fbpx
EN FR
Home   Nouvelles   Tebbutt : Aperçu de la Coupe Davis

Tebbutt : Aperçu de la Coupe Davis

12 Nov 2019
written by: Tom Tebbutt
written by: Tom Tebbutt

Dans une semaine, la Coupe Davis réinventée battra son plein à la Caja Magica de Madrid.

Dix-huit pays se feront la lutte, à un même endroit, pour le saladier d’argent qui a été décerné pour la première fois en 1900 par Dwight Davis, un étudiant de l’Université Harvard, lors d’une compétition amicale entre les États-Unis et la Grande-Bretagne.

En plus des 18 nations, l’autre innovation sera que toutes les rencontres seront disputées au meilleur de trois matchs – deux duels de simple et un de double – et chaque match le sera au meilleur de trois manches, le tout le même jour.

Dix-huit est un chiffre bizarre, donc la façon dont cela fonctionne est qu’il y a six groupes de trois pays, et que les meilleurs de chaque groupe, après le tournoi à la ronde, atteindront les éliminatoires. De plus, les deux meilleurs deuxièmes se qualifieront pour les quarts de finale.

Voici les six groupes :

GROUPE A GROUPE B GROUPE C GROUPE D GROUPE E GROUPE F
France Croatie Argentine Belgique Grande-Bretagne Canada
Japon Russie Chili Colombie Pays-Bas Italie
Serbie Espagne Allemagne Australie Kazakhstan États-Unis

Le Canada fait partie du Groupe F avec l’Italie et les États-Unis. Voici les joueurs qui ont été annoncés pour ces équipes.

CANADA ITALIE ÉTATS-UNIS
Félix Auger-Aliassime Mateo Berrettini Taylor Fritz
Vasek Pospisil Simone Bolelli Reilly Opelka
Brayden Schnur Fabio Fognini Sam Querrey
Denis Shapovalov Andreas Seppi Jack Sock
Lorenzo Sonego Frances Tiafoe

Photo : Mauricio Paiz

Le Canada amorcera son parcours lundi prochain, à 16 h (10 h, HE) contre l’Italie, puis affrontera les États-Unis le mardi, à 18 h (midi HE).

Photo : TennisTV.com

LE CANADA contre L’Italie : Il y a quelques incertitudes à propos de l’équipe italienne. Tout d’abord, leur joueur numéro un, Berrettini, 8e mondial, participe aux Finales de l’ATP à Londres et pourrait jouer jusqu’à dimanche s’il accède à la finale. Ce ne serait donc pas évident de se rendre à Madrid pour croiser le fer avec le Canada dès le lendemain. Berrettini a cependant perdu son premier match dimanche contre Novak Djokovic et son deuxième mardi face à Roger Federer et pourrait donc être éliminé dès jeudi. Il est fort peu probable qu’il se qualifie pour la demi-finale.

Deuxièmement, Fognini est ennuyé par une blessure à la cheville et sa fiche est de 1-3 à ses trois derniers tournois, y compris une défaite de 6-1 et 6-1 face à Janko Tipsarevic à Stockholm et une de 3-6, 6-3 et 6-3 contre Shapovalov à Paris. En plus, sa femme, Flavia Pennetta, devrait accoucher bientôt de leur deuxième enfant.

Les Italiens ont reçu une nouvelle décevante après que le jeune Jannik Sinner a battu l’Australie Alex de Minaur 4-2, 4-1 et 4-2 lors du match ultime des Finales NextGen de l’ATP, à Milan, samedi dernier. En effet, au cours de la cérémonie de remise des trophées, il a répondu à une question et a informé la foule locale qu’un engagement dans son programme d’entraînement hors-saison l’empêcherait de jouer à Madrid.

Ces incertitudes quant aux Italiens, qui dépendent de Berrettini et de Fognini, font en sorte que le résultat pourrait aller d’un côté comme de l’autre, le Canada ayant peut-être un avantage si Pospisil et Shapovalov disputent le double.

LE CANADA contre LES ÉTATS-UNIS : Les grands absents de l’équipe américaine, dirigée par le capitaine Mardy Fish, sont John Isner, 19e mondial, et les spécialistes du double Bob et Mike Bryan.

Le Canada sera favori, mais le géant Opelka et son puissant service, ainsi que Fritz, jouent bien ces temps-ci. Il semble peu probable que Querrey et Tiafoe jouent en simple. Si Sock est en forme — il a dû abandonner son dernier match en raison d’une blessure au dos —, il formerait une équipe redoutable après n’importe quel autre joueur.

Les chances du Canada auraient été meilleures avec la présence de Milos Raonic, mais un problème au dos l’empêche de participer. Auger-Aliassime pourrait être vulnérable, car sa fiche depuis la Coupe Rogers de Montréal est de 2-5 et il n’a pas joué depuis quatre semaines après s’être retiré du tournoi de Vienne à cause d’une blessure à la cheville.

