fbpx
  • EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   Coupe ATP : Le Canada menait pourtant dans chaque match

Coupe ATP : Le Canada menait pourtant dans chaque match

05 Jan 2020
written by: Mario Brisebois
written by: Mario Brisebois

À ceux qui demandent quelle est la différence entre la Coupe Davis et la Coupe ATP à part les six semaines d’intervalle entre les deux compétitions, la principale pour le Canada se situe au niveau des résultats.

Après avoir battu l’Australie 2-1 à Madrid lors des quarts de finale le 21 novembre, le Canada s’est incliné 3-0 dimanche à Brisbane devant la même équipe australienne.

Ce n’est surtout pas que Denis Shapovalov et Félix Auger-Aliassime n’ont pas eu leurs chances et force est d’admettre que l’opportunisme n’était pas au rendez-vous.

Le Canada a mené dans chacun de ses trois matchs avant de se faire remonter.

SHAPO SEMBLAIT PARTI POUR LA VICTOIRE 

Dans la bataille entre les vingt ans, Shapo a profité d’une avance d’une manche et un bris.

« Je pensais avoir les choses en main », de reconnaître le 15e mondial qui menait 7-6(6) et 4-2 avant de céder 4-6 et 3-6 face au 20e Alex De Minaur et la foule très partisane remplissant le Stade Pat Rafter.

Shapo a perdu six jeux de suite à 4-2.

« Je n’ai pas tant mal fait que cela. J’ai juste commis une couple de petites erreurs. Il ne m’a rien donné par la suite », d’ajouter le Canadien.

FÉLIX CASSE À SON TOUR

En lever de rideau, Félix a amorcé la rencontre contre John Millam, en remplacement de Nick Kyrgios, que l’on dit blessé.

Le 21e mondial aussi a connu un début sur les chapeaux de roue à 3-1.

« Je savais que Félix est capable de frapper fort », a mentionné Millman au sujet du départ canon de son jeune rival de 19 ans.

Le vétéran de 30 ans, qui occupe le 48e rang et qui évoluait devant les partisans de sa ville natale, a remporté onze des quatorze jeux suivants et conséquemment le duel en des comptes de 6-4 et 6-2.

Félix, qui avait vaincu Millman sur la terre battue à Lyon l’an dernier, a sans aucun doute connu de meilleures sorties. En effet, il a commis 42 fautes directes comparativement à 16 seulement pour Millman.

MÊME SCÉNARIO EN DOUBLE  

Jamais deux sans trois. Le Canada était aussi en position de commande en double.

Félix et Adil Shamasdin, en substitution à Shapo, ont gagné la manche initiale 6-3 avant de concéder la suivante et le super jeu décisif 6-7(3) et 8-10 devant Chris Guccione, vainqueur dans la spécialité au Challenger Banque Nationale de Drummondville en 2015, et John Peers.

QUE SERA LA SUITE ?

En vertu de cette victoire, l’Australie est assurée de finir première du Groupe F et de faire partie des huit pays se qualifiant pour les quarts de finale à Sydney.

Le Canada doit absolument vaincre l’Allemagne et le 7e mondial Alexander Zverev lundi soir et se croiser les doigts en espérant être des deux nations repêchées à titre de meilleures deuxièmes pour accéder aux quarts qui mèneront à la finale dimanche prochain

LE PREMIER GRAND CHELEM AFFECTÉ ?

Président de l’association des joueurs, Novak Djokovic est concerné de la qualité de l’air avec les feux en Australie. Il craint un enjeu pour la santé et n’écarte pas la possibilité de reporter le premier Grand Chelem qui sera disputé à Melbourne à compter du 20, ce qui viendra vite.

Il est surprenant qu’on n’ait pas commencé à en jaser avant…

NUMÉRO UN DE LA GÉNÉROSITÉ AUSSI 

La solidarité du tennis prend de l’ampleur et la numéro un mondiale, l’Australienne Ashleigh Barty, annonce qu’elle remettra à la Croix-Rouge la totalité de la bourse qu’elle recevra à Brisbane cette semaine.

DES NOUVELLES DE NOS FILLES

Au tournoi d’Auckland, en Nouvelle-Zélande, Leylah Annie Fernandez (212e) a perdu 7-5 et 7-6 au premier tour des qualifications devant la deuxième tête de série Paula Badosa (97e), d’Espagne.

Invitée au tableau principal, Eugenie Bouchard (215e) joue lundi contre la Belge Kristen Flipkens (71e).

 

(Photo en vedette : Regina Cortina / ATP Tour)