fbpx
  • EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   Le maire en amour avec le Challenger et Vasek est sur place

Le maire en amour avec le Challenger et Vasek est sur place

23 Juil 2019
written by: Mario Brisebois
written by: Mario Brisebois

Inscrivez donc le nom du maire de Granby, Pascal Bonin, parmi les plus ardents fervents du Challenger Banque Nationale.

Malgré la canicule, il était sur le court central du parc Saint-Luc, dimanche, pour disputer un match amical contre Eugène Lapierre, vice-président de Tennis Canada, natif de… Granby.

« Eugène voyait bien que je commençais à le remonter… », a déclaré à la blague le maire à Michel Tasssé, de La Voix de l’Est, après que les deux joueurs ont convenu d’arrêter à 3-1 en faveur d’Eugène.

Dans les autres choses sérieuses dites par le premier magistrat Bonin, un ancien élève d’Eugène sur les terrains municipaux lorsqu’il était enfant, il y a ce témoignage d’amour personnel de la ville et donc des citoyens envers le Challenger, qui en est à sa 24e année de présentation cette semaine.

« Je l’aime toujours autant et les gens de Granby aussi », mentionnait-il.

Pascal Bonin est vraiment fier de l’événement.

« On va se le dire, on a un super tournoi, bien organisé, qui permet à Granby d’avoir de la visibilité à la grandeur de la planète. On ne peut pas ne pas aimer le Challenger », affirmait-il.

Voilà des propos qui sont de la musique aux oreilles d’Alain Faucher, le président du Challenger.

« C’est sûr qu’on va faire quelque chose pour le 25e », de garantir Pascal Bonin lors de son entrevue après-match.

LOUIS BORFIGA, UN TRÈS BON COUP DE L’ORGANISATION 

Bien sûr que le Challenger Banque Nationale à Granby ne fait que commencer, mais un des meilleurs coups de la semaine appartient déjà à Alain Faucher, Monsieur Tennis à Granby, pour la sélection de Louis Borfiga à la présidence d’honneur.

Photo : GranbyExpress-Éric Patenaude

Louis est celui qui a mis en place cette formidable pépinière qu’est la structure du Centre national à Montréal et maintenant à titre de vice-président du développement de l’élite.

On s’en rejase cette semaine, promis.

VASEK EST LÀ ET AU… TRAVAIL

Non seulement Vasek Pospisil, 25e mondial en 2014 deux ans après avoir remporté le Challenger, viendra à Granby et sachez qu’il y est arrivé depuis la fin de semaine.

Vous direz qu’il était également sur place avant de se retirer à Gatineau la semaine dernière sauf que les circonstances sont différentes, car Vasek était blessé au poignet gauche après presque huit mois ratés en raison d’une hernie discale.

Un, il a frappé des balles pendant deux heures dans la grosse chaleur dimanche, comme quoi le corps se porte mieux et deux, il pourrait n’entrer en action que mercredi, car les 16 premières têtes de série — il est 4e — obtiennent une exemption au premier tour.

« UNE ÉTOILE EST NÉE ! », AFFIRME LE DROIT

Voici le titre coiffant l’article du journal Le Droit pour décrire les premiers titres professionnels de Leylah Annie Fernandez au Challenger Banque Nationale de Gatineau, en fin de semaine dernière.

EUGENIE ET LE DÉFI DE CESSER LA DESCENTE 

À la suite de la publication des classements internationaux du lundi, la glissade d’Eugenie Bouchard est significative.

Sa défaite au premier tour en Suisse la semaine dernière, qui est sa septième de suite et qui survient an après y avoir fait le carré d’as, l’exclut des cent premières.

Sa chute de 95e à 114e fait qu’une très chaude fin d’été l’attend.

Eugenie a déjà remonté. Elle était 197e à cette même période l’an dernier, mais le défi sera vraiment de taille avec 110 autres points à défendre bientôt – cinq victoires (deux au tableau principal et trois aux qualifs) aux Internationaux des États-Unis de 2018.

Vancouver annonce la présence d’Eugenie à son Van Open au calendrier entre la Coupe Rogers et Flushing Meadows. La semaine prochaine, elle sera à Washington.

VOICI OÙ SE SITUENT FÉLIX ET COMPAGNIE

Cette semaine, le Canada compte encore quatre joueurs parmi le Top 100 de l’ATP.

Milos Raonic, Félix Auger-Aliassime, Denis Shapovalov et Brayden Schnur se situent dans l’ordre 21e, 23e, 29e et 97e.

Milos, Félix et Shapo seront aussi en action à Washington la semaine prochaine avant la Coupe Rogers au Stade IGA.

BIANCA… UN AN APRÈS GRANBY

En réalité, le Canada compte cinq raquettes au Top 100 en ajoutant Bianca Andreescu, 24e, même si elle est sur la liste des blessés depuis la fin mai à Roland-Garros.

Alors 169e, Bianca était à Granby, l’an dernier. Elle perdra 26 points dimanche soir après le Challenger, car elle avait atteint la demi-finale avant de devoir se retirer à cause d’une blessure qui a malheureusement fait rater le reste de son été.

Quant à Leylah Annie Fernandez, elle bondira du 373e au 311e échelon après ses succès de Gatineau où elle a gagné conquis les titres du simple et du double. Les résultats des tournois de l’ITF prennent souvent une semaine de plus avant d’être colligés par la WTA.

ON POURRAIT ET DEVRAIT REVOIR FRANK DANCEVIC 

Même s’il ne fait pas partie des participants, Frank Dancevic, un favori pour toujours à Granby à titre de triple champion du Challenger, devrait rebondir cette semaine dans un nouveau rôle.

À suivre…