Photo: Martin Sidorjak

Tous ceux qui sont passés par le bureau de Tennis Canada au Sobeys Stadium de Toronto ont remarqué la ligne du temps qui orne les murs du couloir. On ne peut pas la manquer.

Ces moments de l’histoire du tennis canadien sont un rappel quotidien des formidables joueurs, entraîneurs et bâtisseurs de notre sport qui nous ont précédés. Chaque matin, je passe devant ces images en parcourant la courte distance qui sépare la réception de mon bureau et je ne peux m’empêcher de me remémorer les moments incroyables qui ont marqué le tennis canadien. La trame narrative comprend des membres du Temple de la renommée comme Carling Bassett, Lorne Main et bien d’autres, ainsi que de futurs membres comme Milos Raonic et Stacey Allaster.

Nos succès les plus marquants datent bien sûr de ces dernières années : les triomphes de Bianca Andreescu à l’Omnium Banque Nationale, à Indian Wells et aux Internationaux des États-Unis en 2019 ; la percée de Leylah Annie Fernandez aux Internationaux des États-Unis de 2021 lorsqu’elle a enchaîné six victoires avant de subir une défaite crève-cœur en finale, et plus récemment, la consécration d’Équipe Canada présentée par Sobeys lors de la finale 2022 de la Coupe Davis.  

Photo: Martin Sidorjak

Le Canada connaît également beaucoup de succès chez les juniors avec des joueuses comme Victoria Mboko, qui a remporté son premier titre professionnel cette année au Challenger de Saskatoon en plus de ses trois trophées de double chez les juniors avec sa compatriote Kayla Cross – sans oublier leur participation à la finale du double junior des Internationaux d’Australie et de Wimbledon.

Tous ces souvenirs, et plusieurs autres, sont gravés dans ma mémoire et dans celle des amateurs de tennis canadiens, à titre de moments marquants de notre parcours vers la réalisation de notre vision collective d’être un chef de file mondial au tennis. Mais qu’en est-il de l’avenir ? Quelles sont les ambitions pour le tennis canadien et comment pouvons-nous les réaliser ?

C’est une grande question, mais seulement parce que nous avons de grandes ambitions. L’époque où les Canadiens rêvaient de faire partie du Top 100 est révolue. Aujourd’hui, ce n’est qu’une étape sur la voie d’un objectif beaucoup plus audacieux, comme le Top 10 ou, pourquoi pas, le premier rang mondial 1 ?

Il ne fait aucun doute que les succès de nos athlètes sont le fruit de leur travail acharné, de leur dévouement et de leurs sacrifices. Félix n’aurait pas remporté trois titres consécutifs et ne se serait pas qualifié pour les prestigieuses Finales de l’ATP sans sa remarquable persévérance. Les équipes canadiennes de la Coupe Billie Jean King et de la Coupe Davis n’auraient pas participé à leurs finales respectives dans la formidable motivation des joueuses et des joueurs. Sans sa détermination et l’immense talent qu’elle a exploité sans relâche, Bianca n’aurait pas conquis tous ces titres en 2019.

Mais il y a un autre ingrédient important et secret. Ce quelque chose de spécial à propos de notre pays qui procure un avantage au tennis canadien. Un avantage qui, selon nous, permettra de remporter plus de titres de tournois du Grand Chelem et plus de médailles d’or. Un avantage qui permettra aux joueurs récréatifs et aux amateurs de vivre des expériences de tennis plus positives, tout en favorisant la croissance, le développement et la promotion du tennis au Canada.  

Cet avantage est renforcé par des programmes de développement de l’élite de premier ordre offerts par le Centre national de tennis présenté par Rogers de Tennis Canada à Montréal, qui est soutenu par les programmes juniors régionaux à Toronto et à Vancouver, ainsi que par l’excellent travail des Centres de développement du tennis (CDT), les associations provinciales de tennis et les entraîneurs personnels. Ensemble, nous sommes beaucoup plus forts, et c’est pour cela que nous devons unir nos efforts en tant qu’Équipe Canada.

Photo: Peter Power / Tennis Canada

Récemment, vous avez appris l’ouverture officielle de terrains intérieurs à Markham, Hamilton et Calgary grâce au Programme de courts publics intérieurs présenté par Rogers. Ces projets permettront à des milliers de Canadiens de ces collectivités d’avoir accès au tennis 12 mois par année. Nous avons également inauguré nos premiers terrains revitalisés grâce au programme À nous le terrain Banque Nationale à Brampton. Ces initiatives, ainsi que les efforts que nous déployons pour que les jeunes aient accès à des raquettes et à des terrains appropriés pour leur taille ainsi qu’à des entraîneurs certifiés et formés en matière de sport sécuritaire, visent à donner un avantage au tennis canadien, tout comme l’accent que nous mettons sur l’équité, la diversité et l’inclusion par le biais de notre programme sur l’équité des genres.  

Chacun de ces programmes, qui touchent la haute performance, le développement et la formation des entraîneurs, le tennis en fauteuil roulant, le tennis communautaire et la structure de compétition, n’est rien sans un dénominateur commun : vous. Vous pouvez contribuer à les faire progresser afin de stimuler les athlètes canadiens de demain — de tous âges, de toutes origines et de tous niveaux d’habiletés — pour qu’ils connaissent de plus grands succès.

Pourquoi votre soutien est-il plus important que jamais en 2022 ?

Au fil des ans, votre généreux soutien envers nos initiatives nous a permis de garder l’avantage au Canada. Aujourd’hui, sans votre contribution, nous ne pourrons pas réaliser nos ambitions collectives de demain, et les joueurs canadiens ne bénéficieront pas des mêmes avantages que Bianca, Milos et Félix ont eus durant leur parcours vers le sommet.  

Au moment où j’écris ces lignes, nous sommes en train de finaliser un nouveau plan stratégique qui mettra l’organisation sur la voie du succès permanent du tennis canadien avec de nouveaux objectifs ambitieux. Ce plan stratégique, que nous rendrons public en 2023 après l’approbation finale du conseil d’administration, comprend six piliers : placer la barre plus haute en matière de victoires ; favoriser un tennis équitable, inclusif et sécuritaire ; accélérer le renforcement des capacités ; suralimenter le moteur (Omnium Banque Nationale) ; devenir une organisation axée sur le numérique et générer des revenus complémentaires.

En faisant un don à Tennis Canada, vous contribuez directement à ces initiatives essentielles qui prendront de l’ampleur au fil des ans et qui ont comme but d’accroître la participation et l’engagement dans notre sport, surtout chez les jeunes, et d’aider à développer la prochaine génération de vedette du tennis canadien, des programmes de masse à ceux de l’élite rendus possibles grâce aux contributions de nombreux partenaires fournisseurs.  

L’élan que connaît le tennis canadien est le fruit d’un effort collectif des joueurs, des entraîneurs, des officiels, des administrateurs, des amateurs et, bien sûr, des bénévoles. Profitons de cette énergie et poursuivons sur cette lancée. Faisons de nos ambitions une réalité, ensemble, en tant que collectivité. Let’s make our ambitions a reality together, as a collective.

Nous avons hâte de voir ce que la prochaine génération de joueurs canadiens peut accomplir, qu’il s’agisse de remporter des tournois du Grand Chelem ou de gagner sur les terrains municipaux de leur quartier. S’il vous plaît, faites un don aujourd’hui et rendons leurs rêves réalisables.

Michael Downey
Président et chef de la direction
Tennis Canada

Tags