport » par ADWEEK en et 2018, un « Game Changer : Women in Sports Business » par le Sports Business Journal en 2012. En 2009, elle a été reconnue par le Washington Business Journal comme l’une de leurs lauréates du « Women Who Mean Business » et a reçu le prix Warsaw-Thurston du University of Oregon College of Business en 2012. Elle a vécu dans neuf pays d’Amérique du Sud, d’Amérique centrale, d’Europe, d’Afrique ainsi qu’aux États-Unis, et parle couramment le néerlandais, l’espagnol, le français, l’allemand et l’anglais. Elle est mère de trois enfants, Charlotte, Trevor et Juliette.

ACHETEZ MAINTENANT POUR VOUS JOINDRE À NOUS !


PARTENAIRES