Photo : Mauricio Paiz

Selon le calendrier établi, si le Canada termine premier de son groupe, il participerait aux quarts de finale le jeudi contre le gagnant du Groupe D comprenant l’Australie, la Belgique et la Colombie. Les Australiens, qui comptent dans leur rang de Minaur, Nick Kyrgios, Jordan Thompson, John Millman et John Peers, sont les favoris de ce groupe. Ils pourraient offrir une opposition solide et divertissante à l’équipe canadienne dirigée par le capitaine Frank Dancevic et l’entraîneur Daniel Nestor.

Si le Canada se qualifiait en tant que meilleur deuxième, il prendrait part aux quarts de finale le vendredi.

Chaque rencontre comportera un simple entre les deux numéros deux, un autre simple entre les deux numéros un, puis le double. L’épreuve se déroule sur des terrains intérieurs de surface dure.

En cas d’égalité dans un groupe ou pour déterminer les deux meilleurs deuxièmes qui se qualifient pour les quarts de finale, la formule suivante (dans l’ordre) sera utilisée :

• Plus haut pourcentage de matchs gagnés
• Plus haut pourcentage de manches gagnées
• Plus haut pourcentage de jeux gagnés
• Classement de la Coupe Davis en date du lundi 18 novembre

Quatre joueurs du Top 8 participeront aux finales de la Coupe Davis et quatre seront absents. Roger Federer (3e) ne sera pas à Madrid, car la Suisse n’a pas réussi à se qualifier. Il en va de même pour l’Autriche, de sorte que Dominic Thiem (5e) ne jouera pas dans la capitale espagnole. Alexander Zverev (7e) a annoncé au début de l’année qu’il ne représentera pas l’Allemagne à Madrid, alors que Stefanos Tsitsipas (6e), qui est essentiellement le seul joueur de son équipe, ne participera qu’aux qualifications pour le Groupe mondial II en février prochain.

Photo : TennisTV.com

Le numéro un mondial Rafael Nadal, qui subit beaucoup de pression pour jouer à domicile, mais qui est toujours vulnérable aux blessures à cette période de l’année, et Novak Djokovic (2e), qui pourrait prendre part à la finale à Londres dimanche et ensuite être en action mercredi, à Madrid, contre le Japon, seront de la partie.

Nadal et ses coéquipiers espagnols affronteront la Russie — avec Daniil Medvedev, Karen Khachanov et Andrey Rublev — dans ce qui s’annonce être un fantastique mardi soir.

Photo : TennisTV.com

Les deux autres joueurs du Top 8 sont Medvedev (4e) et Berrettini.

Il y a beaucoup d’argent en jeu pour les joueurs — chaque équipe est assurée de recevoir 600 000 $ US à partager entre ses joueurs sur un total de 18 millions de dollars en bourse. Un autre montant de 9 millions sera partagé entre les fédérations nationales de tennis.

L’équipe gagnante recevra environ 2,4 millions alors que la finaliste recevra environ 1,75 million.

Gerard Piqué, la célèbre vedette espagnole de soccer, est à la tête de Kosmos Holding, la société qui a investi 3 milliards de dollars (US) en 25 ans dans les finales de la Coupe Davis.

Sa compagne, et mère de ses deux enfants, est la chanteuse Shakira. Il n’est donc pas surprenant qu’elle se produise dans le Stade Un avant la finale du dimanche 24 novembre.

Photo : DavisCup.com

IL EST BON, CE JEUNE

Photo : TennisTV.com

Jannik Sinner, l’Italien de 18 ans qui a remporté les Finales NextGen de l’ATP à Milan la semaine dernière, doit être le jeune joueur le plus impressionnant qui soit depuis… Félix Auger-Aliassime et Denis Shapovalov.

Dimanche, il a conquis le titre grâce à un gain de 4-2, 4-1 et 4-2 aux dépens du favori Alex de Minaur, finaliste des deux dernières années. Sinner n’a mis que 65 minutes à se départir de l’Australien. De Minaur était constamment sous la pression et n’a gagné que 23 pour cent de ses deuxièmes balles de service.

Tous les autres participants de cette troisième édition du tournoi avaient au moins deux ans de plus que Sinner. Il a vaincu Frances Tiafoe, 21 ans, Mikiel Ymer, 21 ans, Miomir Kecmanovic, 20 ans, et de Minaur, 20 ans — ne perdant que son deuxième match du tournoi à la ronde contre le Français Ugo Humbert, 21 ans, en des comptes de 4-3(5), 3-4(3), 4-2 et 4-2.

À 6 pieds 2, avec une incroyable puissance du coup droit et du revers ainsi qu’un gros service et une belle touche au filet, Sinner possède un avenir très prometteur.

Actuellement classé au 96e rang mondial, il est le plus jeune du Top 100. À noter qu’il n’a participé à aucun tournoi junior du Grand Chelem et que son meilleur classement combiné (simple et double) de l’ITF chez les juniors était le 133e échelon.

L’anniversaire de Sinner est le 16 août et est ainsi un an et huit jours plus jeune qu’Auger-Aliassime.

(Feature Photo : Mauricio Paiz)