fbpx
  • EN
  • FR
EN FR
Home   Nouvelles   Le « super terrien » serait-il devenu (simplement) plus humain ?

Le « super terrien » serait-il devenu (simplement) plus humain ?

03 Mai 2019
written by: Mario Brisebois
written by: Mario Brisebois

Ceci n’est pas le titre d’un film de fiction en nomination au Festival de Cannes, mais plutôt LA question de l’heure sur la planète tennis.

Depuis longtemps, la saison sur la terre battue est associée à un nom : Rafael Nadal. Comment peut-il en être autrement quand il compte onze triomphes à Roland-Garros, et tout autant à Monte-Carlo et à Barcelone ?

Cependant, l’inquiétude en ce moment est que Rafa n’est justement plus… Rafa, ayant été éliminé en demi-finale lors de ces étapes préparatoires et cela en deux manches chaque fois, ce qui ajoute à l’inhabituel.

« Ma pire rencontre en quatorze ans », a admis Rafa, très sévère à l’égard de sa baisse de niveau après sa défaite dans la Principauté de Monaco devant Fabio Fognini, alors 18e, en deux comptes de 6-4 et 6-2.

Il y en aura qui diront que le gaucher de Majorque a 32 ans. Mais quel est l’impact de l’âge dans un sport où les numéros un et quatre, Djoko et Roger Federer, ne sont pas non plus des jeunesses (31 et 37 ans) ?

Il est vrai que Rafa a aussi perdu à Barcelone, mais cette fois face à Dominic Thiem, 5e mondial, en deux manches de 6-4 et 6-4 dans une reprise de la finale de Roland-Garros de l’an passé.

« Il y a du positif à tirer avec les repères qui reviennent », a-t-il mentionné à propos de cet affrontement.

Nous voilà dans la dernière étape avec pas un, mais deux Masters à compter de ce lundi. C’est à suivre. Les résultats à Madrid, où il défend son titre, et à Rome diront quel Rafa sera au prochain Roland-Garros à la fin du mois.

EN DIRECT DE L’INFIRMERIE…

Dans l’espoir d’éviter un troisième désistement à Roland-Garros au cours des cinq dernières années, Milos Raonic a choisi de faire l’impasse sur Madrid et sur Rome.

Bien que son service soit beaucoup son pain et son beurre, Milos peut jouer et gagner sur la terre battue comme l’indiquent son quart de finale en 2014 et ses deux participations au quatrième tour.

Bianca, qui n’a pas joué depuis Miami à la fin mars, n’ira pas non plus à Madrid. La nouvelle encourageante est qu’elle a repris l’entraînement à Toronto.

Photo : Peter Figura

Opéré pour une hernie discale à la fin de janvier qui demandait trois mois d’arrêt, Vasek Pospisil retourne graduellement sur les courts.

ENTREFILET…. INTERNATIONAL

En s’adjugeant le trophée à Stuttgart la semaine passée, Petra Kvitova est devenue la première joueuse de la WTA en 19 tournois à remporter deux titres cette année… Si le troisième mondial Alexander Zverev n’a gagné que quatre matchs à ses cinq derniers tournois, cela s’explique par l’hospitalisation de son père et sa double rupture avec sa copine et son agent, ce qui fait beaucoup à gérer tout en même temps… Ils sont quinze candidats sur les rangs pour accéder au conseil des joueurs de l’ATP, dont les anciens du Top 10 Tim Mayotte et Brad Gilbert, en remplacement de Justin Gilmelstob.

NOS FÉLICITATIONS

Aux équipes canadiennes qui se sont qualifiées le week-end dernier, à Montréal, pour les finales de la Fed Cup junior, la Coupe Davis junior et le Mondial junior de tennis.

Photo: Pascal Ratthé

SAVIEZ-VOUS QUE ?

Même en congé, Félix Auger-Aliassime reste dans les nouvelles. En se hissant au 30e rang mondial à 18 ans et 264 jours, Félix joint le club sélect des trente premiers avant Rafa (18 ans et 277 jours).

En mai, Félix participera aux tournois de Madrid, de Rome et de Lyon avant Roland-Garros.

VISITEUSE PAR… AMOUR

Huitième mondiale, Sloane Stephens sera plus souvent à Toronto. C’est qu’elle est nouvellement fiancée à Jozy Alidore, joueur du FC de la Ville-Reine dans la Ligue majeure de soccer.

ON VOUS RECOMMANDE…

L’entrevue de Marie-Josée Turcotte à Podium, sur Radio-Canada, en compagnie de Louis Borfiga, sur les succès du tennis canadien envié partout sur la scène internationale.

En reconnaissant la générosité des gens, notamment celle d’Eugène Lapierre, pour aider au financement du soutien, Louis raconte que sa plus belle fierté depuis son arrivée à Montréal à 2006 est « d’avoir changé les mentalités ».

Où se situeront Félix, Bianca Andreescu et Denis Shapovalov dans cinq ans ? « Les trois appartiendront au Top 10 mondial et auront gagné un titre de Grand Chelem, », affirme-t-il.

On peut revoir l’entretien sur ICI tou.tv.