fbpx
EN FR
Home   Nouvelles   Rafael Nadal a raison de Denis Shapovalov, le Canada s’incline 2-0 contre l’Espagne en finale de la Coupe Davis

Rafael Nadal a raison de Denis Shapovalov, le Canada s’incline 2-0 contre l’Espagne en finale de la Coupe Davis

24 Nov 2019
written by: Tennis Canada
written by: Tennis Canada

Quel effort ! Quelle semaine ! Quelle équipe !

Elle ne reviendra pas à la maison avec le saladier d’argent, mais en accédant à la finale du tournoi vieux de 119 ans pour la première fois de son histoire, l’équipe canadienne BMW de la Coupe Davis sera assurément une source d’inspiration pour la prochaine génération de joueurs.

Les défaites de Félix Auger-Aliassime face à Roberto Bautista Agut (7-6[3], 6-3) et de Denis Shapovalov aux mains de Rafael Nadal (6-3, 7-6[7]) faisaient en sorte que l’Espagne mettait la main sur son sixième titre de la Coupe Davis, mais les Canadiens peuvent rentrer à la maison la tête haute.

Auger-Aliassime, qui occupe le 21e rang mondial, a été envoyé dans la mêlée pour la première fois cette semaine. Quant à Bautista Agut (9e), il effectuait un retour au sein de l’équipe après avoir pris quelques jours de congé à la suite du décès de son père.

La première manche a offert du jeu de très haute qualité, les deux rivaux remportant chacun leur service avant de se diriger vers un jeu décisif. Au service à 3-4, Auger-Aliassime a concédé un mini-bris, permettant ainsi à Bautista Agut de se forger deux balles de manche. L’Espagnol a profité de cet élan pour conclure la manche 7-3 sur une faute du Canadien.

Auger-Aliassime n’a pas bien amorcé le deuxième acte et a rapidement tiré de l’arrière 0-2. À sa troisième balle de bris lors de la première présence du Montréalais au service, Bautista Agut a exercé une forte pression, forçant l’adolescent à commettre une erreur. Auger-Aliassime s’est rapidement relevé pour marquer un bris à son tour — Hawkeye confirmant que son coup droit avait caressé la ligne de fond.

À ce moment-là, le momentum semblait être passé du côté du Canadien, mais Bautista Agut était bien décidé à reprendre son avance, ce qu’il a réussi dès le jeu suivant. Il n’avait alors besoin que de remporter son service pour sceller l’issue du duel.

Avant ce duel, Shapovalov possédait une fiche d’un gain et un revers contre Nadal. Le premier de ces duels avait eu lieu à la Coupe Rogers de Montréal, en 2017. L’adolescent avait alors ravi ses partisans en prenant la mesure du Majorquin en des comptes de 3-6, 6-4 et 7-6(4).

Aujourd’hui, Shapovalov s’est toutefois rapidement trouvé en déficit. Un coup de fond envoyé dans le filet, puis un coup droit trop large permettaient à Nadal de prendre une avance de 4-2, un avantage qu’il a conservé jusqu’à la fin de la première manche.

Le deuxième acte a été plus serré alors que Shapovalov parvenait à élever son niveau de jeu pour talonner le champion en titre des Internationaux des États-Unis. Cette manche a d’ailleurs offert un spectacle enlevant, les deux joueurs produisant des échanges incroyables en route vers le jeu décisif.

Shapovalov a pris les devants 2-0 lorsque la balle de Nadal a atterri à quelques millimètres de la ligne. Le numéro un mondial n’a toutefois pas perdu de temps pour niveler la marque et a repris l’avance sur une erreur du Canadien.

Un point plus tard, Nadal servait pour le match et le championnat, mais Shapovalov n’avait pas encore l’intention d’abdiquer, produisant un formidable passing du coup droit avant de gagner ses deux prochains services.

Cependant, la troisième balle de match a été chanceuse pour Nadal, qui, sur le service de Shapovalov, a effectué un magnifique retour en croisé que je jeune Canadien n’a pu que frapper dans le filet. Cette victoire de Nadal procurait à l’Espagne son sixième titre de la Coupe Davis, mais il ne fait aucun doute que l’équipe de Frank Dancevic sera très fière ce son extraordinaire parcours.