fbpx
EN FR
Home   Nouvelles   Les paramètres du projet de construction du Western Canada Tennis Centre de Tennis Canada se précisent

Les paramètres du projet de construction du Western Canada Tennis Centre de Tennis Canada se précisent

20 Août 2019
written by: Tennis Canada
written by: Tennis Canada

Il y a un an, Tennis Canada, en association avec la Ville de Burnaby, annonçait une entente de partenariat pour la construction du Western Canada Tennis Centre (WCTC). Un an plus tard, Tennis Canada a rencontré les médias afin de présenter l’évolution du projet et mettre en lumière les différents programmes de développement qui seront offerts au Centre de tennis, des programmes destinés aux enfants, aux jeunes, aux familles, aux joueurs en fauteuil roulant et aux aînés, peu importe leur âge, leurs habiletés ou leurs aspirations.

Nous connaissons maintenant mieux les paramètres du projet. En effet, le centre sera situé dans le Burnaby Lake Sports Complex et abritera 12 courts intérieurs et 12 courts extérieurs, comprenant des terrains de terre battue et de surface dure, en plus de quelques terrains de mini-tennis. Le centre accueillera également d’autres sports de raquette, comme le pickleball et le badminton, et sera muni d’installations auxiliaires d’entraînement et de conditionnement physique, notamment une salle de conditionnement physique, une clinique de physiothérapie, une salle d’analyse sportive et des vestiaires.

Pour l’occasion, Eugenie Bouchard et Rebecca Marino étaient sur place afin de partager leur expérience et leur vision et échanger quelques balles avec les jeunes présents.

« Je suis convaincue que la mise sur pied d’un tel centre d’entraînement dans l’Ouest canadien fera une énorme différence pour la prochaine génération de joueurs d’ici. En plus des athlètes prometteurs, c’est toute la collectivité du Lower Mainland qui profitera des ressources et de la programmation », mentionnait Rebecca Marino, ex 38e mondiale et résidente de Vancouver.

« Le tennis de masse continue de croître durant l’été, mais le besoin pour plus de courts couverts est évident si nous voulons que notre sport soit accessible toute l’année », disait Eugenie Bouchard, ex 5e mondiale. « Ce Centre offrira également une meilleure chance aux jeunes athlètes qui rêvent d’une carrière au tennis professionnel de dépasser leurs propres attentes et, en retour, d’inspirer plus d’enfants à prendre une raquette et à jouer. »

« Depuis le début des discussions, Tennis Canada et la Ville de Burnaby ont toujours eu une vision commune pour le centre de tennis de l’Ouest canadien. Nous réalisons de bons progrès en travaillant ensemble à la concrétisation de cette vision », a déclaré monsieur Michael Downey, président et chef de la direction de Tennis Canada. « Tennis Canada et la Ville de Burnaby auront conclu une entente d’exploitation d’ici la fin de l’année, dans la foulée du protocole d’entente signé l’an dernier. Nous croyons fermement que la création de ce centre contribuera de façon importante à la croissance de notre sport, de la base à l’élite, puisqu’il accueillera, entre autres, un programme national d’entraînement junior et le seul programme national de tennis en fauteuil roulant. Étant donné le grand nombre de terrains, il accueillera également de nombreuses compétitions de tennis à l’échelle locale, provinciale, nationale et internationale, ce qui apportera une valeur économique à Burnaby et au Lower Mainland. »

« Le Lower Mainland est un endroit propice pour le tennis récréatif et l’ajout de terrains intérieurs offrira plus de possibilités de jouer à longueur d’année », a déclaré le maire de Burnaby, monsieur Mike Hurley. « Ces installations de tennis polyvalentes de pointe permettront à la collectivité d’avoir accès à une vaste gamme de programmes pour tous les âges et tous les niveaux de jeu, y compris pour les personnes ayant un handicap. Le WCTC rehaussera la réputation de Burnaby en tant que principale ville de sports et de loisirs au Canada. »

Les coûts reliés à la construction du Western Canada Tennis Centre sont estimés à 30,5 M$. Jusqu’à maintenant, près de 30 % des fonds ont été levés. La première pelletée de terre est prévue pour 2021 et le projet devrait être achevé en 2022.