fbpx
  • EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   Même « Hockey Night in Canada » donne dans le tennis

Même « Hockey Night in Canada » donne dans le tennis

27 Mar 2019
written by: Mario Brisebois
written by: Mario Brisebois

Quand on dit que le tennis est partout ces temps-ci, cela comprend samedi soir dernier alors que Hockey Night in Canada présentait une vidéo de Sportsnet mettant en vedette Bianca Andreescu.

On ne parle pas ici d’un message de félicitations de style clin d’œil, mais d’une présentation élaborée d’une minute et 55 secondes, quand même.

Dans un montage très fignolé, la chaîne sportive a regroupé plein de scènes de la finale d’Indian Wells de Bianca. Les séquences sont entrecoupées d’images de Carey Price, PK, Austin Matthews et autres étoiles en action.

Sur fond de musique classique, Bianca fait l’apologie de la détermination et de la persévérance. Devenue une pièce d’anthologie, la visite de Sylvain Bruneau sur le terrain pour transmettre un message de motivation à sa joueuse fait bien sûr partie du contenu.

Disons que le moment ne peut être mieux choisi avec le nombre d’équipes en mode survie pour une place dans les séries.

Le tennis dépasse vraiment son territoire.


Samedi matin, Eugène Lapierre était invité à l’émission de Joël Le Bigot (Radio-Canada) pour expliquer ce tourbillon de succès de la jeunesse, notamment ceux de Félix Auger-Aliassime et de Bianca, 18 ans, de Denis Shapovalov, 19 ans, et de Milos Roanic (28) qui n’est pas un vieux, quand même.

Dimanche, c’était au tour de Sylvain (Bruneau) d’être en vedette dans La Presse à titre de personnalité de la semaine.

Durant toute la fin de semaine, les résultats de Miami ont fait les manchettes et pas seulement à RDS et à TVA, mais aussi dans les bulletins d’informations générales comme quoi, oui, Tennis Canada est partout.

Il ne manque que « La Voix », direz-vous ? Ne riez pas. En plus d’être un artiste de la raquette, il joue du piano, vous saurez.  

DÉMÊLONS LES DROITS

Photo : Mauricio Paiz

Oh-la-la-la-la-la ! S’il y avait quelque chose de compliqué au tennis, c’était bien de pouvoir regarder les rencontres de Bianca à Miami.

Si tout est clair chez les gars avec l’ATP qui a conclu une solide entente avec RDS et TSN, tout se complique du côté des filles, la WTA ayant cédé les droits canadiens à DAZN.

DAZN diffuse plus de 8000 événements annuellement dans le monde et il faut aller en mode « streaming » ou en ligne avec abonnement payant.

À Toronto, les amateurs sont en beau fusil de ne pouvoir suivre leur « darling ». Ici aussi, on aime beaucoup Bianca.

TVA Sports a une entente avec la WTA et la bonne nouvelle est qu’après le baseball à Montréal avec la retransmission des matchs pré-saison Brewers-Blue Jays lundi et mardi, la chaîne spécialisée va transiter au tennis à compter des quarts de finale jusqu’au match de championnat.

Hélas, c’est terminé pour Bianca, son épaule ayant lâché après 33 victoires contre seulement quatre défaites, mais il y aura une suite, c’est certain !

KERBER PLUS ÉMOTIVE QUE MÉCHANTE

Pas de doute que la deuxième question la plus demandée au tennis chez les filles — après leur absence à la télé – consiste à savoir quoi penser des propos d’Angelique Kerber, qui a qualifié Bianca de « drama queen ».

Même si cela n’est pas très gentil, cela peut survenir lorsqu’une ex-numéro un et triple titulaire de Grands Chelems se fait éliminer deux fois en sept jours par une jeunesse de 18 ans.

L’Allemande s’est toutefois adoucie. Elle a depuis félicité Bianca sur les réseaux sociaux.

Une autre affaire est que Bianca, qui a multiplié les demandes d’assistance médicale, a également son p’tit caractère, ce qui est tout sauf un défaut au tennis.

À la défense des deux joueuses, admettons que ce genre d’incident survient moins souvent lorsque les organisateurs comme ceux de Miami n’entreprennent pas à 23 h 30 un match qui ne finira pas avant 1 h 30.

Photo : Mauricio Paiz

BNP PARIBAS QUITTE LA COUPE DAVIS, MAIS PAS LE TENNIS

Après 17 ans de partenariat avec la Coupe Davis, BNP Paribas ne renouvellera pas sa commandite.

Cela dit, l’institution financière conserve ses liens avec la Fédération internationale de tennis en poursuivant son association avec la Fed Cup, les tournois juniors, les athlètes en fauteuil roulant et les conférences de formation pour les entraîneurs.

On parle ici de plus de 1000 événements chaque année, ce qui demeure énorme.

SAVIEZ-VOUS QUE…

Bien qu’elle ne reviendra possiblement pas au jeu avant la Fed Cup les 20 et 21 avril en République tchèque, Bianca Andreescu ne devrait pas céder sa place au Top 25, car elle n’a que 30 points sur son total de 1930 à défendre au mois d’avril.

À la suite de sa sixième victoire mardi devant le 19e mondial Nikoloz Basilashvili, Félix Auger-Aliassime devient le premier qualifié à atteindre les quarts de finale à Miami depuis Guillermo Canas en 2007.

 

*Photo en vedette : Arash Madani