fbpx
  • EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   Le Canada inscrit la première victoire de la Coupe ATP, les « aces du coeur » et des nouvelles de Leylah

Le Canada inscrit la première victoire de la Coupe ATP, les « aces du coeur » et des nouvelles de Leylah

03 Jan 2020
written by: Mario Brisebois
written by: Mario Brisebois

Le Canada, qui possédait déjà la combinaison en simple la plus jeune des 24 nations réunies à la Coupe ATP avec Denis Shapovalov, 20 ans, et Félix Auger-Aliassime, 19 ans, s’est distingué sur le terrain en devenant le premier pays de l’histoire du tournoi à signer une victoire dans cette compétition dotée d’une bourse de 15 millions.

Photo : Regina Cortina / ATP Tour

Vendredi, à Brisbane (donc jeudi soir compte tenu du décalage de quinze heures), le Canada a eu raison de la Grèce par la marque de 3-0. Six manches gagnées en à peine plus de quatre heures et c’était réglé pour entreprendre le tournoi à la ronde — le groupe comprend également l’Allemagne et l’Australie.

L’équipe grecque, c’est Stefanos Tsitsipas, point final. Leur numéro deux, Michail Pervolarakis, se situe lointain 487e mondial.

Mais encore fallait-il vaincre le 6e mondial et champion en titre des Finales de l’ATP, ce que Shapo,15e, a réussi en deux manches de 7-6(4) et 7-6(6).

Shapo est revenu en double en compagnie de Félix dans un gain de 6-3 et 6-2 devant Pervolarakis et Petros Tsitsipas, le jeune frère de l’autre.

« Il s’agit d’une grande victoire pour moi. Il (Tsitsipas) a connu une fin d’année incroyable et est donc un des joueurs les plus redoutables en ce moment. Commencer la nouvelle année en disposant d’un gars comme lui est formidable », de déclarer le gaucher de Richmond Hills.

« Il (Shapo) a mieux servi et mieux joué les points importants », a reconnu Tsitsipas.

Félix avait donné l’élan au Canada. En effet, seulement 69 minutes avaient suffi au 21e mondial pour disposer de Pervolarakis en deux petits comptes de 6-1 et 6-3.

« C’est bien d’être de retour. Je ne connaissais pas mon adversaire, ce qui demande de l’attention au début. Je suis content de cette victoire », de déclarer Félix.

Le Canada aura la vie nettement plus compliquée lorsqu’il reprendra l’action à Brisbane dimanche (samedi soir chez nous) contre l’Australie.

Ce sera compétitif avec Alex de Minaur, dangereux 18e à 20 ans, et Nick Kyrgios, dédié comme rarement. Ce sera également très émotif dans le Stade Pat Rafter.

NICK KYRGIOS MOBILISE LE TENNIS 

La première étoile de la Coupe ATP et du tennis international va à Nick Kyrgios qui, pour une fois, fait les manchettes pour les bonnes raisons.

Il était en larmes durant une entrevue après son match à Brisbane lorsqu’il a parlé des horribles incendies en Australie, notamment chez lui, à Canberra.

Oubliez le passé. Impossible de ne pas le croire lorsqu’on voit aux nouvelles la pire catastrophe de l’histoire du pays.

Le 30e mondial a décidé d’agir avec un don personnel de 200 $ pour chaque ace qu’il produira. Ça monte vite. Il a déjà remis 4 000 $ à la suite de la victoire de l’Australie face à l’Allemagne.

En exhortant l’ensemble de la famille du tennis à participer, ses « aces du cœur » gagnent en popularité.

La Coupe ATP accepte de verser 100 $ pour chaque ace inscrit par tous les participants. Puisque la projection se situe à 1 500 d’ici la finale le 12, cela donne 150 000 $.

Tennis Canada avait spontanément posé un geste de soutien de la sorte lors de la tragédie de Lac-Mégantic.

Le message de Nick Kyrgios a été entendu 2000 kilomètres plus loin, soit jusqu’à Melbourne.

La Fédération australienne annonce travailler à l’organisation d’une mégajournée spéciale avant le premier Grand Chelem de l’année qui suivra à compter du 20 janvier.

On évoque une démonstration avec les grands, un spectacle avec des artistes de renom et un hommage tout particulier aux sapeurs et sauveteurs ainsi qu’aux victimes.

Les détails restent à finaliser. On croit toutefois savoir que l’objectif est de récolter un million de dollars.

FAUTE DE PIED…

La première erreur de la Coupe va à l’organisation à la suite d’une bévue. L’hymne national de la Moldavie, dernier pays qualifié, a été confondu avec celui de la Roumanie.

Heureusement que le drapeau était le bon.

LEYLAH EN NOUVELLE-ZÉLANDE 

Leylah Annie Fernandez, championne junior de Roland-Garros, participe aux qualifications à Auckland, en Nouvelle-Zélande. Eugenie Bouchard évoluera au tableau principal, à compter du 6 janvier, grâce à un laissez-passer.

C’est justement à Auckland que tout avait commencé pour Bianca Andreescu l’an dernier alors qu’elle accédait à la finale. Cette année, elle et son équipe ont décidé d’attendre Melbourne pour entreprendre la saison 2020.

 

(Photo en vedette: Regina Cortina / ATP Tour)